χ

Tourisme : avec le trend actuel, le Maroc affichera complet en été (opérateurs)

Les arrivées étrangères explosent à Marrakech, malgré le maintien du test PCR aux frontières aériennes. Mais selon plusieurs opérateurs, sa levée imminente permettra au Maroc d’afficher complet dès l’été, et de dépasser les chiffres de 2019 à partir de fin 2024.

Tourisme : avec le trend actuel, le Maroc affichera complet en été (opérateurs)

Le 26 avril 2022 à 18h22

Modifié 26 avril 2022 à 18h47

Les arrivées étrangères explosent à Marrakech, malgré le maintien du test PCR aux frontières aériennes. Mais selon plusieurs opérateurs, sa levée imminente permettra au Maroc d’afficher complet dès l’été, et de dépasser les chiffres de 2019 à partir de fin 2024.

Attendue depuis deux années, la reprise du secteur hôtelier se renforce chaque semaine dans la locomotive touristique du Royaume, depuis la réouverture des frontières aériennes le 7 février dernier.

"La reprise du secteur montre que la crise du tourisme est derrière nous"

Une dynamique positive confirmée par le directeur général de l’hôtel Sirayane, Mehdi Bennani Smires, qui nous indique que la ville ocre commence à renaître de ses cendres, même s’il reste encore un frein à lever.

« Après deux années de disparition, on revoit enfin de plus en plus de touristes étrangers issus de tous les continents qui se promènent dans les calèches, et aussi sur la place Jamaâ el Fna qui est souvent pleine.

"Entre la magnifique campagne de promotion internationale de l’ONMT qui va permettre de booster le nombre d’arrivées, l’augmentation continue des chiffres du trafic aérien qui se rapprochent de ceux de 2019, et l’aide publique de 2 milliards aux opérateurs privés pour rénover leurs hôtels et reporter le paiement de leurs créances, il ne manque que la suppression du test PCR pour revenir aux chiffres de 2019", déclare l’hôtelier pour qui tout semble indiquer que la crise du tourisme est derrière nous.

"Dès 2024, le Maroc dépassera le nombre d’arrivées de 2019"

« L’exemple de la Chine, dont la capitale économique est confinée, nous incite à nous méfier, mais tout laisse espérer que la profession hôtelière va réaliser de bons chiffres d’occupation, voire excellents si l’obligation du test PCR aux frontières aériennes est effectivement levée dans les prochains jours », avance Bennani. Il nous confie que toute la profession est suspendue à la suppression de ce test aux frontières aériennes et au déblocage rapide de la subvention publique de 2 milliards de dirhams.

Résolument optimiste, notre interlocuteur estime que l’exemple de Marrakech, qui ne désemplit plus depuis quelques semaines, augure un retour à une activité normale, par rapport à l’année de référence 2019, au plus tard à la fin de l’année prochaine.

« Si les derniers freins sont levés et que les hôtels sont rénovés, avec le trend haussier actuel, nous atteindrons 13 millions d’arrivées en 2023, avec une croissance de visiteurs dès 2024 par rapport à 2019 », conclut Bennani qui ne juge pas impossible de gagner 1 million de visiteurs à cet horizon.

"Le maintien du test PCR freine 30% à 40% des arrivées étrangères"

Plus prudent sur l’avenir, le président du groupe Atlas Voyages, Othman Cherif Alami considère que le maintien du test PCR est un frein aux arrivées de visiteurs étrangers.

"Tant que ce test et le pass vaccinal seront exigés, nous serons loin d’atteindre notre potentiel, car ils empêchent 30% à 40% de nos clients de se décider à venir séjourner au Maroc, préférant aller ailleurs."

"S’ils sont supprimés au prochain Conseil de gouvernement, nous aurons certainement de bons résultats en été, à savoir être complets en août et un taux d’occupation de 60% au mois de juillet", avance le P-DG du groupe Atlas Voyages, en espérant que l’état d’urgence sanitaire sera enfin levé le jeudi 28 avril.

"Toutes les régions du Maroc afficheront complet en été"

De son côté, un grand professionnel requérant l’anonymat se dit persuadé que l’ensemble des destinations touristiques du Maroc afficheront complet durant la prochaine saison estivale.

« Comme d’habitude, les régions du Nord (Tétouan-Mdiq) et d’Agadir afficheront complet avec les nationaux, mais ce sera également le cas de Marrakech et d’Oujda où les étrangers et les MRE vont affluer en masse pour célébrer le premier été de fin de crise », avance notre source, pour qui il convient de se féliciter de cette reprise qui va générer des dizaines de milliards de dirhams de recettes.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

Microdata: Communiqué Post-Assemblée Générale du 22 juin 2022

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.