χ

Le Maroc et l’Espagne négocient la reprise des lignes maritimes (source espagnole)

La diplomatie espagnole souhaite trouver une solution concertée avec le Maroc pour reprendre les liaisons maritimes et l’organisation de l’opération Marhaba 2022, assure le président espagnol des Ports de l’Etat, Álvaro Rodríguez Dapena.

Le Maroc et l’Espagne négocient la reprise des lignes maritimes (source espagnole)

Le 21 février 2022 à 14h18

Modifié 21 février 2022 à 14h18

La diplomatie espagnole souhaite trouver une solution concertée avec le Maroc pour reprendre les liaisons maritimes et l’organisation de l’opération Marhaba 2022, assure le président espagnol des Ports de l’Etat, Álvaro Rodríguez Dapena.

Le coup de froid actuel entre le Maroc et l’Espagne représente l’un des défis auxquels sont confrontés les ports espagnols, a déclaré le président espagnol des Ports de l’Etat (Puertos del Estado), Álvaro Rodríguez Dapena, dans un entretien à Europa Sur.

Le facteur « Maroc » est encore plus perceptible au niveau du port d’Algésiras, pour des raisons principalement géographiques, indique Álvaro Rodríguez Dapena. Ce port dispose en effet d’une position géostratégique avantageuse, puisqu’il se situe à l’extrême sud de l’Espagne et à l’entrée du détroit de Gibraltar, qui le sépare du Maroc.

« Nous souffrons, depuis deux ans, de la décision unilatérale du Maroc d’annuler l’opération Marhaba et de suspendre les liaisons maritimes régulières reliant les deux pays. Nous avons perdu dix millions de passagers, à raison de cinq chaque année, ce qui affecte le résultat négatif de l’administration portuaire et des entreprises fournissant des services aux passagers, ainsi que celui des compagnies maritimes », poursuit le président des Ports de l’Etat.

Il ajoute qu’ »au niveau diplomatique », des négociations espagnoles sont en cours pour reprendre les lignes maritimes et les récupérer le plus tôt possible, avant qu’une partie de l’activité ne soit irrécupérable.

Analysant le trafic portuaire dans le détroit, Álvaro Rodríguez Dapena a également signalé la forte croissance du port Tanger-Med, dont l’activité a connu une hausse ces dernières années. D’après lui, le trafic dans le détroit continue de croître en dépit des répercussions de la pandémie, et devrait même doubler en 7 ans.

Dans ces conditions, les deux ports du détroit, Tanger-Med et Algésiras, continueront à être chargés, conclut le président espagnol des Ports de l’Etat.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

Alliances: communiqué de presse

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.