HPS : Une bonne reprise de la croissance des activités attendue cette année

| Le 2/2/2022 à 18:34
Le groupe a connu une accalmie boursière en 2021 après plusieurs années de hausses fulgurantes. L’année a été marquée par une légère accalmie de la croissance organique du groupe à cause du décalage de différents projets causé par la crise sanitaire. Mais un bon rattrapage sera observé cette année. En plus de cela, la consolidation des récentes acquisitions de IPCR et ICPS sur l’intégralité de l’année 2022 renforceront la croissance.

En 2021, le groupe a connu une accalmie dans sa croissance en bourse après un rallye de plusieurs années où le titre doublait presque sa valeur chaque année. Sur la période, le groupe a affiché une hausse de 4,47% à 6.780 dirhams l’action.

Source : medias24.com

Cette accalmie vient du fait que le titre commence à être de mieux en mieux valorisé par la place, mais également d’une certaine accalmie de la croissance des activités organiques (hors-acquisitions) du groupe, encore impactée par la crise du Covid sur certaines activités. En 2022 cependant, une reprise de la croissance et de la profitabilité est attendue.

2021, les raisons d’un ralentissement en bourse

À fin septembre 2021, HPS affichait un chiffre d’affaires en hausse de 13,5% à 578 MDH, principalement portée par l’activité Processing du groupe, en hausse de 25% sur la période. Cette même activité a été fortement tirée à la hausse par les récentes acquisitions du groupe effectuées cette année (croissance externe). En effet, le chiffre d’affaires Processing affiche sur une année glissante une hausse de 140,7% à 90 MDH contre une hausse de 26,5% à périmètre constant. Les autres activités que sont ‘Solutions’ et ‘Services’ ont connu respectivement une stagnation et un retrait de 10% de leur chiffre d’affaires.

Cela a été la répercussion d’un ralentissement qui s’est fait ressentir sur l’ensemble du secteur, pour deux raisons principales. Contacté, un expert de la place nous explique: « premièrement, la fermeture des frontières et la complexité des procédures de voyages a empêché les équipes de HPS de se rendre chez leurs clients à l’étranger pour y exécuter les contrats signés. Cela ne devrait toutefois pas se poursuivre cette année. Puis, le climat global d’incertitude persistante a fait qu’un certain nombre de clients qui ont décidé de patienter et de reporter la signature de leur contrat avec HPS ». In fine, cela a fait que l’activité n’a pas évolué aussi rapidement qu’espéré. Cela a donc joué dans la progression très modérée du cours l’an dernier.

Le ralentissement de la croissance du titre provient également de craintes des investisseurs. « Un autre facteur expliquant ce ralentissement vient du fait que les ratios boursiers ont atteint des niveaux avec lesquels les investisseurs ne sont pas très à l’aise, comme un P/E à plus de 30x. Or, c’est normal quand une société croit très vite, que ces multiples soient élevés. Certains trouvent la valeur chère, or il y a un fort potentiel de croissance » explique notre interlocuteur.

Cette année, le groupe dispose de différents leviers de croissance qui devraient booster ses activités.

Une croissance prononcée grâce à la consolidation des acquisitions et l’effet rattrapage

En 2021, le groupe avait fait l’acquisition d’une société dans le cadre de sa croissance externe. Il s’agissait de la société ICPS qui venait renforcer une précédente acquisition mi-2020 de la société IPRC, finalisée en début d’année 2021.

Pour notre interlocuteur, ces deux acquisitions sur le segment Processing viendront renforcer encore plus fortement la croissance du groupe cette année. « La consolidation des activités d’ICPS et IPRC sur l’année entière viendra pousser la croissance du groupe. Cette année, leurs contributions ont été observées mais pas sur l’année entière, donc en 2022, elles seront supérieures » explique notre interlocuteur.

Dans un second temps, la croissance du secteur en général viendra également contribuer positivement aux performances du groupe. « La croissance des paiements non-cash augmente de façon significative chaque année et n’est vouée qu’à augmenter » explique notre interlocuteur.

Dernièrement, le groupe devrait bénéficier d’un effet de rattrapage concernant les projets et contrats qui avaient été mis en suspens durant la période 2020-2021. « Le groupe va bénéficier d’un effet de rattrapage sur ce qui n’a pas pu être accompli durant la période de perturbation sanitaire » explique notre source. D’après le dernier Stock Guide de CFG Bank, le groupe devrait connaître une croissance de près de 20% de son chiffre d’affaires en 2022 en dépassant le milliard de dirhams.

Le groupe devrait également bénéficier d’un bon dynamisme de ses activités à terme grâce au renforcement de ses partenariats. « Nous avons déjà un partenariat important qui a été signé il y a quelques années avec Capgemini qui nous permet de déployer des ressources de chez Capgemini autour de notre technologie d’une manière flexible pour pouvoir répondre efficacement aux demandes de nos clients à l’échelle internationale. Ce partenariat est également en train d’évoluer en partenariat commercial pour que Capgemini commence à promouvoir et à commercialiser notre technologie auprès de ses clients » expliquait au Boursier, Brahim Berrada, Managing Director de HPS.

In fine, la profitabilité du groupe devrait également progresser significativement en 2022 d’après les projections de CFG Bank, avec une progression de 33% du RNPG à 134 MDH. Pour rappel, la société de recherche recommande le titre à l’achat et anticipe un cours à 7.962 dirhams, soit un upside de 17% par rapport au cours à l’ouverture de la séance du 2 février.

lire aussi
  • | Le 28/9/2022 à 15:46

    HPS : les leviers de croissance du groupe déclinés par Brahim Berrada

    Le directeur général de HPS revient sur les bonnes performances du groupe qui a affiché une hausse de 83% de ses bénéfices au S1-2022. Il évoque également la croissance dynamique du secteur, qui bénéficiera au groupe dans les années à venir, ainsi que les trois principaux leviers de développement.
  • | Le 27/9/2022 à 15:19

    La bourse dévisse en réaction à la hausse du taux directeur

    Bank Al-Maghrib a relevé son taux directeur de 1,5% à 2%. Elle prévoit une croissance économique flat cette année à 0,8% et une inflation plus persistante et intense que prévu. Elle devrait s’établir à 6,3% cette année et 2,4% en 2023. Les marchés ont mal réagi à ces annonces et la Bourse de Casablanca a dévissé à la clôture, lâchant 1,21% avec une forte accélération des volumes échangés en fin de séance.
  • | Le 27/9/2022 à 14:41

    LafargeHolcim Maroc : des résultats en baisse rognés par la hausse des cours du petcoke

    Le groupe a pu maintenir son chiffre d’affaires grâce à un effet prix positif, mais les volumes de vente ont baissé. 
  • | Le 26/9/2022 à 15:12

    Managem : grâce à l’intégration complète de Tri-K, l’année 2022 sera exceptionnelle

    Au second semestre, le groupe continuera de bénéficier des cours élevés de certains métaux de base et jouira particulièrement de la hausse de la production de Tri-K dans la production totale. 
  • | Le 22/9/2022 à 14:59

    Label’Vie : de bonnes perspectives en 2022 et des bénéfices en hausse liés à l’OPCI

    Selon la société de recherche BKGR, le distributeur devrait afficher un TCAM de 7,6% sur la période 2022-2031. Et ce, grâce à l’expansion de son réseau et au changement progressif des modes de consommation des Marocains vers la distribution moderne. L’OPCI Terramis et la plus-value constatée cette année amélioreront le résultat net, anticipé en progression de 15,9% à 472 MDH.
  • | Le 21/9/2022 à 15:44

    Matériel informatique : Disway se démarque en bourse, mais ralentie par le marché

    La valeur se démarque des autres valeurs du secteur “matériels, logiciels et services informatiques” en bourse. En revanche, elle fait face à des conditions plus compliquées de marché avec une demande en retrait sur le retail.