χ

“Le Maroc ne se laissera pas entraîner dans une guerre avec l'Algérie” (source informée à l'AFP)

"Le Maroc ne se laissera pas entraîner dans une guerre avec l'Algérie, a affirmé mercredi une source marocaine informée en réaction à l'annonce par Alger de la mort de trois de ses ressortissants dans un bombardement au Sahara occidental attribué à l'armée marocaine", écrit l'AFP dans une dépêche datée de Rabat.

“Le Maroc ne se laissera pas entraîner dans une guerre avec l'Algérie” (source informée à l'AFP)

Le 3 novembre 2021 à 19h06

Modifié 3 novembre 2021 à 20h29

"Le Maroc ne se laissera pas entraîner dans une guerre avec l'Algérie, a affirmé mercredi une source marocaine informée en réaction à l'annonce par Alger de la mort de trois de ses ressortissants dans un bombardement au Sahara occidental attribué à l'armée marocaine", écrit l'AFP dans une dépêche datée de Rabat.

"Si l’Algérie veut la guerre, le Maroc n’en veut pas. Le Maroc ne sera jamais entraîné dans une spirale de violence et de déstabilisation régionale", a déclaré à l'AFP cette source, qui a déploré des "accusations gratuites" contre le Maroc.

"Si l’Algérie souhaite entraîner la région dans la guerre, à coups de provocations et de menaces, le Maroc ne suivra pas", a insisté la même source, qui a requis l'anonymat, citée par l'AFP.

"Le Maroc n’a jamais ciblé et ne ciblera jamais des citoyens algériens, quelles que soient les circonstances et les provocations", a-t-elle assuré à l'agence française.

Cette citation de l'AFP est la première réaction marocaine à une longue série de provocations algériennes, avec une escalade de la tension et une tonalité souvent provocatrice et/ou menaçante.

Les autorités marocaines n'ont pas fait de commentaire dans l'immédiat.

Dans un communiqué, la présidence algérienne avait dénoncé l'assassinat de trois citoyens algériens le 1er novembre, lors du bombardement de leurs camions sur la route assurant la liaison entre Nouakchott (Mauritanie) et Ouargla (au sud de l'Algérie), attribuant cette mort à une action marocaine "terroriste". Aucune mention du lieu où se trouvaient ces citoyens algériens ne figure dans le communiqué algérien. Selon le site algérien Menadefense, les trois personnes se trouvaient à bord d'un camion à Bir Lahlou [voir carte], à l'extérieur du mur de défense, mais à l'intérieur du Sahara marocain. Cette zone est directement concernée par l'accord militaire n°1, signé à l'ONU.

Selon la source marocaine citée par l'AFP, cette zone est "empruntée exclusivement par des véhicules militaires des milices armées" du  polisario.

"On s’étonne donc de voir les autorités algériennes évoquer la présence d’un camion qui se trouverait dans cette zone, eu égard à sa nature juridique et à son utilisation à des fins militaires", a-t-elle argumenté.

L'armée mauritanienne a de son côté démenti toute attaque ou opération similaire sur son sol.

"De source informée marocaine, on précise que six soldats des Forces royales marocaines (FAR) ont été tués à la suite de "harcèlements" des indépendantistes du Polisario depuis la rupture du cessez-le-feu", ajoute l'AFP.

"Les FAR, dans le cadre de l’exercice du droit à la légitime défense, réagissent de manière ferme et systématique à ces harcèlements quasi quotidiens des milices armées", a-t-on ajouté de même source.

Révision constitutionnelle en Algérie: le Maroc doit-il se sentir visé?

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

Aradei Capital : Communication financière du 3ème trimestre 2021

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.