Pegasus: le Maroc condamne vigoureusement la persistance d’une « campagne médiatique mensongère, massive et malveillante »

Dans un communiqué publié au milieu de la nuit, le gouvernement annonce que le Maroc a opté "pour une démarche" judiciaire dans le royaume et à l'étranger, contre toute partie qui reprend à son compte ces "allégations fallacieuses".

Pegasus: le Maroc condamne vigoureusement la persistance d’une « campagne médiatique mensongère, massive et malveillante »

Le 21 juillet 2021 à 8h15

Modifié 22 juillet 2021 à 9h05

Dans un communiqué publié au milieu de la nuit, le gouvernement annonce que le Maroc a opté "pour une démarche" judiciaire dans le royaume et à l'étranger, contre toute partie qui reprend à son compte ces "allégations fallacieuses".

« Le Royaume du Maroc condamne vigoureusement la persistante campagne médiatique mensongère, massive et malveillante, évoquant une prétendue infiltration des appareils téléphoniques de plusieurs personnalités publiques nationales et étrangères à travers un logiciel informatique », indique un communiqué du gouvernement relayé par l’agence MAP..

« Le Gouvernement du Royaume du Maroc rejette catégoriquement ces allégations mensongères et infondées, et met au défi leurs colporteurs dont Amnesty International et le consortium forbidden stories, ainsi que leurs soutiens et protégés de fournir la moindre preuve tangible et matérielle, en appui à leurs récits surréalistes », souligne le communiqué.

D’ailleurs, le Maroc, précise la même source, « est à nouveau la cible de ce genre d’attaques haineuses, qui trahissent la volonté de certains milieux médiatiques et d’ONGs de le mettre sous leurs ordres et tutelle. A leur grand dam, ceci n’est pas possible ».

« Le Royaume du Maroc, qui a connu ces dernières années de grandes réalisations dans de nombreux domaines, continuera sur sa lancée pour consolider son émergence économique et son développement social », ajoute la même source.

« Fort de son droit et convaincu du bien-fondé de sa position, le Royaume a opté pour une démarche judiciaire, au Maroc et à l’international contre toute partie reprenant à son compte ces allégations fallacieuses », conclut le communiqué du gouvernement.

Ce communiqué fait allusion aux nombreux articles publiés par un consortium de 17 journaux dans une opération collaborative intitulée Pegasus Project. Ce travail collaboratif affirme qu’une vingtaine d’États ont acquis un logiciel israélien permettant d’infiltrer les téléphones en vue d’en espionner le contenu. Parmi ces pays, le Maroc a été particulièrement ciblé par de nombreux articles, surtout de la part de journaux français.

Médias24 reviendra longuement sur les détails du Pegasus Project.

Un logiciel israélien utilisé pour espionner journalistes et militants dans le monde (médias)

« Espionnés par le Maroc », des médias français déposent plainte (AFP)

Affaire Pegasus: enquête ouverte à Paris sur l’espionnage de journalistes (AFP)

 

 

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

INVOLYS: Profit Warning Exercice 2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.