Afriquia Gaz : baisse de 48% des bénéfices en 2020, dividende stable

| Le 16/2/2021 à 6:55

Les indicateurs financiers d’Afriquia Gaz sont en recul sur l’ensemble de l’année 2020, bien que le volume de vente (tonnage) ait augmenté de 2,3% à 1 144 728 tonnes vendues sur l’année par rapport à 2019.

 

Le groupe pointe différents facteurs responsables de cette baisse. Notamment « le don au fonds Covid-19, le ralentissement de l’activité de certains industriels touchés par le contexte actuel ainsi qu’une dévaluation des stocks de matières premières en raison de la baisse des prix du GPL à l’international ».

Le résultat opérationnel du groupe est en retrait de 49,6% à 493,3 millions de dirhams. Une baisse expliquée essentiellement « par l’impact du don consenti de 400 MDH au profit du Fonds spécial pour la gestion de la pandémie du coronavirus » explique le groupe.

Le résultat net consolidé ressort en chute de 48,2%, à 362,2 millions de dirhams.

Les fonds propres consolidés au 31/12/2020 se chiffrent à 2 874 millions de dirhams, en recul de 2,3% par rapport à une année auparavant. Quant au total du bilan, il régresse de 11,5% pour s’afficher à 7,28 milliards de dirhams.

Malgré ces contre-performances, Afriquia Gaz se dit « confiante en sa capacité à faire progresser ses résultats opérationnels et financiers pour l’année 2021, en prônant une stratégie commerciale efficiente ».

Les dividendes par actions de la société, au titre de l’exercice 2020 ont été fixés à 125 dirhams, soit le même qu’à fin 2019. Le bénéfice par action atteint quant à lui 157,16 dirhams, en baisse de 19,27%.

lire aussi
  • | Le 2/2/2023 à 17:07

    IPO : de hauts cadres relatent leur expérience face aux défis de la communication

    Dans le cadre d’une conférence sur la réputation financière, organisée par l’agence Bonzaï, plusieurs cadres de sociétés cotées ont fait part des challenges qu’ils ont dû relever dans leur communication. Le PDG de Cosmos Electro, Fahd Bennani, revient notamment sur l'IPO avortée de l'entreprise, à la suite d'un litige juridique concernant l'un de ses points de vente.
  • | Le 1/2/2023 à 14:01

    Pourquoi les crédits de trésorerie ont-ils connu une forte hausse en 2022 ?

    En 2022, l’encours des comptes débiteurs et crédits de trésorerie a augmenté de 16% à 262 MMDH. Une hausse notable et multifactorielle, selon une source du secteur bancaire.
  • | Le 31/1/2023 à 17:15

    Les raisons de la hausse du cash en circulation en 2022

    L'année dernière, le cash en circulation a atteint 355 MMDH. La monnaie fiduciaire représente désormais près de quatre fois la taille du déficit de liquidité bancaire, estimé à 89,1 MMDH fin 2022. Selon Bank Al-Maghrib, différents facteurs comme l'inflation ou encore la forte hausse des transferts des MRE sont en cause.
  • | Le 31/1/2023 à 9:38

    Le crédit bancaire progresse de 75 MMDH en 2022, les créances en souffrance augmentent

    En 2022, l’encours des crédits bancaires a progressé de 7,6% par rapport à l’année précédente.
  • | Le 30/1/2023 à 16:16

    Qui contrôle les principales banques commerciales au Maroc ?

    En fin d'année, le paysage bancaire a évolué avec la prise de contrôle de Crédit du Maroc par Holmarcom. Voyons comment se répartit désormais le capital des principales banques commerciales du pays. Infographie.
  • | Le 23/1/2023 à 13:46

    En 2022, les dépenses de compensation ont atteint 42 MMDH

    Le Trésor a connu l’an dernier une amélioration de ses recettes, alors que les dépenses de compensation ont presque doublé par rapport à 2021. Le déficit budgétaire global demeure assez stable à 69,5 MMDH.