Hausse de 26,7% du déficit budgétaire de l’Etat à fin février

Le déficit budgétaire s'établit à 11,7 milliards de DH pour les deux premiers mois de 2020. Il s’élève à 16,2 milliards en tenant compte des opérations en instance. Le gouvernement prévoit 15 milliards de recettes de privatisations et des mécanismes de financement innovants.

Hausse de 26,7% du déficit budgétaire de l’Etat à fin février

Le 13 mars 2020 à 10h33

Modifié 11 avril 2021 à 2h45

Le déficit budgétaire s'établit à 11,7 milliards de DH pour les deux premiers mois de 2020. Il s’élève à 16,2 milliards en tenant compte des opérations en instance. Le gouvernement prévoit 15 milliards de recettes de privatisations et des mécanismes de financement innovants.

Le ministère des finances vient de publier la situation des finances publiques à fin février. Les recettes ont faiblement augmenté (+0,9) par rapport aux dépenses qui ont progressé de 6,3%. Et malgré des investissements budgétaires en baisse de 3,5%, le déficit s’est alourdi de 2,5 milliards de DH par rapport à février 2019, et de 3,4 milliards en tenant compte des opérations en instance.

Le besoin de financement, 16,2 milliards de DH, a été entièrement comblé par le recours au marché intérieur de la dette.

Les recettes, 35 milliards de DH, ont été portées par une faible progression des impôts et taxes (+2,6% ou 837 MDH). Les recettes de l’IS et de la TIC ont baissé, celles de la TVA à l’importation ont stagné.

Les recettes non fiscales ont, elle, reculé de 47,6% ou 964 MDH. Le gouvernement n’a pas encore activé les privatisations (3 milliards de DH budgétisés) et les nouveaux mécanismes de financement innovants (12 milliards). Il n’a pas non plus encaissé le 1,8 milliard de DH des dons du CCG prévu cette année.

Au registre des dépenses, la masse salariale a coûté 2,5 milliards de DH de plus qu’en 2019 (+12%). Les dépenses en biens et services ont également augmenté de 11,4% ou de 1,3 milliard.

Le service de la dette publique est resté relativement stable, alors que les dépenses de compensation se sont renchéries de 21% ou 480 MDH.

Les investissements budgétaire ont totalisé 15,9 milliards de DH sur un budget de 70,3 milliards.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

IMMORENTE INVEST : UN RENDEMENT DE 4,5 DH/ACTION RELATIF À L’ANNÉE 2020.

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.