Rio 2016: Quelles sont nos chances de médailles?

La dernière médaille d'or du Maroc au Jeux Olympiques remonte à 2004, mais les athlètes marocains ont obtenu des résultats encourageants ces derniers mois...

Rio 2016: Quelles sont nos chances de médailles?

Le 5 août 2016 à 13h05

Modifié 11 avril 2021 à 2h38

La dernière médaille d'or du Maroc au Jeux Olympiques remonte à 2004, mais les athlètes marocains ont obtenu des résultats encourageants ces derniers mois...

On le sait, l’athlétisme est le principal pourvoyeur de médailles olympiques pour le Maroc. C’est d’ailleurs dans son épreuve reine, le marathon, que le Maroc s’est illustré pour la première fois au Jeux Olympiques, au lendemain de son indépendance, à Rome, en 1960, où Abdeslem Radi a décroché une deuxième place dans la course et repart avec une médaille d’argent.

Il faudra attendre 24 ans aux JO de Los Angeles, pour que le Maroc triomphe de nouveau. Nawel El Moutawakil et Said Aouita survolent leurs courses au 400m haies et au 5.000 m et offrent au pays ses deux premières médailles d’or.

Nos deux médaillés inspireront des générations d’athlètes, comme Moulay Brahim Boutayeb, Khalid Skah et Hicham El Guerrouj, tous repartis avec l’or olympique pour le Maroc, qui totalise à ce jour 22 médailles en 13 participations au Jeux Olympiques. Dernière en date, la médaille de bronze de Abdalaati Iguider au 1.500 m, à Londres en 2012.

Testez vos connaissances sur les JO avec notre quiz

Mais que peut-on espérer des JO de Rio 2016, pour lesquels le Maroc a envoyé un contingent de 49 sportifs, engagés dans 13 disciplines? 

Les spécialistes sont formels: elle est loin l’époque où le Maroc pouvait récolter jusqu’à 5 médailles lors de leur participation au JO (souvenez-vous, Sidney 2000…). Mais il est permis d’espérer, d’autant que certains athlètes marocains ont obtenu de résultats encourageants ces derniers mois.

Un cavalier, qui surgit à Rio…

C’est une première, le Maroc participera au concours de saut d’obstacles, avec le très expérimenté cavalier Abdelkebir Ouaddar, 53 ans et sa monture Quickly de Kreisker, sacrés meilleur couple mondial 2015. Ouaddar, porte-drapeau du Maroc à Rio s’est également illustré en 2016, en remportant le Grand prix du Concours hippique international officiel (CHIO) de Rotterdam.

Course contre la montre

Comme à l’accoutumée, l’athlétisme se taille la part du lion, avec 18 athlètes engagés. Parmi eux, Abdelaati Iguider, dernier médaillé olympique marocain (bronze à Londres 2012) est un des espoirs de médaille sur 1.500 m, de même que la coureuse Rababe Arafi, arrivée 2e cette année aux championnats d'Afrique à Durban en Afrique du Sud sur 1.500m, et enfin, Malika Akkaoui, spécialiste du 800m, également vice-championne d'Afrique 2016.  

Le contingent d’athlètes marocains comprend également Hicham Seguini (médaille de bronze aux Jeux olympiques de la jeunesse à Singapour 2010, 3.000 m steeples), Hayat Lmbarki (médaillée d’argent aux championnats d’Afrique 2012) et Siham Hilali (championne du monde des cadettes du 3.000 m au Canada).

Le poing levé!

Le Maroc enverra à Rio 8 boxeurs, discipline dans laquelle le royaume a obtenu des résultats prometteurs ces derniers mois. Mohammed Rabii, 22 ans, pourrait revenir de Rio le poing levé, lui qui a été porté boxeur de l’année par la WSB (La World Series of Boxing), à la suite de sa saison sans défaite. Il apporterait au Maroc, son quatrième sacre dans le noble art, et emboîterait le pas aux frères Achik, Abdelhak (Séoul 1988) et Mohamed (Barcelone 1992) et à Taher Tamsamani (Sydney 2000).

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

Mutandis : Enregistrement de l’actualisation n°1 du document de référence relatif à l’exercice 2020 par l’AMMC

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.