χ

Immobilier : tout se jouera durant l’été

C’est connu, le troisième trimestre est par excellence la saison durant laquelle les promoteurs immobiliers signent le plus de contrats. Le comportement des MRE, représentant le tiers des acquéreurs, est décisif. Encore faut-il pouvoir leur proposer des produits finis.  

Immobilier : tout se jouera durant l’été

Le 5 juillet 2013 à 11h32

Modifié 5 juillet 2013 à 11h32

C’est connu, le troisième trimestre est par excellence la saison durant laquelle les promoteurs immobiliers signent le plus de contrats. Le comportement des MRE, représentant le tiers des acquéreurs, est décisif. Encore faut-il pouvoir leur proposer des produits finis.  

Les promoteurs immobiliers croisent les doigts. L’avenir de l’année se jouera pendant ce troisième trimestre, saison durant laquelle le secteur a l’habitude de réaliser le gros de son chiffre d’affaires. Si la campagne est bonne, l’année sera sauvée. Sinon, c’est l’hécatombe.

« Dès le deuxième trimestre, le marché a commencé à reprendre des couleurs. Nous avons traité beaucoup plus de dossiers qu’aux deux derniers trimestres qui étaient franchement chaotiques. Nous espérons que cette tendance se confirmera lors du second semestre  », souligne William Simoncelli, DG de l’agence immobilière Carré Immobilier. Et d’ajouter, « la reprise a concerné  essentiellement le segment villas et les baux commerciaux».

En effet, cette correction serait la résultante de la petite mine qu’affiche la bourse de Casablanca depuis quelques mois. Mais quel lien pourrait-il y avoir entre les deux ? « Beaucoup de personnes, et pas que des institutionnels, ont retiré leur argent de la bourse pour l’investir dans la pierre. Il s’agit d’une valeur résiliente vu sa capacité à amortir les chutes même en cas de perte de vitesse, contrairement à la bourse où le risque d’un crash n’est pas totalement écarté », explique William Simoncelli. Les années de gloire seront-elle donc de retour ?

L’âge de la raison

Une chose est sûre. Le secteur n’est plus ce qu’il était il y a quelques années. « Aujourd’hui, la préoccupation majeure du promoteur est de vendre son produit. Par le passé, il ne se souciait que de la production», souligne Youssef Iben Mansour, président de la Fédération nationale des promoteurs immobiliers (FNPI). La baisse du nombre de crédits bancaires dédiés à l’immobilier y est pour beaucoup dans ce changement de stratégie. Et de poursuivre, «  les professionnels sont devenus plus agressifs sur le plan de la communication et du marketing. C’est une nouveauté dans notre filière ».

Par ailleurs, même si de nombreux professionnels parlent d’une reprise, tous s’accordent à confirmer une baisse sensible des prix. « Dans certaines villes, les prix ont diminué de 25%. Seule Casablanca résiste en raison d’une demande qui ne fléchit pas», confie Youssef Iben Mansour.

« Ce n’est qu’un retour à la réalité du marché. Le marché est en train de faire sa mue. Cette dernière permettra de séparer le bon grain de l’ivraie. Et pour cause : les promoteurs raisonnables qui proposent des produits de qualité et qui respectent les délais de livraison arrivent à écouler leurs produits.», tempère Willliam Simoncelli.

 

MRE, de nouvelles tendances s’installent

La reconfiguration du marché ne touche pas que la composante relative au prix. L’état d’avancement du chantier semble aussi avoir son mot à dire dans la décision d’achat. Représentant le tiers de la demande marocaine en produits immobiliers, les MRE donnent le ton sur un changement de comportement révélateur. Le constat est dressé par la FNPI sur la base des bilans des différents salons organisés durant l’année. « Le phénomène est nouveau : les MRE achetaient souvent sur plan. Aujourd’hui, la donne a changé, ils ne signent de contrats que si le produit est fini », confie Youssef Iben Mansour. Les multiples déboires occasionnés par l'achat sur plan ou sous Vefa ont fini par rompre toute confiance entre acheteurs et vendeurs.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

Centrale Danone : Avis convocation AGM Centrale Danone

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.