Compétitivité : le Maroc classé quatrième en Afrique

Le rapport 2013 de compétitivité publié par le World Economic Forum  classe le royaume 70ème sur 144 au niveau mondial.

Compétitivité : le Maroc classé quatrième en Afrique

Le 10 mai 2013 à 12h59

Modifié 11 avril 2021 à 2h35

Le rapport 2013 de compétitivité publié par le World Economic Forum  classe le royaume 70ème sur 144 au niveau mondial.

Au niveau continental, le royaume figure parmi les quatre pays les plus compétitifs devancé par l’Afrique du sud, l’île Maurice et le Rwanda,  respectivement classés 52ème, 54ème et 63ème. L’Egypte passe de la 94ème à la 107ème position et l’Algérie de la 87èmeà la 110ème place.

Compte tenu de l’engouement des investisseurs vers cette partie du monde, le WEF estime qu’une intégration régionale renforcerait de façon significative la compétitivité à l’intérieur du continent.  L’amélioration du commerce transfrontalier étendra la taille du marché tout en diversifiant l’offre en produits et services.

Le rapport pointe les disparités de performance globale entre différents pays africains, ce qui rend difficile le fondement d’une analyse sur un set de critères uniforme. Les défis pour chaque pays en matière de compétitivité vont varier en fonction de leur niveau de stabilité mais aussi du niveau de leurs ressources.

L’indice global retenu dans l’étude intègre 5 critères : les institutions, les infrastructures, l’environnement macroéconomique, la santé et l’enseignement.  

Sur le plan institutionnel et infrastructurel, le Maroc a réalisé des avancés lui permettant d’obtenir des scores de respectivement 4.12 et 4.14 sur une échelle de 1 à 7. Par contre, de sérieux progrès sont encore à faire au niveau de la santé et de l’enseignement primaire où il figure au 81ème rang. L’enseignement supérieur le renvoie à la 101ème place et l’efficience de son marché de l’emploi le classe 122ème.

Le climat des affaires a favorablement évolué tant au Maroc qu’en Afrique du sud, en Namibie et à l’île Maurice notamment par l’assouplissement des procédures administratives pour la création d’entreprises. Toutefois, l’accès au financement, la corruption ainsi que la réglementation des changes demeurent des obstacles majeurs évalués à ce niveau.  

Ce rapport mitigé entre bonnes et mauvaises notes pour le royaume recommande de façon générale aux économies à revenu moyen (dont fait partie le Maroc) d’envisager une transition plus efficiente vers les activités à valeur ajoutée plus élevée. Pour favoriser l’emploi des jeunes, le rapport préconise une réforme au niveau de l’éducation et de l’enseignement supérieur pour répondre au mieux aux besoins du secteur privé.

Sur le plan de la technologie et de l’innovation, le pays souffre de scores faibles avec 3.7 en aptitudes technologiques et 3 en innovation sur une échelle de 1 à 7. Ces scores le positionnent respectivement 75ème et 97ème.

Pour plus de détails,cliquez ici

Vous avez un projet immobilier en vue ? Yakeey & Médias24 vous aident à le concrétiser!

Si vous voulez que l'information se rapproche de vous

Suivez la chaîne Médias24 sur WhatsApp
© Médias24. Toute reproduction interdite, sous quelque forme que ce soit, sauf autorisation écrite de la Société des Nouveaux Médias. Ce contenu est protégé par la loi et notamment loi 88-13 relative à la presse et l’édition ainsi que les lois 66.19 et 2-00 relatives aux droits d’auteur et droits voisins.

A lire aussi


Communication financière

REIM Partners :Publication de la valeur liquidative exceptionnelle de l’OPCI « SYHATI IMMO SPI » au 31 janvier 2024

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.