CORONAVIRUS AU MAROC. NOTRE MISE A JOUR PERMANENTE

UPDATE. Bilan, informations médicales, approvisionnement, activité économique, circulation, confinement... cet article est mis à jour en permanence.

0-https://medias24.com//photos_articles/big/21-03-2020/ruesvides.jpg-oui
MISE A JOUR. Autorisations de circulation, commerces ouverts, courses...

Le 21 mars 2020 à 09:58

Modifié le 23 mars 2020 à 19:08

DERNIERE MISE A JOUR LUNDI 23 MARS 18H22.

>> Les délais légaux et réglementaires sont suspendus au Maroc après l'adoption d'un projet de décret loi en commission parlementaire, relatif à l'état d'urgence sanitaire, ce lundi 23 mars 2020.

Tous les délais prévus par les lois et textes réglementaires seront suspendus jusqu'à la levée de l'état d'urgence sanitaire. Prescription, forclusion, recours... Le temps s'arrête dans les tribunaux, mais le flou persiste quant aux échéances fiscales. Tout cela, dès publication du décret-loi au Bulletin officiel.

>> Nouveau bilan:

28 nouveaux cas ce lundi jusqu'à 18H00 et 143 cas cumulés. L'accélération est visible. Répartition géographique: les trois régions Fès-Meknès, Casablanca-Settat et Rabat-Salé-Kénitra sont largement plus touchées que les autres. Les détails ici.

>> Fermeture confirmée des commerces à 18H dans plusieurs villes: Tanger, Beni Mellal, Oujda et d'autres. Selon nos sources, cette fermeture à 18H sera progressivement étendue à tout le territoire.

>> Les concessionnaires de voitures priés de réduire temporairement leurs importations.

>> Le comité technique et scientifique consultatif créé par le ministre de la Santé publique s'est réuni vendredi 20 mars et a recommandé le recours à la chloroquine ainsi qu'aux nouveaux tests, qui sont 5 fois plus rapides que les précédents.

>>Nouveaux horaires des pharmacies:

Du lundi au vendredi de 9h à 18h. Le samedi de 9h à 14h.

>> Gaz butane: Pas plus d'une bouteille par client.

>> Ce lundi 23 mars:

-réunion de commission parlementaire pour adopter les deux décrets lois qui apportent un cadre juridique à l'état d'urgence sanitaire.

-réunion du Comité de veille économique pour faire le point sur la situation et pour prendre éventuellement des mesures d'atténuation et de soutien à des secteurs. Cette réunion est attendue notamment sur l'informel, le transport, le tourisme, les auto entrepreneurs et les dizaines de milliers de salariés non déclarés à la CNSS et donc non éligibles à l'indemnité de 2.000 DH annoncée jeudi dernier 19 mars par le gouvernement.

Sur radio Médi 1, le président de la CGEM Chakib Alj s'est exprimé ainsi au sujet de cette réunion: "La réunion du Comité de Veille Économique sera principalement consacrée à l’examen d’une nouvelle série de mesures au profit des salariés non affiliés à la CNSS et qui opèrent dans le secteur informel. Nous discuterons également d’autres mesures au vu de l’évolution de la situation, comme par exemple la reconnaissance du Coronavirus comme “cas de force majeure” en ce qui concerne les marchés publics. Je tiens également à signaler que nous avons, par ailleurs, demandé à toutes nos antennes régionales et fédérations sectorielles de la CGEM de nous faire part de propositions de mesures complémentaires à celles déjà adoptées, afin de les présenter et de les défendre lors de la prochaine réunion du CVE".

-on attend la signature de la convention CNSS-Etat pour a mise en plus des procédures et critères d'application des mesures en faveur des salariés ayant perdu leur job à cause de la crise actuelle.

>> Une interview exceptionnelle de Abdellatif Jouahri: "La priorité aujourd'hui est à la santé des Marocains et aux besoins des populations les plus précaires". Le gouverneur de la Banque centrale répond à toute les questions: taux directeur, où va l'économie?, faut-il alléger elles règles prudentielles ou fermer la bourse?, résilience de l'économie... et annonce que le Conseil de Bank Al Maghrib pourrait tenir des réunions exceptionnelles en cas de besoin.

>> La médecine militaire, les services sociaux des FAR et de la gendarmerie royale se joignent dès aujourd'hui à la lutte contre la pandémie, sur décision du Roi Mohammed VI.

>> Banques: horaires.

Dès ce lundi, les agences bancaires ouvriront du lundi au vendredi, de 9h15 à 14h15.

>>Le confinement, la circulation

Les consignes sont diversement respectées, selon les villes et les quartiers. Dans les quartiers denses, les consignes semblent plus difficiles à respecter dans certaines rues, comme on l'a constaté par divers témoignages de nos collaborateurs ou sur les réseaux sociaux.

Depuis samedi à minuit, la circulation entre les villes est interdite, sauf pour les livraisons de denrées indispensables, raison médicale impérieuse ou justifiée par le travail? Entre vendredi et samedi, le trafic autoroutier a baissé de 50% à 60% selon les tronçons.

Les vols aériens domestiques sont également interdits.

Les transports de voyageurs entre les villes sont supprimés pour les autocars ainsi que pour les trains. L'ONCF garde toutefois diverses liaisons de proximité et des navettes, Casablanca-Rabat-Kénitra, Casablanca-Settat, Casablanca-El Jadida, Casablanca-Aéroport Mohammed V. Cette mesure concernant les trains est entrée en vigueur samedi 22 mars à minuit.

-Circulation sans autorisation et uniquement avec la carte professionnelle: agents d'autorité, forces de l'ordre, forces auxiliaires, gendarmerie, armée.

-Les médecins, pour se rendre à leur travail, sont autorisés à circuler uniquement avec leur carte professionnelle.

-Les salariés qui se rendent à leur travail doivent avoir sur eux l'attestation signée par l'employeur. Cette attestation est suffisante. Ils n'ont pas besoin d'autre autorisation. Ils n'ont pas besoin de remplir un document signé par les autorités locales.

-Pour effectuer vos courses, vous approvisionner, vous rendre éventuellement chez le médecin ou une pharmacie, gardez sur vous le formulaire d'autorisation officiel. Remplissez-le, signez-le. Au premier contrôle dans la rue, l'agent d'autorité le signera à son tour. Ce formulaire peut être téléchargé ici.

Pour toute sortie, ayez votre carte d'identité nationale sur vous.

Les transports de voyageurs par autocars sont suspendus à compter du lundi 23 mars 2020 à minuit.

Toutes les liaisons interurbaines sont donc interdites sauf exceptions.

Aux contrôles routiers, la DGSN recommande de présenter ses documents derrière la vitre.

>>Les hôpitaux marocains vont administrer la chloroquine aux malades:

Les autorités sanitaires marocaines ont décidé d'adopter un protocole de soins basé sur l'administration d'une association chloroquine-azythromycine en première intention. La décision a été prise samedi 21 mars 2020. Ce recours est qualifié de "temporaire" par les autorités sanitaires, selon nos informations.

>>Un durcissement des contrôles est à prévoir devant les scènes de laisser-aller voire de désobéissance visibles dans certains endroits.

Au cours de la nuit, des rassemblements ont eu lieu dans 4 villes, Salé, Fès, Tétouan et Tanger, à l'instigation probable d'Al Adl Wal Ishsane, bravant les consignes de confinement et mettant en danger les vies de plusieurs dizaines de citoyens. Dans la journée, les mesures de distanciation et de précaution sont mieux respectées ce dimanche que la veille, mais dans les quartiers à forte densité, les patrouilles de sensibilisation ont du mal avec une partie de la population.

Devant cette situation ainsi que la propagation de la maladie, on s'attend à une décision de fermeture des tous les commerces à 18H.

>>Divers

Dans une nouvelle évolution qui montre l'importance de respecter le confinement, le ministère de tutelle appelle la presse marocaine papier à cesser les parutions et les distributions.

Les opérations de rapatriement des étrangers bloqués au Maroc a pris fin ce dimanche à midi, annonce le ministère des Affaires étrangères.

Conformément à la Constitution, le gouvernement peut prendre des décrets loi en concertation avec la commission parlementaire ad hoc. Il a préparé un décret loi au sujet de l'état d'urgence sanitaire.

Enseignement à distance: les opérateurs télécoms offrent un débit gratuit aux élèves et étudiants pour les connexions aux plateformes officielles d'enseignement et de formation.

>>Le débat juridique. 

Peut-on dans ce contexte exceptionnel suspendre tous les délais judiciaires de fond et de procédure? Voici les réponses d'une dizaine de praticiens de haut niveau.

>>Les premières mesures économiques et sociales

Le CVE, Comité de veille économique, se réunira lundi 23 mars pour refaire un point sur la situation économique et sociale.
Jeudi, le CVE a annoncé des mesures précises en faveur des salariés affiliés à la CNSS ayant perdu leurs emplois; des TPME, et dans le domaine fiscal.

Le travail du comité n'est pas fini. Il continuera à se réunir autant que nécessaire. Selon nos sources, deux questions urgentes sont sur la table: les dizaines de milliers de travailleurs précaires, non déclarés, ou travaillant dans l'informel; la situation dans certains secteurs sinistrés comme le tourisme et le transport.

>>La liste des commerces obligatoirement ouverts

Le ministère de l'Intérieur et le ministère de l'Industrie, du commerce et de l'économie verte et numérique informent l'ensemble des professionnels que dans le cadre de la continuité des services et de la disponibilité des produits de base au niveau national, il a été procédé à la définition d'une liste des activités commerciales et de services nécessaires qui doivent continuer à offrir leurs services et produits aux citoyens durant la période de l'urgence sanitaire.

Dans un communiqué conjoint, les deux ministères invitent tous les professionnels à s'impliquer et à se mobiliser afin d'assurer la continuité des services et l'approvisionnement du marché national.

Ci-après la liste:

> Activités commerciales:

- Les grandes et moyennes surfaces;

- les marchés de gros des légumes et fruits et marchés de gros de poisson et du poulet,

- les magasins de vente en gros des denrées alimentaires,

- les épiceries et alimentation générale,

- les magasins de vente de légumes et fruits,

- les magasins de vente de céréales,

- les abattoirs,

- les magasins de vente du poulet,

- les magasins de vente des oeufs,

- les magasins de vente de poisson,

- les boulangeries et pâtisseries,

- les magasins de vente d'olives et d’épices,

- les magasins de vente de fruits secs,

- les magasins de vente des détergents et papiers hygiéniques,

- les pharmacies,

- les parapharmacies,

- les magasins de vente d'équipements et matériels médicaux,

- les sanitaires,

- les magasins de vente de pièces de rechange,

- les magasins de vente d’engrais, de pesticides, d'équipements agricoles et de fourrages. -

> Services :

- Cliniques et cabinets médicaux

- Laboratoires des analyses médicales

- Locaux des métiers paramédicaux

- Locaux des professions libérales nécessaires

- Agences bancaires

- Agences d'assurance

- Agences commerciales des sociétés de distribution de l'eau et l'électricité

- Agences des sociétés de télécommunication

- Agences postales

- Bureaux de transfert et de facilité de paiement

- Stations de distribution des carburants

- Services de sécurité et d'hygiène

- Services du transport urbain, transport des voyageurs et les taxis

- Services de transport des marchandises et logistique

- Service de vente à distance et de livraison pour les aliments, les médicaments et les besoins de première nécessité

- Services ambulatoires, de transfert des patients et soins infirmiers

- Services de maintenance domestique (électricité et plomberie)

- Atelier de réparation des automobiles, des motos et des pneus

- Service de réparation du matériel agricole

- Service de maintenance du matériel industriel

- Services dédiés aux personnes aux besoins spécifiques

> Les sociétés, les usines et les unités de production et de stockage, en veillant à la sécurité de la main d'oeuvre

> Les activités agricoles et de pêche maritime, en veillant à la sécurité de la main d’oeuvre

CORONAVIRUS AU MAROC. NOTRE MISE A JOUR PERMANENTE

Le 23 mars 2020 à13:30

Modifié le 23 mars 2020 à 19:08

UPDATE. Bilan, informations médicales, approvisionnement, activité économique, circulation, confinement... cet article est mis à jour en permanence.

com_redaction-96

DERNIERE MISE A JOUR LUNDI 23 MARS 18H22.

>> Les délais légaux et réglementaires sont suspendus au Maroc après l'adoption d'un projet de décret loi en commission parlementaire, relatif à l'état d'urgence sanitaire, ce lundi 23 mars 2020.

Tous les délais prévus par les lois et textes réglementaires seront suspendus jusqu'à la levée de l'état d'urgence sanitaire. Prescription, forclusion, recours... Le temps s'arrête dans les tribunaux, mais le flou persiste quant aux échéances fiscales. Tout cela, dès publication du décret-loi au Bulletin officiel.

>> Nouveau bilan:

28 nouveaux cas ce lundi jusqu'à 18H00 et 143 cas cumulés. L'accélération est visible. Répartition géographique: les trois régions Fès-Meknès, Casablanca-Settat et Rabat-Salé-Kénitra sont largement plus touchées que les autres. Les détails ici.

>> Fermeture confirmée des commerces à 18H dans plusieurs villes: Tanger, Beni Mellal, Oujda et d'autres. Selon nos sources, cette fermeture à 18H sera progressivement étendue à tout le territoire.

>> Les concessionnaires de voitures priés de réduire temporairement leurs importations.

>> Le comité technique et scientifique consultatif créé par le ministre de la Santé publique s'est réuni vendredi 20 mars et a recommandé le recours à la chloroquine ainsi qu'aux nouveaux tests, qui sont 5 fois plus rapides que les précédents.

>>Nouveaux horaires des pharmacies:

Du lundi au vendredi de 9h à 18h. Le samedi de 9h à 14h.

>> Gaz butane: Pas plus d'une bouteille par client.

>> Ce lundi 23 mars:

-réunion de commission parlementaire pour adopter les deux décrets lois qui apportent un cadre juridique à l'état d'urgence sanitaire.

-réunion du Comité de veille économique pour faire le point sur la situation et pour prendre éventuellement des mesures d'atténuation et de soutien à des secteurs. Cette réunion est attendue notamment sur l'informel, le transport, le tourisme, les auto entrepreneurs et les dizaines de milliers de salariés non déclarés à la CNSS et donc non éligibles à l'indemnité de 2.000 DH annoncée jeudi dernier 19 mars par le gouvernement.

Sur radio Médi 1, le président de la CGEM Chakib Alj s'est exprimé ainsi au sujet de cette réunion: "La réunion du Comité de Veille Économique sera principalement consacrée à l’examen d’une nouvelle série de mesures au profit des salariés non affiliés à la CNSS et qui opèrent dans le secteur informel. Nous discuterons également d’autres mesures au vu de l’évolution de la situation, comme par exemple la reconnaissance du Coronavirus comme “cas de force majeure” en ce qui concerne les marchés publics. Je tiens également à signaler que nous avons, par ailleurs, demandé à toutes nos antennes régionales et fédérations sectorielles de la CGEM de nous faire part de propositions de mesures complémentaires à celles déjà adoptées, afin de les présenter et de les défendre lors de la prochaine réunion du CVE".

-on attend la signature de la convention CNSS-Etat pour a mise en plus des procédures et critères d'application des mesures en faveur des salariés ayant perdu leur job à cause de la crise actuelle.

>> Une interview exceptionnelle de Abdellatif Jouahri: "La priorité aujourd'hui est à la santé des Marocains et aux besoins des populations les plus précaires". Le gouverneur de la Banque centrale répond à toute les questions: taux directeur, où va l'économie?, faut-il alléger elles règles prudentielles ou fermer la bourse?, résilience de l'économie... et annonce que le Conseil de Bank Al Maghrib pourrait tenir des réunions exceptionnelles en cas de besoin.

>> La médecine militaire, les services sociaux des FAR et de la gendarmerie royale se joignent dès aujourd'hui à la lutte contre la pandémie, sur décision du Roi Mohammed VI.

>> Banques: horaires.

Dès ce lundi, les agences bancaires ouvriront du lundi au vendredi, de 9h15 à 14h15.

>>Le confinement, la circulation

Les consignes sont diversement respectées, selon les villes et les quartiers. Dans les quartiers denses, les consignes semblent plus difficiles à respecter dans certaines rues, comme on l'a constaté par divers témoignages de nos collaborateurs ou sur les réseaux sociaux.

Depuis samedi à minuit, la circulation entre les villes est interdite, sauf pour les livraisons de denrées indispensables, raison médicale impérieuse ou justifiée par le travail? Entre vendredi et samedi, le trafic autoroutier a baissé de 50% à 60% selon les tronçons.

Les vols aériens domestiques sont également interdits.

Les transports de voyageurs entre les villes sont supprimés pour les autocars ainsi que pour les trains. L'ONCF garde toutefois diverses liaisons de proximité et des navettes, Casablanca-Rabat-Kénitra, Casablanca-Settat, Casablanca-El Jadida, Casablanca-Aéroport Mohammed V. Cette mesure concernant les trains est entrée en vigueur samedi 22 mars à minuit.

-Circulation sans autorisation et uniquement avec la carte professionnelle: agents d'autorité, forces de l'ordre, forces auxiliaires, gendarmerie, armée.

-Les médecins, pour se rendre à leur travail, sont autorisés à circuler uniquement avec leur carte professionnelle.

-Les salariés qui se rendent à leur travail doivent avoir sur eux l'attestation signée par l'employeur. Cette attestation est suffisante. Ils n'ont pas besoin d'autre autorisation. Ils n'ont pas besoin de remplir un document signé par les autorités locales.

-Pour effectuer vos courses, vous approvisionner, vous rendre éventuellement chez le médecin ou une pharmacie, gardez sur vous le formulaire d'autorisation officiel. Remplissez-le, signez-le. Au premier contrôle dans la rue, l'agent d'autorité le signera à son tour. Ce formulaire peut être téléchargé ici.

Pour toute sortie, ayez votre carte d'identité nationale sur vous.

Les transports de voyageurs par autocars sont suspendus à compter du lundi 23 mars 2020 à minuit.

Toutes les liaisons interurbaines sont donc interdites sauf exceptions.

Aux contrôles routiers, la DGSN recommande de présenter ses documents derrière la vitre.

>>Les hôpitaux marocains vont administrer la chloroquine aux malades:

Les autorités sanitaires marocaines ont décidé d'adopter un protocole de soins basé sur l'administration d'une association chloroquine-azythromycine en première intention. La décision a été prise samedi 21 mars 2020. Ce recours est qualifié de "temporaire" par les autorités sanitaires, selon nos informations.

>>Un durcissement des contrôles est à prévoir devant les scènes de laisser-aller voire de désobéissance visibles dans certains endroits.

Au cours de la nuit, des rassemblements ont eu lieu dans 4 villes, Salé, Fès, Tétouan et Tanger, à l'instigation probable d'Al Adl Wal Ishsane, bravant les consignes de confinement et mettant en danger les vies de plusieurs dizaines de citoyens. Dans la journée, les mesures de distanciation et de précaution sont mieux respectées ce dimanche que la veille, mais dans les quartiers à forte densité, les patrouilles de sensibilisation ont du mal avec une partie de la population.

Devant cette situation ainsi que la propagation de la maladie, on s'attend à une décision de fermeture des tous les commerces à 18H.

>>Divers

Dans une nouvelle évolution qui montre l'importance de respecter le confinement, le ministère de tutelle appelle la presse marocaine papier à cesser les parutions et les distributions.

Les opérations de rapatriement des étrangers bloqués au Maroc a pris fin ce dimanche à midi, annonce le ministère des Affaires étrangères.

Conformément à la Constitution, le gouvernement peut prendre des décrets loi en concertation avec la commission parlementaire ad hoc. Il a préparé un décret loi au sujet de l'état d'urgence sanitaire.

Enseignement à distance: les opérateurs télécoms offrent un débit gratuit aux élèves et étudiants pour les connexions aux plateformes officielles d'enseignement et de formation.

>>Le débat juridique. 

Peut-on dans ce contexte exceptionnel suspendre tous les délais judiciaires de fond et de procédure? Voici les réponses d'une dizaine de praticiens de haut niveau.

>>Les premières mesures économiques et sociales

Le CVE, Comité de veille économique, se réunira lundi 23 mars pour refaire un point sur la situation économique et sociale.
Jeudi, le CVE a annoncé des mesures précises en faveur des salariés affiliés à la CNSS ayant perdu leurs emplois; des TPME, et dans le domaine fiscal.

Le travail du comité n'est pas fini. Il continuera à se réunir autant que nécessaire. Selon nos sources, deux questions urgentes sont sur la table: les dizaines de milliers de travailleurs précaires, non déclarés, ou travaillant dans l'informel; la situation dans certains secteurs sinistrés comme le tourisme et le transport.

>>La liste des commerces obligatoirement ouverts

Le ministère de l'Intérieur et le ministère de l'Industrie, du commerce et de l'économie verte et numérique informent l'ensemble des professionnels que dans le cadre de la continuité des services et de la disponibilité des produits de base au niveau national, il a été procédé à la définition d'une liste des activités commerciales et de services nécessaires qui doivent continuer à offrir leurs services et produits aux citoyens durant la période de l'urgence sanitaire.

Dans un communiqué conjoint, les deux ministères invitent tous les professionnels à s'impliquer et à se mobiliser afin d'assurer la continuité des services et l'approvisionnement du marché national.

Ci-après la liste:

> Activités commerciales:

- Les grandes et moyennes surfaces;

- les marchés de gros des légumes et fruits et marchés de gros de poisson et du poulet,

- les magasins de vente en gros des denrées alimentaires,

- les épiceries et alimentation générale,

- les magasins de vente de légumes et fruits,

- les magasins de vente de céréales,

- les abattoirs,

- les magasins de vente du poulet,

- les magasins de vente des oeufs,

- les magasins de vente de poisson,

- les boulangeries et pâtisseries,

- les magasins de vente d'olives et d’épices,

- les magasins de vente de fruits secs,

- les magasins de vente des détergents et papiers hygiéniques,

- les pharmacies,

- les parapharmacies,

- les magasins de vente d'équipements et matériels médicaux,

- les sanitaires,

- les magasins de vente de pièces de rechange,

- les magasins de vente d’engrais, de pesticides, d'équipements agricoles et de fourrages. -

> Services :

- Cliniques et cabinets médicaux

- Laboratoires des analyses médicales

- Locaux des métiers paramédicaux

- Locaux des professions libérales nécessaires

- Agences bancaires

- Agences d'assurance

- Agences commerciales des sociétés de distribution de l'eau et l'électricité

- Agences des sociétés de télécommunication

- Agences postales

- Bureaux de transfert et de facilité de paiement

- Stations de distribution des carburants

- Services de sécurité et d'hygiène

- Services du transport urbain, transport des voyageurs et les taxis

- Services de transport des marchandises et logistique

- Service de vente à distance et de livraison pour les aliments, les médicaments et les besoins de première nécessité

- Services ambulatoires, de transfert des patients et soins infirmiers

- Services de maintenance domestique (électricité et plomberie)

- Atelier de réparation des automobiles, des motos et des pneus

- Service de réparation du matériel agricole

- Service de maintenance du matériel industriel

- Services dédiés aux personnes aux besoins spécifiques

> Les sociétés, les usines et les unités de production et de stockage, en veillant à la sécurité de la main d'oeuvre

> Les activités agricoles et de pêche maritime, en veillant à la sécurité de la main d’oeuvre

A lire aussi


6
Les dernières annonces judiciaires
5
Les dernières annonces légales

Communication financière

Société Aluminium du Maroc : Indicateurs financiers du troisième trimestre 2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.