Ce que va apporter le renforcement du partenariat entre Safran et RAM à l’écosystème aéronautique

Après l’inauguration d’une extension de l’usine casablancaise de Safran Aircraft Engines Services Morocco et la signature d’un mémorandum d’entente actant le renforcement du partenariat entre RAM et Safran dans la maintenance des moteurs d’avions, Médias24 a interrogé le ministre du Transport, le président de la RAM et le DG du groupe Safran Maroc, sur l’impact de ce rapprochement pour l’industrie aéronautique marocaine.

Ce que va apporter le renforcement du partenariat entre Safran et RAM à l’écosystème aéronautique

Le 18 avril 2024 à 20h16

Modifié 19 avril 2024 à 13h56

Après l’inauguration d’une extension de l’usine casablancaise de Safran Aircraft Engines Services Morocco et la signature d’un mémorandum d’entente actant le renforcement du partenariat entre RAM et Safran dans la maintenance des moteurs d’avions, Médias24 a interrogé le ministre du Transport, le président de la RAM et le DG du groupe Safran Maroc, sur l’impact de ce rapprochement pour l’industrie aéronautique marocaine.

A l’occasion des 25 ans de sa création, Safran Aircraft Engine Services Morocco (SAESM), société commune entre Safran Aircraft Engines et RAM, a inauguré ce jeudi 18 avril l’extension de son site de Nouaceur. A la même occasion, un mémorandum d’entente (MoU) qui acte la poursuite de sa croissance a été signé, visant une augmentation de sa capacité de 2.000 m² supplémentaires et qui permettra d’accroître le nombre d’opérations de maintenance de 70 à 100 shop visits par an d’ici 2026.

Pour accompagner ce développement, l’entreprise prévoit de recruter une centaine de personnes d’ici à 2026, portant l’effectif global à 350 personnes.

Un centre d’excellence de la gamme de moteurs CFM56

Pour les deux partenaires, SAESM renforce ainsi sa position de centre d’excellence de la gamme de moteurs CFM56 au sein du réseau mondial de maintenance et de réparation (MRO) de Safran, proposant aux compagnies aériennes une gamme complète de services couvrant la totalité du processus de maintenance, du diagnostic jusqu’à la garantie de performance au banc d'essai.

Les moteurs CFM56 équipent la majorité des avions des familles Airbus A320 et Boeing 737 avec plus de 33.000 exemplaires livrés.

"Nous inaugurons aujourd’hui une nouvelle phase de notre partenariat de longue date avec le constructeur Safran. Au-delà de l’extension du site de Casablanca, cet accord permettra de renforcer notre expertise dans l’industrie aéronautique. Royal Air Maroc est fière de contribuer, aux côtés de Safran, au développement de l’industrie aéronautique au Maroc et à positionner davantage le Maroc dans l’industrie aéronautique mondiale", a déclaré Hamid Addou, PDG de RAM.

Sollicité par Médias24 pour savoir ce qu’apportera à l’écosystème aéronautique le renforcement de la collaboration entre la compagnie nationale et le groupe français, le ministre du Transport et de la logistique Mohammed Abdeljalil a rappelé que le partenariat RAM-Safran, qui date de 1999, a permis à l’industrie aéronautique naissante de naître puis de prendre son envol au Maroc.

"Aujourd’hui, c’est un des grands métiers mondiaux de notre pays que le ministère de l’Industrie et tout le gouvernement soutiennent de différentes manières, en particulier par la formation d’une ressource humaine qualifiée qui est absolument indispensable à ce secteur dans lequel la sécurité est un élément fondamental", a déclaré le ministre. Et d’ajouter que l’extension de l’usine de SAESM et la signature du mémorandum constituent la suite logique d’une success-story qui dure depuis 25 ans.

Invité à commenter la déclaration du PDG de la RAM prédisant que le secteur aéronautique finirait par dépasser celui de l’automobile, le ministre n’a pas écarté cette éventualité. Cet écosystème, qui connaît une très forte croissance annuelle avec une valeur ajoutée très élevée, intéresse un nombre croissant d’investisseurs étrangers dans le secteur de la maintenance, a-t-il souligné.

En phase avec son ministre de tutelle, le président-directeur général de Royal Air Maroc, Hamid Addou, nous a déclaré que la montée en régime annuelle du nombre de shop visits (opération de maintenance et de réparation des moteurs d’avions), qui sont un des éléments cruciaux de l’aviation, montre que le Maroc est devenu une destination incontournable pour ce métier de pointe qui nécessite une expertise de très haut niveau.

"Le développement de l’activité de l’usine de Nouaceur est en effet un moyen de placer notre pays sur la carte mondiale de l’industrie aéronautique, notamment pour tout ce qui concerne des éléments stratégiques comme l’entretien des moteurs, la fabrication de câblage, de sièges, de nacelles d’avion."

Interrogé sur son discours affirmant que l’écosystème aéronautique pourrait à terme dépasser celui de l’automobile, le président s’est dit très optimiste. Au regard de l’offre mondiale limitée et des problèmes mondiaux de supply chain, le Maroc a un potentiel de développement extrêmement élevé dans l’aéronautique, selon lui.

A la question de savoir ce qu’allait apporter à l’industrie aéronautique marocaine le renforcement de sa collaboration avec la RAM, le directeur général de Safran Aircraft Engines Services Morocco, Jean-Hugues Cousins, a déclaré que le doublement prévu de son activité durant les trois prochaines années était significatif du potentiel de croissance de ce secteur au Maroc.

"De plus, la volonté de nos actionnaires de développer notre site casablancais de maintenance de moteurs d’avions va aboutir au recrutement de 100 personnes d’ici 2025, soit 350 employés au lieu de 250 actuellement", a révélé le directeur général. Sa société est dans une logique d’investissement pour accompagner la croissance permanente de la flotte mondiale.

Le Maroc a la particularité d’avoir beaucoup d’atouts, en particulier une jeunesse qui a envie de s’investir et de se former dans les métiers de l’industrie aéronautique, a-t-il conclu.

Vous avez un projet immobilier en vue ? Yakeey & Médias24 vous aident à le concrétiser!

Si vous voulez que l'information se rapproche de vous

Suivez la chaîne Médias24 sur WhatsApp
© Médias24. Toute reproduction interdite, sous quelque forme que ce soit, sauf autorisation écrite de la Société des Nouveaux Médias. Ce contenu est protégé par la loi et notamment loi 88-13 relative à la presse et l’édition ainsi que les lois 66.19 et 2-00 relatives aux droits d’auteur et droits voisins.

A lire aussi


Communication financière

TAQA Morocco: COMMUNIQUÉ DE PRESSE RÉSULTATS AU 31 MARS 2024

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.