Les banques sont les principales contributrices à la hausse des bénéfices de la cote en 2023 (AGR)

| Le 9/4/2024 à 13:13
Sans la contribution des banques, la masse bénéficiaire de la cote en 2023 demeurerait stable. Pour la troisième année, celles-ci sont les principales contributrices à la croissance des bénéfices du marché action. Les dividendes progressent de 18,5% à 18,8 MMDH. Le payout est de 64%.

La société de recherche AGR a listé l’évolution de la masse bénéficiaire des sociétés cotées, et les principaux contributeurs au titre de l’année 2023.

46 sociétés ont affiché des profits en hausse et 26 autres ont enregistré une baisse de leurs profits.

Il s’avère que les bénéfices des entreprises cotées en 2023 ont progressé pour atteindre près de 35,3 MMDH, soit une hausse de 10,5% sur une base récurrente, c'est-à-dire ajustée des dons au fonds spécial séisme et des éléments réglementaires Maroc Telecom. En valeur, la hausse de la masse bénéficiaire d'une année sur l'autre est de 3,36 MMDH.

Cette croissance a été très majoritairement portée par le secteur bancaire qui a ajouté à lui seul plus de 3,1 MMDH. Sans cette contribution, la croissance des bénéfices de la cote serait restée flat. Il s’agit de la troisième année consécutive où les banques sont les premières contributrices à la hausse des bénéfices.

Parallèlement, les dividendes agrégés de la cote ont atteint 18,8 MMDH, en hausse de 18,5% par rapport à 2022.

Le payout est de 64% en base consolidé, et le rendement est de 3,2%, soit un niveau inférieur aux BDT à 5 ans qui s’affichent à 3,4%.

Les rendements les plus attrayants de la cote sont distribués par les sociétés de financement, les télécoms et les assurances, avec un yield au-dessus de 4%.

 

Vous avez un projet immobilier en vue ? Yakeey & Médias24 vous aident à le concrétiser!

Si vous voulez que l'information se rapproche de vous

Suivez la chaîne Médias24 sur WhatsApp
© Médias24. Toute reproduction interdite, sous quelque forme que ce soit, sauf autorisation écrite de la Société des Nouveaux Médias. Ce contenu est protégé par la loi et notamment loi 88-13 relative à la presse et l’édition ainsi que les lois 66.19 et 2-00 relatives aux droits d’auteur et droits voisins.
lire aussi
  • | Le 29/5/2024 à 10:13

    CTM : émission obligataire de 300 MDH réalisée, acquisition de 51% du capital d’AML à venir

    L’émission de CTM s’est déroulée avec succès. Les 300 MDH serviront notamment à financer l’acquisition des 51% du capital d’Africa Morocco Link. La vente du reste du capital, détenu par Attica Holdings, a été signée avec le groupe suédois Stena.
  • | Le 28/5/2024 à 14:42

    Marsa Maroc : hausse de 14% du chiffre d'affaires à fin mars

    Le groupe affiche des indicateurs en bonne forme au premier trimestre 2024 du fait de la hausse du trafic manutentionné, poussé par le transbordement et la hausse du trafic de vracs.
  • | Le 28/5/2024 à 14:39

    Vente immobilière : tout savoir sur la fiscalité qui vous attend

    Lors d'une vente immobilière, un vendeur doit gérer plusieurs paramètres : son prix de vente, sa plus-value potentielle et ses taxes à honorer. Car même sans faire de plus-value, une imposition minimum de 3% du prix de vente est due. Voici ce qu'il faut savoir quand vous êtes vendeur d'un bien immobilier.
  • | Le 27/5/2024 à 12:11

    Alliances. Stratégie, projets, dividendes... Entretien avec la direction du groupe

    Lors d’un entretien avec Médias24, le directeur général délégué du groupe, Omar Lazraq, est revenu sur les raisons des performances notables de l’année 2023 et les perspectives de croissance du groupe après l’échéance de son business plan 2022-2025. Plusieurs grands projets de milliers de logements sont en cours de lancement ou le seront prochainement. Le groupe tirera profit des aides aux logements et du Mondial 2030.
  • | Le 27/5/2024 à 9:18

    Aradei Capital : l’AMMC vise une augmentation de capital de 250 MDH

    Cette opération se déroulera du 3 au 7 juin 2024.
  • | Le 26/5/2024 à 8:09

    Taux. Légère hausse à fin mars, la transmission du taux directeur aux taux réels se poursuit

    Une très légère hausse du taux débiteur moyen global a été observée au T1-24 à 5,4%. Cette hausse est dans la lignée normale de la lente transmission de la hausse du taux directeur aux taux réels. D'un trimestre à l'autre, les taux des crédits à l'équipement affichent la progression la plus forte du fait de la forte demande. Une correction est observée sur les taux des crédits immobiliers et de trésorerie.