Roundup. La CTM met un pied dans le transport maritime

| Le 7/4/2024 à 10:25
Le groupe CTM a annoncé une prise de participation de 51% du capital d'Africa Morocco Link détenu par Bank of Africa. Une opération qui acte la stratégie de diversification des opérations de la société de transport. Cette annonce intervient quelques jours après un avis de réunion pour l'autorisation d'un emprunt obligataire de 300 MDH.

La société de transport CTM va diversifier ses activités. Elle compte se lancer dans le maritime en se portant acquéreur des 51% du capital de la compagnie de transport maritime Africa Morocco Link (AML) détenu par Bank of Africa (BOA). L'annonce a été faite le jeudi 4 avril.

Selon nos sources, la décision de vendre ALM a été prise par BOA, il y a plusieurs mois. La situation financière D'ALM n'est pas connue avec certitude. Aucun bilan n'a été rendu public depuis 2018. BOA a probablement voulu alléger son portefeuille en cédant ALM mais c'est CTM, contrôlée par RMA Al Wataniya qui en hérite.
Vendredi, le lendemain de l'annonce, le cours de CTM est légèrement remonté pour clôturer à 600 DH.

Les 49% restants du capital resteront détenus par l’armateur grec Attica Holdings SA. Pour donner un ordre d’idée sur les finances d’AML, en 2018 (seules données publiques disponibles), elle affichait des revenus de 267 MDH et présentait un résultat net de 8,3 MDH.

Selon une source sûre, CTM se préparait depuis plusieurs mois à des opérations stratégiques sur les deux principaux sujets que sont l'urbain et le maritime.

Maritime, Transdev, des opérations structurantes

Bien que centenaire et leader dans le secteur des transports de personnes et de mobilité interurbaine, CTM cherche à se diversifier et se développer pour mitiger la concurrence sur son périmètre existant.

Le groupe CTM a déjà effectué une opération importante en début d’année. Il s’agit de la cession de 49% des parts de sa filiale Issal Madina, à Transdev Holding Maroc, la branche marocaine de la multinationale française Transdev.

L’aspect maritime est devenu également un sujet important pour le groupe CTM en quête de diversification. "D’autant plus que depuis octobre 2023, la société marocaine de ferry Intershipping est à l’arrêt. De fait, il fallait qu’il y ait un nom marocain qui remette un équilibre dans le détroit", nous confie une source sûre.

Cette annonce de prise de participation de CTM dans AML vient également dans le cadre d’un développement maritime et une amélioration de l’offre de transport dont le pays a besoin.

Un rapprochement entre l’opération et l’émission obligataire

Le montant et le financement dans le cadre du rachat des parts de BOA dans AML n’ont pas été dévoilés dans le communiqué de CTM.

Cependant, il convient de rappeler que le groupe avait émis quelques jours auparavant (le 29 mars, ndlr) un avis de réunion valant convocation pour l’autorisation d’une émission d’emprunt obligataire de 300 MDH.

Dans l’avis en question, l’un des points de l’ordre du jour concerne "les pouvoirs à conférer au Conseil d’administration pour procéder dans un délai de 5 ans à une ou plusieurs émissions obligataires et en arrêter les modalités dans la limite de 300 MDH au maximum".

Rappelons que financièrement le groupe a terminé l’année 2023 avec de bons indicateurs de performances, notamment un chiffre d'affaires de 656 MDH, une hausse de 33,6% de son EBITDA à 155 MDH et une amélioration des bénéfices de 80% à 63 MDH par rapport à 2022.

Le groupe avait alors dit vouloir "mettre l'accent sur la préservation de sa trésorerie en vue de l'investissement dans des projets de développement". Un choix qui se traduit par un ajustement de la distribution des dividendes aux actionnaires avec la proposition de distribution d'un dividende de 15 DH par action pour l'exercice 2023.

Vous avez un projet immobilier en vue ? Yakeey & Médias24 vous aident à le concrétiser!

Si vous voulez que l'information se rapproche de vous

Suivez la chaîne Médias24 sur WhatsApp
© Médias24. Toute reproduction interdite, sous quelque forme que ce soit, sauf autorisation écrite de la Société des Nouveaux Médias. Ce contenu est protégé par la loi et notamment loi 88-13 relative à la presse et l’édition ainsi que les lois 66.19 et 2-00 relatives aux droits d’auteur et droits voisins.
lire aussi
  • | Le 29/5/2024 à 10:13

    CTM : émission obligataire de 300 MDH réalisée, acquisition de 51% du capital d’AML à venir

    L’émission de CTM s’est déroulée avec succès. Les 300 MDH serviront notamment à financer l’acquisition des 51% du capital d’Africa Morocco Link. La vente du reste du capital, détenu par Attica Holdings, a été signée avec le groupe suédois Stena.
  • | Le 28/5/2024 à 14:42

    Marsa Maroc : hausse de 14% du chiffre d'affaires à fin mars

    Le groupe affiche des indicateurs en bonne forme au premier trimestre 2024 du fait de la hausse du trafic manutentionné, poussé par le transbordement et la hausse du trafic de vracs.
  • | Le 28/5/2024 à 14:39

    Vente immobilière : tout savoir sur la fiscalité qui vous attend

    Lors d'une vente immobilière, un vendeur doit gérer plusieurs paramètres : son prix de vente, sa plus-value potentielle et ses taxes à honorer. Car même sans faire de plus-value, une imposition minimum de 3% du prix de vente est due. Voici ce qu'il faut savoir quand vous êtes vendeur d'un bien immobilier.
  • | Le 27/5/2024 à 12:11

    Alliances. Stratégie, projets, dividendes... Entretien avec la direction du groupe

    Lors d’un entretien avec Médias24, le directeur général délégué du groupe, Omar Lazraq, est revenu sur les raisons des performances notables de l’année 2023 et les perspectives de croissance du groupe après l’échéance de son business plan 2022-2025. Plusieurs grands projets de milliers de logements sont en cours de lancement ou le seront prochainement. Le groupe tirera profit des aides aux logements et du Mondial 2030.
  • | Le 27/5/2024 à 9:18

    Aradei Capital : l’AMMC vise une augmentation de capital de 250 MDH

    Cette opération se déroulera du 3 au 7 juin 2024.
  • | Le 26/5/2024 à 8:09

    Taux. Légère hausse à fin mars, la transmission du taux directeur aux taux réels se poursuit

    Une très légère hausse du taux débiteur moyen global a été observée au T1-24 à 5,4%. Cette hausse est dans la lignée normale de la lente transmission de la hausse du taux directeur aux taux réels. D'un trimestre à l'autre, les taux des crédits à l'équipement affichent la progression la plus forte du fait de la forte demande. Une correction est observée sur les taux des crédits immobiliers et de trésorerie.