À la CGEM, Benchaâboun explique comment le FM6I contribuera au renforcement du capital-investissement

Intervenant lors de la rencontre organisée le mercredi 7 février par la CGEM et l'AMIC, portant sur le capital-investissement comme levier de croissance des PME marocaines, Mohamed Benchaâboun a indiqué que l'industrie du capital-investissement est appelée à vivre une inflexion majeure l'amenant à jouer un rôle moteur dans la croissance des entreprises marocaines.

À la CGEM, Benchaâboun explique comment le FM6I contribuera au renforcement du capital-investissement

Le 8 février 2024 à 15h58

Modifié 8 février 2024 à 17h30

Intervenant lors de la rencontre organisée le mercredi 7 février par la CGEM et l'AMIC, portant sur le capital-investissement comme levier de croissance des PME marocaines, Mohamed Benchaâboun a indiqué que l'industrie du capital-investissement est appelée à vivre une inflexion majeure l'amenant à jouer un rôle moteur dans la croissance des entreprises marocaines.

Au Maroc, le capital-investissement a une marge de progression conséquente sur le front du financement des entreprises, notamment celui des PME. Cette donne a été étayée par Chakib Alj, président de la CGEM, lors de la rencontre organisée en partenariat avec l'AMIC, le mercredi 7 février dans les locaux  du patronat marocain, portant sur le capital-investissement comme levier de croissance des PME marocaines.

Des résultats encore en-deçà des attentes

"Le capital-investissement représente aujourd’hui un levier déterminant, notamment auprès des entreprises familiales, souhaitant marquer un tournant dans leur croissance ou préparer leur succession", a souligné le patron des patrons. "À titre indicatif, sur l’année 2022, 23 sociétés de gestion faisant partie de l’AMIC, via 46 fonds de sous-gestion, ont eu un impact sur 160 entreprises".

Force est d'admettre que le nombre de 160 entreprises touchées en 2022 par les fonds précités demeure faible par rapport au stock d’entreprises existantes au Maroc. En clair, l’on relève l’apport significatif du capital-investissement dans la solidification des fondamentaux d’une centaine d’entreprises seulement, en termes de structure bilancielle et de gouvernance.

Chakib Alj a également indiqué qu’en 2022, les levées de fonds par les 46 sociétés de gestion se sont élevées à près de 1,2 MMDH, avec plus de 900 MDH d’investissements réalisés – portant le total des investissements cumulés depuis plus d’une quinzaine d’années, à près de 11, 4 MMDH .

"Ces chiffres encourageants restent bien loin des attentes. Il est possible de faire beaucoup plus", estime le président de la CGEM.

"Certes, ce n'est pas assez, mais je pense que c'est une réalisation importante puisqu'au cours de ces années, nous avons permis l'émergence de champions marocains tous secteurs confondus", rétorque Hatim Ben Ahmed, président de l'AMIC.

Pour consolider l'existant et faire évoluer le secteur, "l’activation imminente du Fonds Mohammed VI pour l'investissement représentera un tournant majeur dans le paysage du capital-investissement au Maroc", conviennent les participants.

Mohamed Benchaâboun, directeur général du Fonds Mohammed VI pour l’Investissement, était présent à l'évènement.

Un nouveau départ pour le capital-investissement

L’ancien argentier du Royaume a partagé la vision stratégique du fonds, tout en revenant sur les actions en cours pour l’activation des sous-fonds thématiques – avec la présélection de 17 sociétés de gestion de fonds thématiques et sectoriels –, ainsi que sur l’offre de dette subordonnée à court terme.

Il est utile de rappeler que la dette subordonnée permet de combler une insuffisance de financement lorsqu’une entreprise emprunteuse n'a pas assez d'actifs corporels à offrir en garantie ou est dans l’incapacité de maintenir des ratios financiers adéquats.

"L'industrie du capital-investissement est appelée à vivre une inflexion majeure, l'amenant à jouer un rôle moteur dans la croissance des entreprises marocaines et dans la relance de l'économie nationale", a souligné l’ancien ministre de l’Economie et des finances. "La promotion de l'investissement productif passe par le renforcement des entreprises dans un contexte de sous-capitalisation chronique, qui est à l'origine de l'essentiel des difficultés d'accès au financement".

Benchaâboun est formel : "L’un des premiers objectifs du Fonds Mohammed VI a été de créer les conditions de l'émergence d'une industrie du capital-investissement robuste disposant des compétences humaines et des moyens financiers pour accompagner les entreprises qui veulent investir".

Cette assertion de Mohamed Benchâaboun amène légitimement à espérer, à l’instar de Chakib Alj, que l’opérationnalisation imminente du FM6I constituera un tournant majeur pour le capital-investissement en tant que moteur de croissance des PME marocaines.

Vous avez un projet immobilier en vue ? Yakeey & Médias24 vous aident à le concrétiser!
© Médias24. Toute reproduction interdite, sous quelque forme que ce soit, sauf autorisation écrite de la Société des Nouveaux Médias. Ce contenu est protégé par la loi et notamment loi 88-13 relative à la presse et l’édition ainsi que les lois 66.19 et 2-00 relatives aux droits d’auteur et droits voisins.

A lire aussi


Communication financière

BMCE Capital Real Estate: Publication de la valeur liquidative au 02 janvier 2024 de l’OPCI « Immo Fund of Africa SPI-RFA»

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.

Session extraordinaire du Conseil de la ville de Casablanca