Assurance agricole. Vers une hausse des superficies couvertes pour la campagne 2023-2024

L’augmentation des superficies couvertes par l’assurance multirisque climatique des céréales, légumineuses et arbres fruitiers, pour la campagne agricole 2023-2024, répond à la nécessité de prémunir davantage d’agriculteurs après la multiplication, ces derniers mois, des phénomènes climatiques extrêmes.

Assurance agricole. Vers une hausse des superficies couvertes pour la campagne 2023-2024

Le 10 décembre 2023 à 10h30

Modifié 10 décembre 2023 à 9h35

L’augmentation des superficies couvertes par l’assurance multirisque climatique des céréales, légumineuses et arbres fruitiers, pour la campagne agricole 2023-2024, répond à la nécessité de prémunir davantage d’agriculteurs après la multiplication, ces derniers mois, des phénomènes climatiques extrêmes.

Sécheresse, températures caniculaires, vents forts… Lors de la précédente campagne, les agriculteurs et leur capital productif n’ont pas été épargnés par les phénomènes climatiques extrêmes. En conséquence, les superficies de céréales, légumineuses et arbres fruitiers, couvertes par l’assurance multirisque climatique, tendent à augmenter sensiblement. 

Selon le ministère de l’Agriculture, le programme relatif à l'assurance multirisque climatique des céréales et légumineuses a pour objectif d’assurer 1.250.000 ha. En détail, les cultures concernées sont : 

- les céréales : blé dur, blé tendre, orge, maïs ; 

- les légumineuses : pois chiche, lentille, fève, haricot ;  

- les cultures oléagineuses : tournesol, colza.

S’agissant des arbres fruitiers, le programme d’assurance multirisque climatique, qui leur est dédié, couvrira une superficie d’environ 50.000 ha répartis entre les agrumes, les rosacées, les oliviers, les figues et les grenadiers. 

Les exploitants agricoles concernés seront assurés contre plusieurs phénomènes climatiques, dont la sécheresse, le froid et le gel. Les vents forts et les tempêtes de sable seront également couverts, au même titre que l’eau stagnante. 

Ce dernier phénomène est moins évident que d’autres. Pourtant, il a de graves conséquences sur les sols. Une fois évaporée, l’eau stagnante laisse en dépôt les sels qu'elle contient. Ce processus favorise une salinisation des sols qui deviennent progressivement incultes et doivent être abandonnés. 

Les superficies couvertes par l'assurance multirisque en nette augmentation

Après s’être heurtée au plafond du million d'hectares entre 2015 et 2022, la superficie couverte par l’assurance multirisque climatique des céréales et légumineuses a augmenté de 200.000 ha lors de la campagne agricole 2022-2023. Cette tendance haussière se poursuit cette année puisque 50.000 ha supplémentaires seront couverts. 

Quant au programme d’assurance multirisque climatique dédié aux arbres fruitiers, il connaîtra une hausse substantielle cette année (2023-2024), de l’ordre de 34.000 ha. En effet, si les superficies assurées avaient quasiment triplé entre 2021 et 2022, pour atteindre 16.500 ha, elles ont baissé de 4.300 ha lors de la précédente campagne agricole.

L’actuelle campagne a pour objectif de battre tous les records, puisque ce ne sont pas moins de 50.000 ha d’arbres fruitiers qui seront assurés. Une nécessité au vu de la crise traversée par les filières oléicoles et agrumicoles, en raison précisément de la multiplication des phénomènes climatiques extrêmes. 

Des phénomènes qui ont eu des conséquences sur environ 5.800 ha d’arbres fruitiers (froid, vent chergui, vent fort, canicule) et près d’un million d’hectares de céréales et légumineuses, répartis entre 667 communes.   

Le lancement futur de nouvelles offres

En plus de la Mutuelle agricole marocaine d'assurances (M.A.M.D.A.), les programmes d’assurance multirisque climatique sont commercialisés dans le cadre d'une convention entre le gouvernement et les assureurs marocains. 

"À ce titre, plusieurs offres de couverture ont été lancées, portant à la fois sur les différents risques pouvant toucher les exploitations agricoles (y compris la mortalité du bétail, l'incendie et la grêle) et sur la couverture des outils de production agricole via des assurances de biens, dont l'assurance multirisque automobile et l'assurance du transport de marchandises”, explique à Médias24 l’Autorité de contrôle des assurances et de la prévoyance sociale (ACAPS). 

Parallèlement à la couverture des superficies, des offres de couverture en matière d'accidents de travail, d'assurance maladie, d'assurance 'individuel accident', ainsi que des produits d'assurance de capitalisation sont également commercialisés. 

Enfin, dans le cadre du bloc "Assurance inclusive" inscrit au titre de la Stratégie nationale d'inclusion financière (SNIF), "des actions dédiées à l'assurance agricole sont en cours de déploiement. Ces actions permettront de consolider le développement de l'offre d'assurance agricole en améliorant la pénétration des produits existants et en lançant de nouvelles offres à fort impact", conclut l’ACAPS.  

Vous avez un projet immobilier en vue ? Yakeey & Médias24 vous aident à le concrétiser!

Si vous voulez que l'information se rapproche de vous

Suivez la chaîne Médias24 sur WhatsApp
© Médias24. Toute reproduction interdite, sous quelque forme que ce soit, sauf autorisation écrite de la Société des Nouveaux Médias. Ce contenu est protégé par la loi et notamment loi 88-13 relative à la presse et l’édition ainsi que les lois 66.19 et 2-00 relatives aux droits d’auteur et droits voisins.

A lire aussi


Communication financière

MOROCCO REAL ESTATE MANAGEMENT : OPCI “TERRAMIS SPI-RFA” Valeur Liquidative exceptionnelle au 27/06/2024

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.