Le taux débiteur global moyen poursuit sa hausse au T3, voici les points saillants

Le premier siège de Bank Al-Maghrib au centre de Rabat.
| Le 13/11/2023 à 15:58
La transmission se poursuit petit à petit au T3-23, avec un taux débiteur moyen global en hausse de 112 pbs depuis le début du resserrement monétaire du T3-22. Une accélération haussière des taux est observée sur les crédits immobiliers et à l'équipement. Seul le taux débiteur des crédits à la consommation recule en raison de la forte concurrence sur le marché automobile.

Selon les derniers chiffres publiés par Bank Al-Maghrib (BAM), les taux débiteurs à fin T3 2023 ont poursuivi leur hausse.

Le taux débiteur moyen global au troisième trimestre s’affiche à 5,36% en progression de 10 pbs par rapport au trimestre dernier. Notons que depuis le début du resserrement monétaire opéré en septembre 2022 (T3-2022), où le taux directeur de BAM a progressé de 150 pbs, le taux débiteur moyen global a progressé de 112 pbs, passant de 4,24% à 5,36%.

La transmission se poursuivra lentement

À l’instar de ce qui est observé depuis plusieurs trimestres, les banques continuent de répercuter la hausse du taux directeur sur les taux débiteurs. Cette dernière prend donc beaucoup de temps à se faire.

Comme nous le confiait une source de la place au trimestre dernier, ce processus prend du temps du fait que dans les banques marocaines, les dépôts bancaires sont principalement non rémunérés. Ce ne sont pas des ressources qui sont d’origine monétaire. "On remarque qu’avec la hausse des taux débiteurs, on a des dépôts à vue qui augmentent. Du coup, la hausse du taux directeur de 150 pbs ne devrait pas se refléter complètement sur les taux débiteurs. Il y a un temps de latence, probablement d’ici la fin de l’année ou début 2024."

Une évolution notable des taux immobiliers et à l’équipement

Les taux débiteurs concernant les crédits à l’équipement et les crédits immobiliers ont affiché une progression significative, respectivement de 39 et 23 pbs, pour atteindre 5,12% et 5,21%.

Ces hausses se consolident du fait du renforcement de l’exigence des banques, avec une recherche de clients solvables. Une source du secteur nous explique "que cette situation est également liée à la progression des créances en souffrance". À fin septembre 2023, ces dernières affichaient une hausse de 6,57 MMDH sur une année glissante, à 95,1 MMDH. De fait, le risque client est plus élevé et les banques rehaussent leurs taux.

La seule catégorie qui affiche un retrait de son taux débiteur est celle des crédits à la consommation. Sur cet aspect, notre interlocuteur souligne que, "dans cette catégorie, les crédits sont principalement portés par l’automobile qui est un marché très concurrentiel. De ce fait, il y a un nivellement par le bas du taux qui s’effectue pour être plus compétitif". Le tout s'inscrit dans un contexte automobile national en berne avec des ventes automobiles en retrait de 2,92% à fin septembre avec 117.375 unités, selon les chiffres de l'Association des Importateurs de Véhicules au Maroc (AIVAM). Sur l'unique mois de septembre, les ventes de véhicules particuliers ont chuté de 15,19% par rapport au même mois en 2022.

Vous avez un projet immobilier en vue ? Yakeey & Médias24 vous aident à le concrétiser!

Si vous voulez que l'information se rapproche de vous

Suivez la chaîne Médias24 sur WhatsApp
© Médias24. Toute reproduction interdite, sous quelque forme que ce soit, sauf autorisation écrite de la Société des Nouveaux Médias. Ce contenu est protégé par la loi et notamment loi 88-13 relative à la presse et l’édition ainsi que les lois 66.19 et 2-00 relatives aux droits d’auteur et droits voisins.
lire aussi
  • | Le 12/6/2024 à 10:02

    Aradei Capital va acquérir le reste du capital d’Akdital Immo pour 268 MDH

    Après sa prise de participation dans le capital d’Akdital Immo à hauteur de 51% en janvier 2022, Aradei Capital est en voie d’acquérir les participations des deux co-fondateurs, à savoir Akdital (31,85%) et BFO Foncière (17,15%).
  • | Le 11/6/2024 à 15:29

    Plan d'épargne en actions : ce qu'il faut savoir sur cet intéressant produit d'épargne

    Le 10 juin, Red Med Securities a lancé son offre Plan d'Epargne en Actions. L'occasion de revenir sur ce produit d'épargne qui existe depuis plus de 10 ans mais reste encore méconnu du public. Quels sont ses avantages, ses plafonds, ses modalités d'investissement ? Voici ce que l'on sait.
  • | Le 10/6/2024 à 16:52

    CIH Bank clôture une émission d'un milliard de dirhams

    CIH Bank a clôturé une émission obligataire subordonnée par placement privé auprès d’investisseurs qualifiés, pour un montant global d’un milliard de dirhams.
  • | Le 10/6/2024 à 16:18

    Marché du locatif. Comment se comportent les loyers dans les grandes villes

    Voilà ce que l'on sait des différents loyers pratiqués pour des biens meublés ou non meublés dans les cinq grandes villes du Royaume.
  • | Le 8/6/2024 à 15:15

    La création d'un pôle bancaire et financier public est à l'étude

    Evoqué la première fois dans le cadre du PLF 2022, puis mise de côté, la création d'un pôle bancaire et financier public revient au devant de la scène. L'information nous est confirmée par la ministre des finances, Nadia Fettah qui affirme que cette option est à l'examen. Les établissements concernés représentent une masse financière colossale et possèdent chacun des objectifs et des ambitions différents. Les rassembler en un pôle centralisé ne sera pas chose aisée.
  • | Le 7/6/2024 à 16:05

    Crédit du Maroc. Holmarcom monte à 78,7% du capital, après l'acquisition des 15% de Crédit Agricole S.A.

    Comme prévu, Holmarcom reprend la tranche résiduelle de 15% des actions détenues par Crédit Agricole S.A. dans Crédit du Maroc. La participation du groupe détenu par la famille Bensalah dans le capital de Crédit du Maroc est désormais de 78,7%.