Le groupe BCP parvient à un accord à l’amiable avec le fisc

Rédaction Medias24 | Le 20/12/2022 à 8:30
Comme communiqué à l’occasion de la publication des comptes semestriels du groupe BCP, le Crédit populaire du Maroc a fait l’objet d’un contrôle fiscal portant sur l’IS, l’IR et la TVA de 2018 à 2021.

Le travail de proximité et la pertinence des analyses ont permis au groupe de parvenir effectivement à un accord à l’amiable avec l’administration fiscale, indique un communiqué du groupe BCP.

Au niveau des résultats 2022, le groupe affirme que l’impact du dénouement de ce contrôle fiscal a été totalement anticipé, grâce notamment aux différents mécanismes dont il dispose, en l’occurrence :

- une provision pour risques généraux (PRG) de près de 5 milliards de DH en social ;
- un fonds de soutien, dont l’encours s’élève à 4,2 milliards de DH ;
- un niveau de fonds propres adéquat, qui s’est renforcé du fait notamment des cessions de titres BCP par les Banques populaires régionales.

Ainsi, "le montant du redressement fiscal n’aura qu’un impact limité, aussi bien sur la rentabilité financière que sur les fonds propres 2022 de notre groupe", note la même source.

lire aussi
  • | Le 1/2/2023 à 16:20

    Les relations économiques Maroc-Espagne en chiffres (DEPF)

    Dans un document diffusé le 1er février, la Direction des études et des prévisions financières a fourni des chiffres concernant les relations commerciales entre le Maroc et l'Espagne à fin 2021. Pour le Maroc, le solde est structurellement déficitaire. Mince consolation : la part des exportations marocaines 'à technologie moyennement élevée' vers l'Espagne est passée de 30% en 2011 à 52% en 2021.
  • | Le 1/2/2023 à 14:01

    Pourquoi les crédits de trésorerie ont-ils connu une forte hausse en 2022 ?

    En 2022, l’encours des comptes débiteurs et crédits de trésorerie a augmenté de 16% à 262 MMDH. Une hausse notable et multifactorielle, selon une source du secteur bancaire.
  • | Le 31/1/2023 à 17:15

    Les raisons de la hausse du cash en circulation en 2022

    L'année dernière, le cash en circulation a atteint 355 MMDH. La monnaie fiduciaire représente désormais près de quatre fois la taille du déficit de liquidité bancaire, estimé à 89,1 MMDH fin 2022. Selon Bank Al-Maghrib, différents facteurs comme l'inflation ou encore la forte hausse des transferts des MRE sont en cause.
  • | Le 31/1/2023 à 9:38

    Le crédit bancaire progresse de 75 MMDH en 2022, les créances en souffrance augmentent

    En 2022, l’encours des crédits bancaires a progressé de 7,6% par rapport à l’année précédente.
  • | Le 30/1/2023 à 16:16

    Qui contrôle les principales banques commerciales au Maroc ?

    En fin d'année, le paysage bancaire a évolué avec la prise de contrôle de Crédit du Maroc par Holmarcom. Voyons comment se répartit désormais le capital des principales banques commerciales du pays. Infographie.
  • | Le 23/1/2023 à 13:46

    En 2022, les dépenses de compensation ont atteint 42 MMDH

    Le Trésor a connu l’an dernier une amélioration de ses recettes, alors que les dépenses de compensation ont presque doublé par rapport à 2021. Le déficit budgétaire global demeure assez stable à 69,5 MMDH.