En un an, le fonds Mediterrania Capital Partners a réalisé six cessions d’entreprises

Mediterrania Capital PartnersMediterrania Capital Partners
| Le 2/12/2022 à 11:28
Le groupe Mediterrania Capital Partners revient sur les dernières cessions de son portefeuille, dont la dernière en date avec Akdital suite à son introduction en bourse. Le fonds d’investissement effectuera une sortie partielle de capital à cette occasion.

A l’occasion de la sortie d’Akdital du portefeuille de Mediterrania Capital Partners suite à son introduction en bourse en décembre 2022, la société de gestion de capital-investissement dédiée aux entreprises mid-market en Afrique du Nord et subsaharienne, fait le point sur les différentes sorties réalisées au cours des douze derniers mois. Elles sont au nombre de six.

A ce sujet, Albert Alsina, fondateur et PDG de Mediterrania Capital Partners, a déclaré : "Malgré une conjoncture économique et politique globale extrêmement difficile, les entreprises de notre portefeuille en Afrique ont continué à réaliser des performances supérieures à celles des autres acteurs de leur secteur. Ces sorties sont le résultat d’un travail ciblé, d’efforts importants et, surtout, d’excellents partenariats. Notre objectif est toujours de générer de la liquidité avec les bons rendements, afin que Mediterrania Capital Partners puisse continuer à offrir les meilleures performances du marché."

Voici les cessions effectuées au cours des douze derniers mois : 

TGCC -> Introduction en bourse

En décembre 2021, Mediterrania a annoncé sa sortie partielle de TGCC, le leader national du secteur de la construction au Maroc, sous la forme d’une introduction en bourse à la Bourse de Casablanca (CSE). Avec une période de souscription d’une semaine, l’introduction en bourse a été largement sursouscrite et a permis la plus grande levée de capitaux privés jamais réalisée à la Bourse de Casablanca par un fonds d’investissement.

Groupe Cofina -> Cession secondaire

Quatre ans après avoir investi dans le Groupe Cofina, la principale institution de mésofinance et de services financiers transactionnels en Afrique centrale et de l’Ouest, Mediterrania a vendu en mai 2022 sa participation à une société de capital-investissement basée à Londres. Pendant le mandat de Mediterrania, Cofina a mis en œuvre une stratégie de croissance axée sur le développement de solutions de financement pour soutenir les PME dans leur développement.

MedTech -> Rachat par les dirigeants

En juillet 2022, Mediterrania a vendu sa participation dans MedTech, le principal intégrateur de services informatiques et de télécommunications du Maroc. Avec Mediterrania au capital, MedTech a développé son activité au Maroc et en Europe dans les métiers à forte valeur ajoutée. La sortie de Mediterrania de MedTech s’est faite sous forme d’un rachat LBO par l’équipe de direction.

Groupe scolaire René Descartes -> Rachat par les dirigeants

En novembre 2022, Mediterrania a quitté le capital du Groupe scolaire René Descartes (GSRD), un des principaux opérateurs de l’enseignement primaire et secondaire privé en Tunisie, sous la forme d’un rachat effectué par la direction du GSRD.

Indigo Company -> Rachat par les dirigeants et cession secondaire

En novembre 2022, Mediterrania a vendu sa participation dans Cap Retail, la filiale d’Indigo au Maroc, dans le cadre d’un rachat effectué par la direction de Cap Retails, avec le concours de Valoris Capital, une société marocaine de capital-investissement.

Akdital Group -> Introduction en bourse

Akdital Group, le plus grand groupe de cliniques privées du Maroc et dans la région MENA, va effectuer une introduction en bourse à la Bourse de Casablanca à la mi-décembre 2022, en permettant ainsi la sortie partielle de Mediterrania. L’augmentation de capital permettra l’expansion géographique des services médicaux d’Akdital.

Voici le portefeuille de Mediterrania Capital Partners au Maroc

lire aussi
  • | Le 7/2/2023 à 16:02

    Taux directeur : la transmission de la hausse au marché se fera plus rapidement qu’à l’accoutumée

    La clé du succès de cette politique est une transmission rapide de la hausse aux taux débiteurs. Etant donné l’ampleur de la hausse du taux directeur, cette transmission sera plus rapide qu’à l’accoutumée, assure une source bancaire. Ce que l’on sait sur l’efficacité de la hausse du taux directeur pour lutter contre l’inflation
  • | Le 6/2/2023 à 15:46

    Marché actions : les recommandations d’AGR pour des placements à moyen terme en 2023

    Dans un contexte de hausse des taux au Maroc, le marché actions est devenu moins attractif qu’auparavant. Les niveaux de valorisation historiques sont en baisse en raison de la hausse des exigences de rentabilité des investisseurs. AGR nous livre ses conseils sur la manière d’aborder le marché cette année pour des placements à moyen terme.
  • | Le 2/2/2023 à 17:07

    IPO : de hauts cadres relatent leur expérience face aux défis de la communication

    Dans le cadre d’une conférence sur la réputation financière, organisée par l’agence Bonzaï, plusieurs cadres de sociétés cotées ont fait part des challenges qu’ils ont dû relever dans leur communication. Le PDG de Cosmos Electro, Fahd Bennani, revient notamment sur l'IPO avortée de l'entreprise, à la suite d'un litige juridique concernant l'un de ses points de vente.
  • | Le 1/2/2023 à 14:01

    Pourquoi les crédits de trésorerie ont-ils connu une forte hausse en 2022 ?

    En 2022, l’encours des comptes débiteurs et crédits de trésorerie a augmenté de 16% à 262 MMDH. Une hausse notable et multifactorielle, selon une source du secteur bancaire.
  • | Le 31/1/2023 à 17:15

    Les raisons de la hausse du cash en circulation en 2022

    L'année dernière, le cash en circulation a atteint 355 MMDH. La monnaie fiduciaire représente désormais près de quatre fois la taille du déficit de liquidité bancaire, estimé à 89,1 MMDH fin 2022. Selon Bank Al-Maghrib, différents facteurs comme l'inflation ou encore la forte hausse des transferts des MRE sont en cause.
  • | Le 31/1/2023 à 9:38

    Le crédit bancaire progresse de 75 MMDH en 2022, les créances en souffrance augmentent

    En 2022, l’encours des crédits bancaires a progressé de 7,6% par rapport à l’année précédente.