HPS : chiffre d’affaires en hausse de 27% à fin septembre

| Le 30/11/2022 à 13:48
Le groupe a capitalisé sur la progression de l’activité de paiement, poussée par les revenus SaaS et les revenus d’Upselling. L’endettement baisse de 14% à 155 MDH par rapport à fin 2021.

Le chiffre d’affaires global du groupe progresse de 27% à fin septembre à 734 MDH. Les revenus récurrents, quant à eux, augmentent de 42,7% à 541 MDH.

"Cette croissance a été réalisée grâce au développement de ses activités et à l’intégration réussie des acquisitions réalisées en 2021", explique le groupe.

Les revenus de l’activité Paiement progressent de 38,2% à fin septembre 2022 (+33,9% en proforma). L’activité, qui représente 83% des revenus globaux du groupe, a bénéficié d’une forte croissance des revenus d’Upselling et de la bonne performance commerciale du groupe, couplée à une accélération du rythme de déploiement des projets.

Par ailleurs, les revenus SaaS affichent une croissance de 57% "grâce, notamment, au fort développement des activités sur le marché africain, à l’expansion de l’activité sur les marchés asiatiques et d’Amérique centrale, ainsi qu’aux synergies déployées avec ICPS et IPRC", précise HPS.

A fin septembre, les revenus de l’activité Switching enregistrent une hausse de 9,3% par rapport à 2021, en ligne avec l’évolution de l’activité monétique au Maroc. Durant cette période, les opérations interopérables ont progressé de 16% pour les opérations de retrait et de 35,8% pour les opérations de paiement.

Les efforts de renforcement de la base client et les référencements opérés depuis le début de l’année ont permis à l’activité Testing de limiter la baisse de ses revenus à -1,7%, dans un contexte économique peu favorable. En effet, la crise énergétique et le risque de récession en France se sont traduits par le report de plusieurs projets de qualification des systèmes d’information.

L’investissement R&D au titre de la période s’établit à 97 M MAD, en hausse de 25,5%, représentant 13,3% des revenus consolidés.

L’endettement net du groupe à fin septembre se fixe à 155 MDH, en baisse de 14% par rapport à fin 2021.

Le contrôle fiscal, intervenu durant le deuxième trimestre de cette année, portant sur l’impôt sur les sociétés, l’impôt sur les revenus et la taxe sur la valeur ajoutée au titre des exercices non prescrits, a été clôturé avec un accord auprès de la DGI, avec un impact net de 7,5 MDH au niveau des comptes de l’exercice 2022.

lire aussi
  • | Le 1/2/2023 à 16:20

    Les relations économiques Maroc-Espagne en chiffres (DEPF)

    Dans un document diffusé le 1er février, la Direction des études et des prévisions financières a fourni des chiffres concernant les relations commerciales entre le Maroc et l'Espagne à fin 2021. Pour le Maroc, le solde est structurellement déficitaire. Mince consolation : la part des exportations marocaines 'à technologie moyennement élevée' vers l'Espagne est passée de 30% en 2011 à 52% en 2021.
  • | Le 1/2/2023 à 14:01

    Pourquoi les crédits de trésorerie ont-ils connu une forte hausse en 2022 ?

    En 2022, l’encours des comptes débiteurs et crédits de trésorerie a augmenté de 16% à 262 MMDH. Une hausse notable et multifactorielle, selon une source du secteur bancaire.
  • | Le 31/1/2023 à 17:15

    Les raisons de la hausse du cash en circulation en 2022

    L'année dernière, le cash en circulation a atteint 355 MMDH. La monnaie fiduciaire représente désormais près de quatre fois la taille du déficit de liquidité bancaire, estimé à 89,1 MMDH fin 2022. Selon Bank Al-Maghrib, différents facteurs comme l'inflation ou encore la forte hausse des transferts des MRE sont en cause.
  • | Le 31/1/2023 à 9:38

    Le crédit bancaire progresse de 75 MMDH en 2022, les créances en souffrance augmentent

    En 2022, l’encours des crédits bancaires a progressé de 7,6% par rapport à l’année précédente.
  • | Le 30/1/2023 à 16:16

    Qui contrôle les principales banques commerciales au Maroc ?

    En fin d'année, le paysage bancaire a évolué avec la prise de contrôle de Crédit du Maroc par Holmarcom. Voyons comment se répartit désormais le capital des principales banques commerciales du pays. Infographie.
  • | Le 23/1/2023 à 13:46

    En 2022, les dépenses de compensation ont atteint 42 MMDH

    Le Trésor a connu l’an dernier une amélioration de ses recettes, alors que les dépenses de compensation ont presque doublé par rapport à 2021. Le déficit budgétaire global demeure assez stable à 69,5 MMDH.