IAM : hors astreinte ANRT, le RNPG consolidé progresse de 5,3% à fin septembre

| Le 25/10/2022 à 7:50
Maroc Telecom a bénéficié d’une bonne dynamique à l’International portée par la Data mobile, venue compenser la légère baisse des activités au Maroc. En déduisant l’astreinte de l’Agence nationale de réglementation des télécommunications, le RNPG chute de 51% à 2 MMDH par rapport à fin septembre 2021.

Maroc Télécom a publié ses indicateurs commerciaux à fin septembre 2022. De façon générale, il ressort que la dynamique de croissance du parc se poursuit avec une progression annuelle de 3,9%, s’établissant à près de 76 millions de clients au 30 septembre, tirée essentiellement par la croissance de 6,2% des parcs à l’International.

Le chiffre d’affaires global consolidé du groupe ressort stable (+0,1%) à 26,8 MMDH. Les activités à l’International poursuivent leur croissance et enregistrent une hausse de 1%, compensant la légère baisse des activités au Maroc (-0,5%).

La marge d’EBITDA du groupe s’affiche en légère hausse de 0,9 point par rapport à fin septembre 2021 à 52,5%. Au terme des neuf premiers mois de 2022, le résultat opérationnel ajusté consolidé du Groupe Maroc Telecom s’établit à 8,8 MMDH, en hausse de 4,3%.

La marge d’exploitation s’établit à 33,1%, en amélioration de 1,3 point. Le RNPG ressort à 4,5 MMDH, en hausse de 5,3%.

Faisant suite à la notification, le 22 juillet 2022, de la décision du comité de gestion de l’Agence nationale de réglementation des télécommunications (ANRT) relative à la liquidation de l’astreinte imposée à Maroc Telecom, dans le cadre de la décision du 17 janvier 2020 portant sur le dégroupage, Maroc Telecom a procédé au paiement du montant de l’astreinte fixé à 2,45 MMDH. L’opérateur indique cependant que “le recours formé devant la Cour d’appel sur le fond contre ladite décision est toujours en instruction”.

En déduisant l’astreinte fixée par l’ANRT, le résultat net publié part du groupe atteint 2 MMDH, en baisse de 51% par rapport à fin septembre 2021.

L’activité ralentit légèrement au Maroc

Le groupe affiche au Maroc un chiffre d’affaires en légère baisse de 0,5% à 14,8 MMDH à fin septembre. Sur la même période, le résultat opérationnel avant amortissements (EBITDA) ajusté atteint 8,4 MMDH, en hausse de 1,6% par rapport à 2021. La marge d’EBITDA ajusté reste au niveau élevé de 56,7% et gagne 1,2 point.

Le chiffre d’affaires Mobile ralentit sa baisse à 2,9% et atteint 8,9 MMDH au 30 septembre. Le revenu moyen par utilisateur (ARPU) mixte pour les neuf premiers mois de 2022 s’élève à 46,9 dirhams, en recul de 5,2% par rapport à la même période de 2021.

Les activités Fixe et Internet réalisent un chiffre d’affaires de 7,2 MMDH, en hausse de 2,6% tirées principalement par la Data (+7,6%) et les services FTTH (+36,8%) compensant la baisse de la Voix.

Bonne tenue de l’activité internationale poussée par la Data Mobile

Au cours des neuf premiers mois de 2022, le chiffre d’affaires du Groupe à l’International enregistre une hausse de 1% et s’établit à 12,8 MMDH grâce à la poursuite de la bonne dynamique de la Data Mobile (+29,1% à taux de change constant).

Le groupe précise que “hors baisse des terminaisons d’appels, le chiffre d’affaires des filiales est en hausse de 2,5% à taux de change constant”.

Le résultat opérationnel avant amortissements (EBITDA) ajusté a progressé de 2% par rapport à 2021 à 5,7 MMDH, soit une marge d’EBITDA de 44,4% en hausse de 0,4 point du fait de l’amélioration continue du taux de marge brute et de la maîtrise des charges opérationnelles. Le résultat opérationnel sur la période augmente de 3,1% à 3,1 MMDH du fait de la hausse de l’EBITDA et la baisse des charges d’amortissements.

lire aussi
  • | Le 26/11/2022 à 7:14

    Aradei Capital : une bonne dynamique à fin septembre et des revenus diversifiés

    Lors d’une conférence de presse organisée le 25 novembre à la Bourse de Casablanca, la foncière a présenté ses résultats à fin septembre et est revenue sur les objectifs de son augmentation de capital. Le PDG du groupe a également évoqué les discussions sur un second plan d’investissement avec Akdital Holding pour les deux ans à venir.
  • | Le 25/11/2022 à 13:59

    Quatre ans après sa prise de participation, Amethis sort du capital de CFG Bank

    CFG Bank annonce que le gestionnaire de fonds Amethis est sorti de son capital, comme prévu, au terme de quatre années. La cession des actions détenues par Amethis a été effectuée majoritairement en faveur des actionnaires actuels de CFG Bank.
  • | Le 24/11/2022 à 16:31

    Attijariwafa bank : Alpha Mena change sa recommandation ‘d’alléger’ à ‘accumuler’

    Le groupe a affiché à fin septembre des indicateurs supérieurs aux attentes. La baisse prolongée du coût du risque devrait améliorer la génération de fonds propres. Le RNPG est attendu à 6 MMDH cette année. Un yield attrayant de plus de 4,2% est attendu cette année.
  • | Le 24/11/2022 à 12:26

    La DEPF dresse la conjoncture économique à fin septembre

    La Direction des études et des prévisions financières dresse à fin septembre une nette amélioration de l’activité touristique. Le secteur des phosphates affiche un retrait de production mais la valeur exportée poursuit son amélioration.
  • | Le 24/11/2022 à 11:46

    Managem affiche une progression de 45% de ses revenus à fin septembre

    Le groupe a vu les volumes de vente et les cours des métaux baisser sur l’unique troisième trimestre. Le bon effet de parité de change a permis d’atténuer cette baisse. L’endettement recule légèrement par rapport à fin 2021 et atteint 4 100 MDH.
  • | Le 23/11/2022 à 17:14

    Un financement du Trésor à l’international à court terme est peu plausible (AGR)

    Dans son rapport mensuel, la société de recherche Attijari Global Research note que le Trésor dispose d’une situation confortable. Le besoin de financement brut d’ici la fin de l’année est attendu par AGR à 72 MMDH. Une sortie à l’international à court terme demeure peu plausible étant donné les conditions de financement. Les alternatives, comme la LPL et les DTS, sont des options possibles.