Hausse du taux directeur : quelles conséquences sur le marché boursier ?

| Le 6/10/2022 à 16:59
Prime de risque, chiffre d’affaires, rentabilité… Voici comment le marché boursier devrait être impacté par la hausse du taux directeur.

La hausse du taux directeur, décidée le mardi 27 septembre par le Conseil de Bank Al-Maghrib, impacte plusieurs marchés, notamment celui des OPCVM. Qu’en-est-il du marché boursier ?

L’impact a été rapidement visible juste après l’annonce de la hausse du taux. Peu après la publication du communiqué de Bank Al-Maghrib annonçant la hausse du taux directeur, le marché s’est enfoncé dans le rouge et les volumes traités ont fortement augmenté. A l’issue de cette séance, le MASI a perdu 1,21% après l’échange d’un volume de 303,1 millions de DH.

La baisse annuelle du MASI est passée de 8,7% au lundi 26 septembre (la veille de l’annonce de la hausse du taux) à 12,6% ce mercredi 5 octobre. Cet indice a du coup perdu à peu près 4% en l’espace d’une semaine.

Évolution du MASI

Source : medias24.com

Joint par LeBoursier, un membre du directoire d’une société de bourse de la place souligne que les conséquences de la hausse du taux directeur sur le marché boursier portent sur trois principaux points :

> Impact sur la prime de risque du marché

"L’augmentation des taux sans risque génère une hausse de la prime de risque du marché boursier. Cela fait augmenter le rendement requis du marché. Automatiquement, cela impacte les cours. Ceux-ci doivent baisser pour que la rentabilité puisse augmenter", explique-t-il.

> Impact sur le chiffre d’affaires des sociétés cotées

La hausse du taux directeur renchérira les taux d’intérêt. Cela impactera surtout les ménages et TPME. S’ajoute à cela le risque inflationniste qui se confirme de plus en plus. A rappeler que l’inflation a atteint 8% en août 2022. Ce sont autant d’éléments qui pèsent sur le pouvoir d’achat.

"La hausse du taux induit une réduction de la consommation, ce qui va impacter le chiffre d’affaires des entreprises cotées", estime notre interlocuteur.

> Impact sur la rentabilité et le rendement des sociétés cotées

"Les entreprises cotées qui sont endettées seront impactées par la hausse du taux. Celle-ci fait augmenter le prix de la dette, ce qui se répercute négativement sur le résultat financier. De ce fait, cela va impacter et leur rentabilité et leur rendement", indique-t-il.

L’évolution des principaux indicateurs boursiers demeure incertaine

L’évolution future de la Bourse de Casablanca reste teintée d’incertitude. Elle est conditionnée par plusieurs facteurs, d’après notre source.

"Les résultats semestriels qui ont été publiés ont été globalement satisfaisants. Cela a amorti légèrement la baisse du marché. Le marché a par la suite accéléré sa baisse, depuis la hausse du taux. A ce niveau-là, il s’avère difficile d’établir des prévisions quant à l’évolution future du marché."

"Il y a plusieurs éléments qui entrent en jeu, notamment une potentielle deuxième hausse du taux directeur en décembre. Le déroulement de la campagne agricole devrait également influencer l’évolution du marché. La loi de finances, et ce qu’elle va apporter comme nouveautés, est très attendue par les investisseurs sur ce marché. S’ajoute à cela l’évolution du contexte macroéconomique et de la situation internationale. Ces éléments devraient impacter d’une manière ou d’une autre le marché."

lire aussi
  • | Le 25/11/2022 à 15:07

    BKGR recommande de souscrire à l'IPO d'Akdital et valorise le titre à 340 dirhams

    Premier entrant en bourse sur le secteur de la santé, Akdital représente une opportunité de diversification du portefeuille des investisseurs. Son maillage territorial et la faible offre médicale à l'échelle nationale offrent un bon potentiel de croissance.
  • | Le 17/11/2022 à 16:58

    La prime de risque actions d'AGR progresse de 50 points de base à 8%

    En retenant la méthode de calcul de la prime de risque par sondage, la société de recherche note une hausse de la prime de risque actions de 50 points de base à 8% par rapport à l'édition du mois de mai 2022. Cette méthode vise à déterminer la rentabilité annuelle exigée par les investisseurs en bourse, et ce, sur un placement supérieur à 5 ans.
  • | Le 16/11/2022 à 16:08

    Taqa Morocco : BKGR recommande d’accumuler le titre dans les portefeuilles

    Cette année, la hausse des cours du charbon et les bonnes performances industrielles vont fortement faire progresser les revenus et la profitabilité. Le groupe, en cette période de crise, fait figure de refuge pour les investisseurs, avec une visibilité sur ses cash flows et un rendement attendu de 3,7% cette année, d’après les projections de la société de recherche BKGR.
  • | Le 14/11/2022 à 16:00

    LafargeHolcim Maroc : M.S.IN s’attend à un TCAM des bénéfices de 6,5% sur la période 2022-2026

    Le groupe devrait connaître une baisse de près de 19% de son résultat net cette année du fait de la baisse de la demande et de la hausse des intrants. Mais, dès l’année prochaine, le RNPG et le dividende devraient progresser. Les bénéfices devraient atteindre 2.101 MDH en 2026, après une croissance annuelle moyenne de 6,5%.
  • | Le 13/11/2022 à 16:10

    CIH Bank : les hausses de fonds propres devraient booster la dynamique de croissance

    La croissance était au rendez-vous au premier semestre 2022 pour CIH Bank, mais elle a ralenti par rapport aux années précédentes, notamment en termes de collecte. Les deux augmentations de capital devraient aider à renforcer les ratios de solvabilité et la dynamique de crédits. Le coût du risque devrait poursuivre sa baisse. Alpha Mena et BKGR recommandent d’accumuler le titre.
  • | Le 10/11/2022 à 16:36

    SNEP : amélioration des coûts de production, l’effet prix favorable sera bénéfique

    Pour BKGR, le groupe bénéficie d’une bonne dynamique des produits vinyliques et d’un effet prix avantageux cette année. Parallèlement, la hausse de ses capacités de production permet d’améliorer la structure des coûts. De bonnes perspectives se profilent à l'horizon 2024, avec une capacité attendue de 120 kt de PVC par an et 115 kt de soude. Les bénéfices devraient progresser de 18% cette année à 149 MDH.