χ

Le ministère de la Santé mène une enquête sur la hausse des cas de tuberculose

Une augmentation des cas de tuberculose dans les centres hospitaliers de Settat a été signalée par le délégué provincial du ministère de la Santé de Casablanca-Settat, dans une note adressée au pacha de la ville. Le ministère de la Santé a diligenté une enquête pour faire la lumière sur les causes de cette recrudescence de cas. Le colportage de lait frais est suspecté.

Le ministère de la Santé mène une enquête sur la hausse des cas de tuberculose

Le 15 juin 2022 à 19h21

Modifié 15 juin 2022 à 19h27

Une augmentation des cas de tuberculose dans les centres hospitaliers de Settat a été signalée par le délégué provincial du ministère de la Santé de Casablanca-Settat, dans une note adressée au pacha de la ville. Le ministère de la Santé a diligenté une enquête pour faire la lumière sur les causes de cette recrudescence de cas. Le colportage de lait frais est suspecté.

La tuberculose est une maladie infectieuse provoquée par une mycobactérie qui atteint surtout les adultes. Fièvre, amaigrissement et sueurs nocturnes en sont les principaux symptômes. Elle atteint le plus souvent les poumons, mais peut être localisée ailleurs.

Cette maladie peut évoluer vers le décès si elle n’est pas traitée. Avec 1,5 million de morts, la tuberculose est la treizième cause de mortalité dans le monde et la deuxième due à une maladie infectieuse, derrière le Covid-19. La transmission de la maladie d’une personne à l’autre se fait par voie aérienne.

Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), un sujet ayant une tuberculose évolutive peut infecter 5 à 15 autres personnes en une seule année. En 2020, le Maroc a enregistré 29.018 cas de tuberculose qui ont été détectés et soumis à un traitement.

Le 9 juin dernier, le délégué provincial du ministère de la Santé de Casablanca-Settat a signalé une recrudescence des cas de tuberculose dans une note adressée au pacha de Settat : « Les centres hospitaliers de la ville enregistrent une hausse notable des cas de tuberculose, en particulier dans le centre de santé Al Khair. »

Contactée par Médias24, une source médicale a confirmé cette hausse, avant de préciser que, à la suite d’une réunion tenue ce mardi 14 juin, une enquête avait été lancée par le ministère de la Santé pour faire la lumière sur ses causes.

Le colportage de lait frais suspecté

Pour l’Organisation mondiale de la santé, lorsqu’une tuberculose évolutive apparaît, les symptômes peuvent rester bénins pendant de nombreux mois. En conséquence, les malades tardent à consulter un médecin, ce qui favorise la transmission du bacille à d’autres personnes, et donc la hausse des cas.

Un arrêt prématuré du traitement peut également provoquer une augmentation des contaminations. De son côté, le délégué provincial du ministère de la Santé de Casablanca-Settat a lié la hausse des cas de tuberculose, constatée dans les centres hospitaliers de Settat, au phénomène de colportage de lait.

Consommé sans aucun traitement thermique, le lait frais colporté dit naturel (à tort), qui passe sous les radars des mécanismes de contrôle des circuits formels, augmente en effet le risque de contamination à la tuberculose bovine. Une bactérie qui peut être transmise à l’homme, confirmant son caractère zoonotique.

Le phénomène de colportage de lait, favorisant la transmission de la tuberculose, a pris de l’ampleur. En 2021, l’Office régional de mise en valeur agricole des Doukkala a révélé que le lait informel captait la moitié de la production laitière, ce qui explique l’écart entre la hausse moyenne annuelle de la production (6%) et la baisse des volumes collectés par les usines de traitement avoisinant les 10%.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

Auto Nejma : Conseil d’Administration du 25 février 2022

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.

Parlement européen à Bruxelles : Conférence CGEM "la coopération Maroc-UE pour la durabilité en Méditerranée"