Les créations d’entreprises augmentent de 23% en 2021 par rapport à 2020 (OMPIC)

| Le 10/2/2022 à 18:37
L’an dernier a connu un bon effet de rattrapage dans la création d’entreprises. Leurs nombres ont même été supérieurs de 10,3% à ceux de 2019. Ce rebond est également engendré par l’alternative que représente l’entrepreneuriat suite à la perte d’emploi. Toutes les régions ont connu une hausse dans les créations d’entreprises. 56% des créations sont des entreprises à actionnaire unique.

En 2020, le nombre de créations d’entreprises avait chuté de 12% par rapport à 2019. Cela avait notamment été entraîné à cause des restrictions de déplacement et de la paralysie totale de l’appareil administratif durant les trois mois de confinement.

Un bon effet rattrapage a été observé l’an dernier. D’après les derniers chiffres disponibles de l’OMPIC, à fin 2021, le nombre de créations d’entreprises a bondi de 23,3% par rapport à l’année 2020. Sur la période, on dénombre 104 748 entreprises créées qu’elles soient personnes physiques ou morales contre 84 959 en 2020.

Par nature d’entreprises, en 2021, on dénombrait 72.227 entreprises personnes morales et 32.521 entreprises personnes physiques. Le nombre d’entreprises personnes morales a évolué de 31,2% par rapport à 2020 et le nombre d’entreprise personnes physiques progressait quant à lui de 8,7%.

Par forme juridique, 56% d’entre elles sont des sociétés à responsabilité limitée à actionnaire unique (SARLAU), et 43,6% étaient des SARL.

Les secteurs privilégiés dans la création n’ont pas changé

Le niveau de création d’entreprise a atteint un record l’an dernier. Par rapport à une année normative comme 2019, le nombre de créations a progressé de 10,3%.

Les secteurs économiques dans lesquels ont eu lieu les créations sont globalement restés les même en 2021. 37% des créations d’entreprises concernent le secteur du commerce, 17,5% le secteur du BTP et activités immobilières, et 16% les services divers.

En 2020, à titre de comparaison, le commerce regroupait 39% des créations d’entreprises, suivi par le BTP avec 16,9% et des services divers avec 15,8%.

D’un point de vue géographique également, peu de choses ont changé.

La région Casablanca-Settat draine 27% des créations d’entreprises en 2021

Comparativement à l’année précédente, chaque région a connu une hausse dans les créations d’entreprises. Comme à l’accoutumée, la région de la capitale économique a dénombré le nombre le plus importants de créations d’entreprises. Un total de 28.441 entreprises ont été créées en 2021 dans la région, soit 27% du nombre total de création dans le pays sur la période. Par rapport à 2020, le nombre d’entreprise créées dans la région a progressé de 27,7%.

En seconde position, la région de Rabat-Salé-Kénitra concentre 14,2% des créations avec 14.907 entreprises créées en 2021. Leur nombre a connu une progression de 26,3% par rapport à 2020. La région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima a dénombré 12 852 créations d’entreprises en 2021, en hausse de 18,2% par rapport à l’année précédente. En quatrième position vient la région Marrakech-Safi avec 10.312 entreprises créées en 2021 soit une hausse de 28,5% par rapport à 2020.

Les créations d’entreprises boostées par l’effet de base et les pertes d’emplois

En 2020, un recul des créations avait été observé du fait de la fermeture des appareils administratifs causée par le confinement. En 2021, un effet de rattrapage a été observé et s’était déjà amorcé au troisième trimestre 2020 lors de la sortie du confinement. « Entre septembre et décembre 2020, il est vrai que nous observons des hausses assez importantes. Même historiquement, quand on compare cette période par rapport à 2019, les créations étaient supérieures en 2020. Il y a donc eu un effet rattrapage assez important » nous expliquait alors Amine Diouri, directeur des études et de la communication chez Inforisk D&B.

La hausse de 23,3% des créations en 2021 s’explique partiellement par cela, mais également par la volonté de trouver des alternatives suite aux pertes d’emplois engendrées par la crise. Notre interlocuteur nous expliquait qu’environ 30% des entreprises ont dû licencier durant l’année 2020 et considérait la création d’entreprise comme un effet de transmission pour limiter la perte de revenus.

Il est également à souligner que la mise en place d’aide financière a catalysé la création d’entreprise sur la période. « Il est à noter que le programme Intelaka mis en place début 2020 a également contribué à cette forte reprise des créations d’entreprises vers la fin de l’année » nous expliquait notre interlocuteur. Une dynamique qui s’est poursuivie notamment sur l’année 2021. Il est à rappeler qu’à fin septembre 2021, le programme Intelaka a bénéficié à 24 000 entreprises pour un montant de 5,8 milliards de dirhams.

Vous avez un projet immobilier en vue ? Yakeey & Médias24 vous aident à le concrétiser!

Si vous voulez que l'information se rapproche de vous

Suivez la chaîne Médias24 sur WhatsApp
© Médias24. Toute reproduction interdite, sous quelque forme que ce soit, sauf autorisation écrite de la Société des Nouveaux Médias. Ce contenu est protégé par la loi et notamment loi 88-13 relative à la presse et l’édition ainsi que les lois 66.19 et 2-00 relatives aux droits d’auteur et droits voisins.
lire aussi
  • | Le 21/6/2024 à 16:29

    Voici les facteurs qui laissent présager un maintien du taux directeur au prochain conseil de Bank Al-Maghrib

    Alors que l'inflation au Maroc retourne progressivement à ses niveaux historiques et que la Banque centrale européenne a d'ores et déjà entamé la baisse de son taux directeur, plusieurs facteurs plaident en faveur du statu quo. Le pivot monétaire est attendu d'ici la fin de l'année, en fonction de l'évolution de l'inflation.
  • | Le 20/6/2024 à 14:35

    Taux directeur : un statu quo très largement anticipé par les investisseurs financiers (AGR)

    Pour de gros investisseurs de la place sondés par Attijari Global Research (AGR), la probabilité d’un statu quo du taux directeur de BAM est de 93%. Les acteurs de référence et les institutionnels tablent à 100% pour un maintien du taux directeur à 3%. Les personnes physiques accordent une probabilité de 33% à un retrait de 25 pbs.
  • | Le 19/6/2024 à 16:42

    Trésor : les recettes fiscales progressent de 13,5% à fin mai

    Les recettes progressent plus vite que les dépenses à fin mai. Elles ont augmenté de 10%, tirées essentiellement par des recettes fiscales qui enregistrent une hausse de 13,5%, à plus de 123,6 MMDH contre 109 MMDH l'année dernière.
  • | Le 19/6/2024 à 15:43

    Managem : 450 MDH d’investissement pour se diversifier dans le gaz naturel

    Le groupe minier a mis un pied dans l’industrie gazière en faisant l’acquisition de la société Sound Energy Morocco East. Au total, Managem portera un investissement de 450 MDH et détiendra 55% de la concession d’exploitation de Tendrara. Le groupe annonce également ses ambitions panafricaines dans le secteur gazier.
  • | Le 13/6/2024 à 18:18

    Aradei Capital nous explique les dessous du rachat du capital d'Akdital Immo

    Actionnaire majoritaire à 51% d'Akdital Immo, Aradei Capital a annoncé racheter les 49% restants. Le management du groupe esquisse les contours de cette acquisition à venir.
  • | Le 13/6/2024 à 12:52

    Aïd al-Adha : Bank Al-Maghrib prend des mesures préventives pour assurer l’approvisionnement des GAB

    En prévision de la forte demande de monnaie durant Aïd al-Adha, qui coïncide cette année avec un week-end prolongé, Bank Al-Maghrib a annoncé, ce jeudi 13 juin, avoir mis en place des mesures préventives pour garantir l’approvisionnement des guichets automatiques bancaires (GAB) dans tout le Royaume.