χ

Énergies renouvelables : le Maroc revoit à la hausse son objectif de 52%

Les ambitions fixées en matière d’énergies renouvelables ont été revues à la hausse, en vue de dépasser l’objectif actuel de 52% du mix électrique national avant l’année 2030. C’est ce qu’a indiqué, mardi 25 janvier à Rabat, la ministre de la Transition énergétique et du développement durable, Leila Benali.

Leila Benali, ministre de la Transition énergétique et du Développement durable.

Énergies renouvelables : le Maroc revoit à la hausse son objectif de 52%

Le 26 janvier 2022 à 15h33

Modifié 26 janvier 2022 à 16h28

Les ambitions fixées en matière d’énergies renouvelables ont été revues à la hausse, en vue de dépasser l’objectif actuel de 52% du mix électrique national avant l’année 2030. C’est ce qu’a indiqué, mardi 25 janvier à Rabat, la ministre de la Transition énergétique et du développement durable, Leila Benali.

À ce jour, 61 projets sont en cours de développement ou de réalisation, avec une capacité totale de près de 4,6 gigawatts et un investissement de près de 53 milliards de dirhams. Cette précision a été apportée par Leila Benali, ministre de la Transition énergétique et du développement durable, en réponse à une question orale à la Chambre des conseillers sur les étapes clés de la mise en œuvre de la stratégie de transition énergétique vers un développement durable.

Ces projets restent insuffisants, a-t-elle fait savoir. Plusieurs initiatives et de nouveaux programmes pour l’appui à l’investissement dans les énergies renouvelables ont été mis sur pied. Il s’agit, premièrement, d’un programme d’une capacité totale de 400 mégawatts, visant à réaliser des projets d’énergie solaire photovoltaïque afin de soutenir les PME et de créer des emplois.

Un autre programme porte sur l’alimentation de la station de dessalement de l’eau de mer, à travers l’utilisation des énergies renouvelables. Leila Benali a indiqué que le premier projet de dessalement par les énergies renouvelables était en cours d’élaboration dans la région de Dakhla.

Il est également question d’un programme de développement de l’alimentation des zones industrielles par l’énergie électrique propre. La zone industrielle de Kénitra sera, dans une première étape, alimentée par une énergie de près de 160 gigawatts/heure, alors que les zones industrielles prioritaires seront alimentées avec près de 800 gigawatts/heure.

Des chantiers transversaux ont également été lancés, dont l’évaluation de la stratégie nationale de développement durable et la poursuite du processus de mise en œuvre de la régionalisation avancée, à travers l’accompagnement des collectivités territoriales, particulièrement dans les domaines de la valorisation des déchets et la distribution de l’électricité et de l’eau.

Concernant les réformes d’ordre législatif, organisationnel et institutionnel dans le domaine de la transition énergétique, Leila Benali a déclaré que son département poursuivait ses efforts pour améliorer l’arsenal juridique, organisationnel et institutionnel.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

SRM: Les indicateurs trimestriels au 31 MARS 2022

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.

Khalid Zazou à la Fondation Universitaire Links. ‘ La réforme fiscale , bilan et perspectives ‘