χ

Drame de Tanger : le propriétaire de l'usine clandestine et Amendis condamnés

Poursuivi pour avoir "causé la mort d’autrui sans intention de la donner" et "violation des lois en vigueur", le propriétaire de l'usine clandestine de Tanger, où 29 personnes ont trouvé la mort en février 2021, a été condamné à un an et demi de prison ferme et 1.000 DH d'amende. La société Amendis a été condamnée à verser des dommages-intérêts aux ayants droits de 23 victimes.

Drame de Tanger : le propriétaire de l'usine clandestine et Amendis condamnés

Le 9 décembre 2021 à 18h31

Modifié 9 décembre 2021 à 18h38

Poursuivi pour avoir "causé la mort d’autrui sans intention de la donner" et "violation des lois en vigueur", le propriétaire de l'usine clandestine de Tanger, où 29 personnes ont trouvé la mort en février 2021, a été condamné à un an et demi de prison ferme et 1.000 DH d'amende. La société Amendis a été condamnée à verser des dommages-intérêts aux ayants droits de 23 victimes.

Un an et demi de prison ferme et 1.000 DH d’amende pour le propriétaire de l’usine AM Fashion, où 29 personnes ont trouvé la mort en février 2021, suite à l'infiltration des eaux de pluie dans l'usine. C’est la décision rendue par le tribunal de première instance de Tanger, ce mercredi 8 décembre.

La société Amendis, en charge de la distribution d'eau potable et d'électricité, également mise en cause dans le cadre de cette affaire qui a secoué le Maroc il y a près d’un an, a quant à elle, été condamnée à une amende de 1.000 DH et au versement de dommages-intérêts aux ayants droits de 23 victimes. Le tribunal de première instance de Tanger a fixé des sommes allant de 50.000 à 200.000 DH pour chaque ayant droit.

La société Amendis et le propriétaire de l’usine “clandestine” étaient poursuivis pour avoir “causé la mort d’autrui sans intention de la donner” et “violation des lois en vigueur".

Le propriétaire était également poursuivi pour “ouverture d’entreprise sans autorisation”, “emploi de mineurs sans autorisation”, et “non-respect des conditions de santé et sécurité au sein de l’entreprise”. Les deux accusés ont été jugés non coupables en matière de blessures involontaires.

LIRE EGALEMENT: 

Drame de Tanger: l’usine était régulièrement inspectée par le ministère du travail !

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

Mutandis : Communiqué financier T1 2022

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.