χ

F.Z. Ammor : l’impact de l’installation d’un bureau régional de l’OMT à Marrakech

Quelques jours après la ratification de la candidature du Maroc pour abriter le premier bureau africain de l'Organisation mondiale du tourisme, Médias24 a interrogé la ministre du Tourisme sur les éventuelles retombées de cette installation. Fatim-Zahra Ammor se réjouit de cette décision qui va préparer le Maroc et l’Afrique à rebondir après la fin de la pandémie.

F.Z. Ammor : l’impact de l’installation d’un bureau régional de l’OMT à Marrakech

Le 7 décembre 2021 à 14h46

Modifié 7 décembre 2021 à 15h49

Quelques jours après la ratification de la candidature du Maroc pour abriter le premier bureau africain de l'Organisation mondiale du tourisme, Médias24 a interrogé la ministre du Tourisme sur les éventuelles retombées de cette installation. Fatim-Zahra Ammor se réjouit de cette décision qui va préparer le Maroc et l’Afrique à rebondir après la fin de la pandémie.

Lors de la 24e session de l’assemblée générale de l’Organisation mondiale du tourisme (OMT), qui s’est tenue du 30 novembre au 3 décembre à Madrid, les membres de l’organisation ont élu le Maroc membre de leur comité exécutif et sélectionné la ville de Marrakech pour accueillir son premier bureau régional d’Afrique, après celui déjà implanté à Riyad (Arabie Saoudite) pour le Moyen-Orient. Précisons que Buenos Aires (Argentine) et Brasilia (Brésil) abriteront également des bureaux régionaux.

« Mon voyage à Madrid avait été autorisé par le chef du gouvernement »

Appelée à réagir au sujet de cet événement qui tombe en pleine crise sanitaire, la ministre du Tourisme fait observer à ceux qui se sont dits surpris de son déplacement à l’étranger alors que les frontières aériennes du Maroc sont fermées, que « tous les ministres du gouvernement sont amenés à voyager dans le cadre de leurs fonctions ».

« L’ensemble de nos voyages sont soumis à l’autorisation préalable du chef du gouvernement, et nous sommes bien évidemment testés à l’aller et au retour des vols », a expliqué Fatim-Zahra Ammor qui a certainement dû emprunter un avion de la flotte du gouvernement pour se rendre à Madrid avec sa délégation et celle de l’ONMT.

« L’installation d’un bureau régional de l’OMT dans la locomotive touristique du continent permettra de faire rayonner toutes les destinations africaines à l’international »

Considérant ce dossier « clos et sans intérêt », la ministre s’est ensuite félicitée de l’installation d’un bureau régional de l’OMT au sein de la locomotive touristique du continent, qui aura un impact sur toutes les destinations africaines.

« L’accueil par le Maroc d’un bureau régional de l’OMT à Marrakech repose sur une vision claire et un engagement ferme pour œuvrer de concert avec les États africains membres et l’OMT, ainsi que les différents partenaires, en vue de relever les défis touristiques et d’impulser une nouvelle dynamique en Afrique.

En effet, cette installation dans la ville ocre permettra de contribuer au positionnement de l’Afrique en tant que destination touristique de choix sur la scène internationale, mais également de soutenir une croissance inclusive et durable du secteur du tourisme dans l’ensemble du continent africain », promet la ministre en faisant référence au rebond qui ne manquera pas de survenir à la fin de la crise sanitaire.

« Quelles missions aura la première antenne africaine de l’OMT ? »

Sur les missions du premier bureau régional africain, Fatim-Zahra Ammor Ammor déclare qu’elles s’appuieront sur « l’innovation et la promotion de l’investissement » et permettront « d’assurer, de manière décentralisée, une communication et une coordination solide et efficace avec les différents partenaires que sont les membres de l’OMT, les organisations internationales et régionales, les institutions donatrices et les acteurs privés ».

Il s’agira également de :

– réaliser des études de marché dans les domaines prioritaires et préparer des études thématiques ;

– aider les États membres à mettre en place un système national de veille du tourisme pour améliorer la planification et la gestion de leur secteur du tourisme ;

– compiler les bonnes pratiques que l’on trouve dans la région en matière de développement du secteur ;

– assurer des formations, des programmes de renforcement des capacités et des ateliers à l’usage des acteurs publics et privés des États membres ;

– faciliter l’organisation d’événements de l’OMT dans la région sur des sujets comme la durabilité, l’innovation, l’éducation, les investissements, les statistiques, des concours de start-up…

La ministre conclut avec optimisme que cet événement est une avancée qui constitue une lumière au bout du tunnel.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

Centrale Danone : Indicateurs du quatrième trimestre 2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.