Afriquia Gaz : Alpha Mena change sa recommandation sur le titre d’‘alléger’ à ‘vendre’

| Le 16/11/2021 à 16:55
Cette année le groupe devrait bénéficier d’une amélioration de ses volumes de ventes ainsi que du prix du gaz. Néanmoins, le potentiel est majoritairement consommé et la valeur demeure chère. De plus, elle fait face à des projets ralentis avec son partenaire britannique Sound Energy en situation de redressement fiscal.

Dans une note diffusée le 15 novembre, la société de recherche Alpha Mena a revu ses prévisions sur le titre Afriquia Gaz. Autrefois recommandée à l’allègement, la valeur est désormais recommandée à la vente. Alpha Mena anticipe une baisse de 12,8% du cours en bourse dans les 6 mois à 4.433 dirhams.

Depuis le début de l’année, la valeur connait une bonne croissance de plus de 37% en bourse à 5.082 dirhams le titre à l’ouverture de la séance du 16 novembre. Parallèlement, le MASI n’a quant à lui augmenté que de 17,9% en YTD.

Source : medias24.com

La valeur bénéficie d’un bon effet rattrapage cette année avec une hausse des ventes et du résultat net au premier semestre 2021.

Le groupe retrouve des couleurs cette année

L’an dernier, la valeur avait démontré une bonne résistance avec une baisse de seulement 2,92% de son cours alors que le MASI lâchait 7,27%. Le groupe avait subi sur la période, une baisse de 48,2% de son résultat consolidé à 362,2 millions de dirhams, principalement à cause de ralentissement des activités de certains industriels et du don de 400 millions de dirhams au fonds Covid-19.

Cette année, le groupe a retrouvé une bonne dynamique. « À fin juin, le groupe a réalisé un CA consolidé en progression de 16,9% atteignant 3.459 millions de dirhams qui s’explique par le retour à la normale de l’activité des clients industriels » note la société de recherche. Elle note également que « le résultat consolidé a progressé de 563% à 319,2 millions de dirhams traduisant la résilience des performances financières de la société ».

Dans son dernier Stock Guide, la société de recherche CFG Bank a prévu un bon redressement pour le groupe. « Sur la période 2020-2023, le groupe devrait afficher une croissance moyenne de ses volumes de 3,4%, passant de 1.145 kT en 2020 à 1.272kT en 2023 » expliquait CFG. Grâce à la non récurrence du don au fonds Covid, les bénéfices sont attendus à 665 millions de dirhams contre 362 millions DH en 2020. Il est également à signaler que le groupe devrait bénéficier également d’un effet prix avec une hausse anticipée de 10% avec le redressement du prix du Butane.

Mais Afriquia Gaz fait face à un projet en proie à certaines difficultés et qui pénalise la valeur.

Une situation compliquée avec Sound Energy

Le groupe a noué un partenariat avec la société britannique Sound Energy sur une durée de 10 ans. Comme le rappelle la société de recherche, « le contrat porte sur la vente d’un minimum de 100 millions de m3 de GNL/an par Afriquia Gaz. Le prix se situera dans une fourchette de 6 à 8 US$ par million de BTU (mesure de la quantité d’énergie contenue dans un combustible, ndlr) ».

Afriquia a également effectué une prise de participation de 2 millions de livres sterling dans la société. Mais cette dernière fait face à un redressement fiscal qui la limite dans son développement. « La société britannique partenaire de l’ONHYM dans l’exploration du gisement gazier de Tendrara a été contrainte de geler ses plans de développement » explique Alpha Mena tout en rappelant que « ses projets de fourniture de gaz à l’ONEE tout comme son association dans le gaz naturel liquéfié avec Afriquia Gaz ont été impactés ».

La valeur a épuisé son potentiel

Actuellement, le groupe demeure stable et doté de fondamentaux solides. Rappelons qu’à fin 2020, les fonds propres consolidés se chiffraient à 2.874 millions de dirhams, en recul de 2,3% par rapport à une année auparavant. Quant au total du bilan, il régresse de 11,5% pour s’afficher à 7,28 milliards de dirhams sur la période.

Cette année, la demande des ménages devrait se maintenir concernant le gaz butane et le groupe devrait retrouver un niveau de consommation normatif des clients industriels. Mais malgré ces signes encourageants, « aux cours actuels, la firme se négocie à 12,4x VE/EBITDA vs. 11,3x pour ses comparables » souligne la société de recherche. « Notre valorisation tient compte du plan de développement de la firme qui s’insère dans le cadre de l’extension de la capacité d’importation marocaine avec deux nouveaux points d’entrée pour le GPL et du programme de densification du réseau de stations-services » poursuit Alpha Mena.

De son côté, CFG Bank recommandait de conserver le titre dans les portefeuilles et annonçait un cours cible à 4.280 dirhams le titre.

lire aussi
  • | Le 29/4/2022 à 14:17

    SRM : Hausse de 16% du chiffre d’affaires au T1-2022

    Le chiffre d’affaires de SRM au premier trimestre 2022 s’améliore de 16% à 46 MDH. « Le début d’année a été favorable pour la vente machine […]
  • | Le 19/4/2022 à 16:44

    Taqa Morocco remporte 5 lots pour le développement de sites solaires

    TAQA Morocco, annonce dans un communiqué diffusé ce mardi 19 avril, avoir remporté 5 lots pour le développement de sites solaires attribués par l’agence marocaine […]
  • | Le 11/4/2022 à 14:28

    Le MASI termine en légère baisse

    A la clôture, le MASI et le MSI20 perdaient 0,03% à 12.943 points, et 0,08% à 1.047 points. Le volume des échanges se situait autour […]
  • | Le 31/3/2022 à 15:02

    RDS : déficit de -17 MDH en 2021

    Le groupe a affiché une hausse de 89% des unités livrées en 2021. Le chiffre d'affaires s'améliore de 26% à 776 MDH. L'exercice se solde sur une perte, cependant moindre qu'en 2020 où le résultat net était de -64 MDH. L'endettement se réduit ainsi que les créances clients.
  • | Le 1/3/2022 à 13:04

    Balima : Hausse de 3,64% du chiffre d’affaires en 2021

    Le groupe Balima affiche en 2021 un chiffre d’affaires de 46,5 MDH, en progression de 3,64% par rapport à 2020. Le parc locatif du groupe […]
  • | Le 1/3/2022 à 9:55

    Dari : Hausse de 7% du chiffre d’affaire en 2021

    En 2021, le groupe affiche un chiffre d’affaires en progression de 7% à 698,1 MDH. Le groupe rappelle que le 4e trimestre a continué d’être […]