Vaccination : la procédure à suivre par les personnes ayant des antécédents d’anaphylaxie sévère

La vaccination des personnes ayant des antécédents de choc anaphylactique et d'œdème de Quincke commence à se mettre en place. Voici la procédure à suivre par cette catégorie désireuse de se faire vacciner.

Salé: Forte affluence au vaccinodrome de Bab Lamrissa pour bénéficier du vaccin anti-coronavirus

Vaccination : la procédure à suivre par les personnes ayant des antécédents d’anaphylaxie sévère

Le 26 octobre 2021 à 14h09

Modifié 26 octobre 2021 à 17h52

La vaccination des personnes ayant des antécédents de choc anaphylactique et d'œdème de Quincke commence à se mettre en place. Voici la procédure à suivre par cette catégorie désireuse de se faire vacciner.

En vue d’accélérer la campagne vaccinale, des unités de vaccination pour les personnes ayant des antécédents de choc anaphylactique et d’œdème de Quincke ont été mises en place au niveau des hôpitaux, dans toutes les régions du Royaume, sous la responsabilité de médecins réanimateurs.

Dans un post Facebook, Pr Mohamed Mouhaoui, spécialiste en anesthésie et réanimation et chef des urgences de l’hôptal Ibnou Rochd à Casablanca, a annoncé que, dans la matinée du lundi 25 octobre, 11 patients ayant des antécédents d’anaphylaxie sévère se sont fait vacciner au Centre hospitalier provincial de Ben Msik, sans aucun accident. 

Jointe par nos soins au sujet de la procédure à suivre par ces personnes pour se faire vacciner, une source bien informée nous explique que « chaque délégation de santé a établi sa propre procédure de prise en charge des cas, ayant des antécédents d’anaphylaxie sévère. Par exemple à Casablanca, chaque préfecture a sa propre procédure, mise en place en fonction de ses ressources humaines et de ses infrastructures hospitalières. Tout dépend de la structure vers laquelle le citoyen va se diriger ».

La procédure standard reste la suivante, selon notre source : « Une personne ayant des antécédents d’anaphylaxie sévère doit tout d’abord se rendre au centre de vaccination ou au vaccinodrome le plus proche. Si elle ne dispose d’aucun document de son médecin traitant attestant ces antécédents, elle doit en parler à l’un des responsables, qui l’orientera vers le médecin du centre de vaccination. Ce dernier va lui poser un ensemble de questions pour s’assurer de son cas, avant de la diriger vers l’hôpital provincial désigné pour une prise en charge. Une fois au centre hospitalier, le médecin réanimateur, ou un médecin formé à la prise en charge de ces cas, prendra la décision relative à la vaccination. Si cette personne dispose d’un document de son médecin traitant attestant ces antécédents, il suffit de le présenter au médecin du centre qui la dirigera directement vers l’hôpital chargé de prendre en charge ces cas. »

Si vous avez un antécédent d’anaphylaxie sévère et que vous souhaitez vous faire vacciner, vous devez :

  • vous rendre au centre de vaccination ou au vaccinodrome le plus proche ;
  • si vous n’avez aucun document de votre médecin traitant attestant ces antécédents, parlez-en à un responsable qui rapportera les faits au médecin du centre de vaccination ;
  • ce médecin vous posera ensuite une série de questions pour statuer sur votre cas, avant de vous diriger vers l’hôpital provincial qui vous prendra en charge ;
  • si vous disposez d’un document de votre médecin traitant attestant ces antécédents, présentez-le au médecin du centre de vaccination qui vous orientera vers un hôpital provincial pour une prise en charge ;
  • une fois à l’hôpital, le médecin réanimateur, ou un médecin formé à la prise en charge des personnes, ayant de tels antécédents, décidera de la vaccination qui sera effectuée en sa présence.

Si une personne vaccinée a présenté des effets secondaires graves suite à la vaccination et que le médecin réanimateur a jugé la contre-indication de la poursuite de la vaccination, un certificat doit être délivré à l’intéressé par une commission médicale provinciale, composée du médecin réanimateur, d’un médecin pneumologue et du médecin-chef de la commission médicale provinciale, comme le stipule la circulaire ci-dessous, adressée par le directeur régional de la santé de Beni Mellal-Khénifra aux délégués du ministère dans les provinces de Beni Mellal, Azilal, Fkih Ben Salah, Khénifra et Khouribga.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

Visa de l’AMMC sur le prospectus relatif à l’émission d’un emprunt obligataire ordinaire assorti de garanties réelles en faveur de la masse des obligataires

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.