Canal+ annonce un succès dans la lutte contre l’IPTV au Maroc

La coalition mondiale d’acteurs du secteur de l’audiovisuel de lutte contre le piratage de contenu (ACE), annonce avoir mis fin aux activités de la plateforme de contenu piraté Electro TV Sat au Maroc, annonce un communiqué conjoint de Canal+ et de l'ACE.

Canal+ annonce un succès dans la lutte contre l’IPTV au Maroc

Le 18 octobre 2021 à 15h10

Modifié 20 octobre 2021 à 10h31

La coalition mondiale d’acteurs du secteur de l’audiovisuel de lutte contre le piratage de contenu (ACE), annonce avoir mis fin aux activités de la plateforme de contenu piraté Electro TV Sat au Maroc, annonce un communiqué conjoint de Canal+ et de l'ACE.

L’arrêt d’un service IPTV (diffusion de programmes TV effectuée en utilisant internet) au Maroc est une première dans le pays, indique le communiqué conjoint de l’ACE et du groupe Canal+. Cela constitue un véritable tournant dans la lutte contre le piratage audiovisuel au Maghreb et s’ajoute à la pression légale, contre les opérateurs pirates, tant au Maroc que dans l’ensemble de la région.

Le communiqué ne précise pas comment cette cessation d’activité a été réalisée. Selon nos propres recherches, la société Electro TV Sat, domiciliée à Oujda, a effectivement cessé son activité et sa dissolution a été décidée par ses propriétaires.

Contacté par Médias24, Canal+ nous a précisé qu’il a été mis fin à l’activité d’Electro TV Sat « suite à une mise en demeure, l’Alliance étant parvenue à un accord avec l’opérateur ». Canal+ nous confirme également que « si Electro TV Sat comptait parmi les plateformes les plus populaires du Maroc, il existe encore de nombreux opérateurs de piratage dans le pays. Au-delà du seul Maroc, le piratage audiovisuel est un phénomène généralisé sur le continent africain et dans le monde qu’il convient de combattre avec force ».

L’arrêt d’activité de cette plateforme ne signifie pas l’arrêt du piratage mais une étape que Canal+ juge importante: « La mise à l’arrêt d’Electro TV Sat représente une première victoire importante. Néanmoins, il reste encore de nombreux pirates, raison pour laquelle la vigilance et mobilisation soutenue de l’ensemble des ayants droits audiovisuels et sportifs, au travers d’initiative telle que l’Alliance for Creativity & Entertainment est impérative. Le piratage audiovisuel constitue une concurrence déloyale qui menace les industries créatives », nous répond Canal+.

Le communiqué conjoint publié par l’ACE et Canal+ ajoute par ailleurs: « en tant qu’opérateur de service d’IPTV illégal et revendeur de dispositifs illégaux de diffusion de contenu audiovisuel, Electro TV Sat s’adressait essentiellement à un public francophone (90.000 visiteurs par mois), depuis son lancement en avril 2020. Permettant l’accès illégal à 6.000 chaînes et 200.000 films et séries, l’impunité de l’activité d’Electro TV Sat était particulièrement préjudiciable pour le groupe Canal+, ainsi que pour l’ensemble des ayants droit audiovisuel et sportifs ».

« Après plusieurs mois de travail, ACE est parvenu à suspendre l’activité des deux individus à l’origine de ce service illégal. Ainsi, tous les domaines de la galaxie Electro TV Sat (4 au total) sont désormais inopérants », ajoute le communiqué sans plus de précisions.

« Cette opération s’ajoute à une autre action réussie d’ACE en début d’année, en Tunisie, qui a conduit à la fermeture de l’opérateur illégal d’IPTV Akfasat (accès illégal à 3.500 chaînes en continu et à plus de 26.000 films et séries). »

Membre d’ACE depuis 2020, le groupe Canal+ s’est félicité de cette opération réussie d’ACE contre l’une de ses cibles majeures. « Le vol de contenu en ligne est la plus grande menace pour la communauté créative mondiale. La fermeture d’Electro TV Sat en Afrique du Nord est une démonstration solide de l’impact que les capacités mondiales d’enquête et d’application de la loi d’ACE peuvent avoir sur la réduction de cette menace », a déclaré Jan Van Voorn, vice-président exécutif et responsable de la protection mondiale du contenu pour la Motion Picture Association, cité dans le communiqué.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

BMCI : ÉMISSION OBLIGATAIRE SUBORDONNÉE – COMMUNICATION SUR LES TAUX

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.