Appel à manifestation d’intérêt pour des recherches archéologiques sur le site de Sijilmâsa

Un appel international à manifestation d'intérêt a été lancé pour engager la mise en place d'une nouvelle génération de projets de fouilles archéologiques d'envergure dans le site de Sijilmâsa.

Appel à manifestation d’intérêt pour des recherches archéologiques sur le site de Sijilmâsa

Le 13 juillet 2021 à 15h07

Modifié 13 juillet 2021 à 16h53

Un appel international à manifestation d'intérêt a été lancé pour engager la mise en place d'une nouvelle génération de projets de fouilles archéologiques d'envergure dans le site de Sijilmâsa.

Le projet de mise en valeur du site de Sijilmâsa a été présenté, lundi 12 juillet à Rabat, à travers le lancement d’un appel international à manifestation d’intérêt visant à promouvoir la recherche archéologique, la sauvegarde et la valorisation du patrimoine culturel.

Dans son allocution à l’occasion de cette cérémonie, le secrétaire général du département de la Culture, Abdel-ilah Afifi, a relevé que cette importante initiative autour d’un site « particulier », celui de Sijilmâsa, se veut un moyen pour sa valorisation, tant au niveau scientifique qu’archéologique, ainsi que sa réhabilitation.

Pour M. Afifi, le site de Sijilmâsa, dont l’importance archéologique n’est plus a démontrer, était un carrefour commercial et un pont liant plusieurs civilisations, notamment africaine et orientale. « Ce prestigieux programme d’appel à manifestation d’intérêt international a pour objectif de valoriser les résultats des recherches à entreprendre, à travers une coopération entre les enseignants- chercheurs marocains en collaboration avec les universités étrangères », a-t-il ajouté.

Pour sa part, l’ambassadeur de France à Rabat, Hélène Le Gal, a indiqué que le Maroc et la France travaillent ensemble sur le sujet des fouilles archéologiques, à travers notamment le Centre Jacques Berque, basé à Rabat, en collaboration avec des chercheurs marocains.

Elle a en outre affirmé, dans sa déclaration à la MAP, que cette cérémonie est « la concrétisation de plusieurs années de travail menées par des archéologues et des historiens, pour la mise en valeur de ce site, avec notamment une dimension 3D qui permettra au public de découvrir l’histoire ancestrale du Maroc en tant que lieu de passage entre l’Europe et l’Afrique ».

Nouvelle génération de projets de fouilles archéologiques

Le directeur de l’Institut national des sciences de l’archéologie et du patrimoine (INSAP), Abdelouahed Ben-Ncer, a souligné que cet appel à manifestation d’intérêt international à pour but d’engager la mise en place d’une nouvelle génération de projets de fouilles archéologiques d’envergure dans le site de Sijilmâsa.

« Ce site, d’un intérêt fondamental puisqu’il permet de restituer une partie de l’histoire du Maroc à travers ses vestiges, a été par le passé le théâtre d’explorations menées par nombre d’équipes internationales », a-t-il fait savoir, notant que « le moment est venu pour attirer des structures de recherches internationales ».

Considérant cet appel à manifestation comme une première à l’échelle nationale, M. Ben-Ncer a expliqué que cinq secteurs aptes à faire chacun l’objet d’un projet de recherches à part ont été identifiés, en plus d’un sixième projet pouvant être développé au niveau de la forteresse médiévale de Jbel al Mudawwar (environ 15 km à l’ouest du site archéologique de Sijilmâsa).

Dans la même veine, le directeur du Patrimoine culturel relevant du département de la Culture, Youssef Khiara, a affirmé que cet appel à intérêt est lancé dans le cadre de la coopération internationale, de manière à relancer les programmes de fouilles archéologiques dans un site majeur dans l’histoire du Maroc.

Il s’agit également de mettre en valeur le site de Sijilmâsa pour qu’une fois les fouilles archéologiques achevées, il pourra accueillir le public, avec des aménagements installés, en plus de la création d’infrastructures permettant de faire connaître ce patrimoine prestigieux, mais aussi l’intégrer dans les stratégies locales et régionales de développement économique.

Depuis sa fondation au VIIIe siècle, Sijilmâsa fut une glorieuse cité marchande, dont le rayonnement atteignit les contrées les plus lointaines du monde islamique médiéval, ainsi que les rivages de l’Europe chrétienne latine autant que juive.

Cette renommée lui est venue de sa situation géo-économique paradoxale, celle d’une ville située à l’Extrême-Occident du monde islamique, en limite de l’œkoumène, bordant les affinités du désert saharien et en même temps tête de pont du commerce transsaharien, point de départ et d’arrivée des caravanes qui traitaient avec les royaumes sahéliens du Ghana et du Mali, avant son déclin à partir de la fin du XIVe siècle.

(Avec MAP)

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

JAIDA : le communiqué des indicateurs financiers du T2 2021.

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.