Vaccins anti-Covid: la Banque mondiale appelle à accélérer la chaîne d’approvisionnement

Le président du groupe de la Banque mondiale David Malpass a estimé, mardi 1er juin, qu'il était essentiel d'accélérer la chaîne d'approvisionnement en vaccins au niveau mondial, et a exhorté les pays à "réduire le délai" entre la fabrication du vaccin et les injections.

Vaccins anti-Covid: la Banque mondiale appelle à accélérer la chaîne d’approvisionnement

Le 2 juin 2021 à 11h40

Modifié 2 juin 2021 à 11h40

Le président du groupe de la Banque mondiale David Malpass a estimé, mardi 1er juin, qu'il était essentiel d'accélérer la chaîne d'approvisionnement en vaccins au niveau mondial, et a exhorté les pays à "réduire le délai" entre la fabrication du vaccin et les injections.

« Ma priorité immédiate est que les pays où l’offre est suffisante fournissent rapidement des doses aux pays qui ont des programmes de déploiement de la vaccination », a dit David Malpass lors d’une conférence de presse conjointe avec les dirigeants de l’OMS, de l’OMC et du FMI, rapporte Xinhua.

Le chef de la Banque mondiale a fait remarquer que le prêteur multilatéral disposait de 12 milliards de dollars américains pour le financement des vaccins, et « davantage si nécessaire » pour aider les pays à acheter et distribuer les vaccins contre la Covid-19 et encourager les vaccinations.

D’ici la fin juin, a-t-il dit, la Banque mondiale aura approuvé des campagnes de vaccination dans plus de 50 pays, ajoutant que ces pays peuvent immédiatement utiliser les vaccins du mécanisme Covax (la campagne internationale menée par l’OMS pour la distribution équitable des vaccins contre la Covid-19 dans le monde), fournis par des fabricants et des pays donateurs dès qu’ils sont disponibles.

« Il est vital que nous accélérions la chaîne d’approvisionnement. Nous devons raccourcir le délai entre la fabrication du vaccin et l’inoculation des doses dans les bras », a poursuivi M. Malpass.

« A l’heure actuelle, trop de doses attendent d’être attribuées« , a-t-il dit, indiquant qu' »elles peuvent être bloquées dans la paperasse, rester en stock quelque part ou ne pas correspondre au type de vaccin que le pays est en mesure d’utiliser. »

« Afin d’optimiser le nombre de vaccinations, les doses doivent être adaptées aux programmes nationaux dès qu’elles sont fabriquées« , a souligné le chef de la Banque mondiale, ajoutant qu’il est important de partager les informations sur les répartitions afin que les pays puissent planifier à l’avance.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

INVOLYS : Tableau des Comptes 2020 et Rapport des Commissaires Aux Comptes

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.