HCP: 68% des élèves pensent que les cours à distance ne couvrent pas tout le programme

D'après une étude réalisée par le HCP, du 15 au 24 juin, il y eut un recul significatif de l’intérêt porté au suivi des cours à distance après le report ou l'annulation des examens.

HCP: 68% des élèves pensent que les cours à distance ne couvrent pas tout le programme

Le 27 juillet 2020 à 12h34

Modifié 11 avril 2021 à 2h47

D'après une étude réalisée par le HCP, du 15 au 24 juin, il y eut un recul significatif de l’intérêt porté au suivi des cours à distance après le report ou l'annulation des examens.

Cette étude souligne que l’intérêt accordé au suivi des cours à distance a été réellement impacté par le report ou l’annulation des examens: la part des personnes scolarisées qui suivent les cours à distance, tous niveaux confondus, a reculé, après report ou annulation des examens, de 77,9% à 61%. 

Il est à signaler que 18,1% de scolarisés sont passés d’un suivi régulier à un suivi irrégulier et 9,5% ont complètement abandonné les cours à distance. 

6 personnes scolarisées sur 10 ont réduit le temps consacré aux études 

En période de confinement et suite au report ou à l’annulation des examens, 60% d’élèves ou étudiants déclarent une baisse du temps qu’ils consacrent aux cours à distance et aux activités scolaires. Cette proportion est plus élevée parmi les garçons (65,3%) que les filles (55,8%).

En revanche, 9,9% d’élèves ou étudiants consacrent plus de temps à ces activités, 11,5% en milieu urbain et 6,4% en milieu rural, 24,4% au secondaire (avec un pic de 41,9% en 2e année du baccalauréat) et 15,6% au supérieur.

D’autre part, il y eut une baisse de plus d’une heure et demie du temps alloué aux études ou à la formation pendant le confinement: Les élèves et étudiants âgés de 15 ans et plus consacrent en moyenne 3h01mn par jour aux études ou à la formation. Ce temps a baissé de 1h36mn par rapport à une journée normale avant le confinement.

2 élèves sur 3 pensent que les cours à distance ne permettent pas de couvrir le programme

Pour 2 scolarisés sur 3 (68,3%), ces cours ne couvrent pas totalement le programme et 14,4% sont indécis.

D’ailleurs, cette étude du HCP souligne les inconvénients de l’enseignement à distance sur les élèves et étudiants:

– Les difficultés d’assimilation pour 46,8% de scolarisés,

– L’addiction aux outils électroniques avec 18,2%,

– Le stress et troubles de concentration avec 16,1%.

En revanche, pour plus du quart des scolarisés, l’enseignement à distance ne présente, pour eux, aucun inconvénient.

8 enfants du préscolaire sur 10 ne suivent pas les cours à distance

Selon la même source, 83,5% des enfants en préscolaire n’ont pas suivi les cours à distance. Les principales raisons citées par les chefs de ménages sont la méconnaissance de l’existence des canaux dédiés, la difficulté à suivre les cours en raison du bas âge de l’enfant, l’inutilité des cours et le manque ou insuffisance d’outils (5,5%). 

3 chefs de ménages sur 4 sont d’accord avec le report ou l’annulation des examens

Plus de la moitié des chefs de ménages sont tout à fait d’accord avec la décision de reporter ou d’annuler les examens. Les principales raisons citées par les chefs de ménages, qui sont peu ou pas du tout d’accord, sont: 

– Le relâchement et le désintéressement des enfants (46,4%), 

– Leur pénalisation en se basant uniquement sur les notes des contrôles continus (12%),

 – La surcharge attendue du programme de l’année prochaine (9,4%). 

Par ailleurs, seulement 22,4% des ménages ont acquis un support technologique ou un service de connexion internet, pour permettre à leurs enfants de suivre les cours à distance.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

LafargeHolcim Maroc, communication trimestrielle T4 2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.