Le Maroc se maintient dans la tranche inférieure des pays à revenu intermédiaire du nouveau classement de la Banque Mondiale

| Le 7/7/2020 à 15:26

La Banque Mondiale a actualisé, ce mercredi 1er juillet, sa répartition des pays en fonction de leur revenu. Dans cette nouvelle classification 2020-2021, le Maroc se maintient dans la catégorie du “revenu intermédiaire tranche inférieure”, comme en 2019.

La Banque mondiale répartit les économies du monde en quatre groupes : faible revenu, revenu intermédiaire de la tranche inférieure, revenu intermédiaire de la tranche supérieure et revenu élevé. 

Cette classification repose sur le RNB (Revenu National Brut) par habitant de l'année précédente (2019 dans le cas présent) en dollars courants.

Voici la liste des pays qui passent en 2020 dans une catégorie de revenu supérieure:

 - Bénin : passe de catégorie “Faible” en 2019 à “Intermédiaire inférieur” en 2020

 - Indonésie : passe de la catégorie “intermédiaire inférieure” à “intermédiaire supérieure” durant la même période

 - Maurice : passe de la catégorie “intermédiaire inférieure” à “intermédiaire supérieure” durant la même période

 - Nauru : passe de la catégorie “intermédiaire supérieure ” à “Élevée” durant la même période

 - Népal : passe de la catégorie “intermédiaire inférieure” à “intermédiaire supérieure” durant la même période

 - Roumanie :  passe de la catégorie “intermédiaire supérieure ” en 2019 à “Élevé” en 2019

 - Tanzanie : passe de la catégorie “intermédiaire inférieure” à “intermédiaire supérieure” durant la même période

Voici la liste des pays qui passent à une catégorie de revenu inférieure :

 - Algérie : passe de la catégorie “intermédiaire supérieure” à “intermédiaire inférieure" durant la même période

 - Soudan :  passe de la catégorie “intermédiaire inférieure” à “Faible” durant la même période

 - Sri lanka :  passe de la catégorie “intermédiaire supérieure” à “intermédiaire inférieure" durant la même période

Quant au Maroc, il est dans la catégorie de revenu intermédiaire de la tranche inférieure dans la nouvelle classification, comme dans celle de 2019.

On note que deux facteurs déterminent l’évolution de la classification des pays :

 - Le RNB par habitant, qui évolue en fonction de la croissance du revenu du pays concerné, de l’inflation, des taux de change et de la démographie, sachant en outre qu’il peut aussi changer à la suite des révisions apportées aux données et aux méthodes de comptabilité nationale.

 - Pour que les seuils de classification des revenus restent fixes en termes réels, ils sont ajustés chaque année en fonction de l'inflation. La banque mondiale utilise pour cela le déflateur du droit de tirage spécial (DTS), qui est une moyenne pondérée des déflateurs du PIB de la Chine, du Japon, du Royaume-Uni, des États-Unis et de la zone euro.

Ainsi, les nouveaux seuils sont indiqués ci-dessous :

Groupe

RNB/habitant en USD au 1er juillet 2020

RNB/habitant en USD le 1er juillet 2019

Faible revenu

inférieur à 1.036

inférieur à 1.026

Revenu intermédiaire/tranche inférieure

1.036 à 4.045

1.026 à  3.995

Revenu intermédiaire/tranche supérieure

4.046 à 12.535

3.996 à 12.375

Revenu élevé

 supérieur à 12.535

 supérieur 12.375

 
Source : Banque Mondiale
Vous avez un projet immobilier en vue ? Yakeey & Médias24 vous aident à le concrétiser!

Si vous voulez que l'information se rapproche de vous

Suivez la chaîne Médias24 sur WhatsApp
© Médias24. Toute reproduction interdite, sous quelque forme que ce soit, sauf autorisation écrite de la Société des Nouveaux Médias. Ce contenu est protégé par la loi et notamment loi 88-13 relative à la presse et l’édition ainsi que les lois 66.19 et 2-00 relatives aux droits d’auteur et droits voisins.
lire aussi
  • | Le 12/7/2024 à 13:16

    Megaflex dans le giron de Dislog Group : montant du deal et ambitions de Moncef Belkhyate

    Dislog Group a fait l'acquisition de 75% du capital de Megaflex SARL, entreprise du secteur de la santé, spécialisée dans la distribution d'automates et de réactifs. Ambitions, prix du deal... Moncef Belkhyate, PDG de Dislog Group nous livre les premiers détails sur sa dernière acquisition.
  • | Le 11/7/2024 à 8:22

    Après la confirmation de l'amende contre IAM, un communiqué acerbe d'Etisalat, son actionnaire majoritaire

    L'actionnaire majoritaire du groupe Maroc Telecom a annoncé que l'environnement règlementaire entourant les activités de Maroc Telecom affectait négativement les perspectives d'investissement au Maroc.
  • | Le 10/7/2024 à 16:20

    Maroc Telecom : CFG Bank valorise le titre à 105 dirhams malgré l'amende et le recommande à l'achat

    Tout en conservant une approche prudente, la société de recherche anticipe une hausse du cours de 14% à 105 dirhams. L'activité en Afrique joue un rôle fort dans la croissance des revenus du groupe, notamment grâce à l'essor de la data mobile. L'opérateur affiche des indicateurs de rentabilité opérationnelle très élevés, avec une marge d'EBITDA qui se stabilisera autour de 52%.
  • | Le 9/7/2024 à 15:41

    La baisse des taux se formalise sur le court terme (AGR)

    La baisse du taux directeur de Bank Al-Maghrib a eu des répercussions immédiates sur la courbe des taux. Cette dernière affiche des baisses notables, en particulier sur le court terme. Sur le marché obligataire secondaire, des retraits de 30 pbs sont observés, notamment à maturité un an. En revanche, en variation hebdomadaire, les taux sur toutes les maturités sont en recul.
  • | Le 8/7/2024 à 17:39

    Villes sans bidonvilles : un programme ambitieux aux fortes contraintes opérationnelles ?

    Le nombre restant de logements en bidonvilles a été estimé à environ 120.000 unités réparties à travers le Royaume. Un nouveau programme a été présenté pour y remédier. D'un point de vue opérationnel, les professionnels de l'immobilier estiment qu'il est difficile à réaliser et peu rentable au regard des critères.
  • | Le 8/7/2024 à 10:49

    Le spécialiste du thé de luxe Imperium Holding ouvre son capital à IFU et Proparco

    Le groupe Imperium Holding, spécialiste du thé de luxe, propriété de la famille Baroudi effectue une levée en deux tranches auprès du fonds danois IFU et de Proparco. Le dossier a été déposé le 5 juillet au conseil de la concurrence.