Umnia Bank lance les dépôts d’investissement à partir de 5.000 DH, voici ce qu'il faut savoir

M. Ett. | Le 20/6/2019 à 16:02

Umnia Bank, la filiale participative de CIH Bank, vient de lancer son offre de dépôts d’investissement appelée Amali. Voici les principales caractéristiques de ce produit. 

Umnia Bank vient d’annoncer la signature du premier contrat de dépôt d’investissement, réalisée le 12 juin 2019, d’après un communiqué de la banque.

« Ce nouveau produit de placement vient compléter l’offre de Umnia Bank et asseoir sa position de banque universelle de référence répondant ainsi à la forte demande de la clientèle qui aspire à une épargne productive », peut-on lire sur le communiqué. 

A rappeler que les banques participatives marocaines ont obtenu le feu vert Bank Al-Maghrib et du Conseil Supérieur des Oulémas (CSO), le 31 mai 2019, pour lancer leur offre de dépôts d’investissement.

La banque précise au niveau du communiqué que le dépôt d’investissement s’adresse aux clients particuliers, professionnels et entreprises ayant une épargne qu’ils veulent faire fructifier de manière responsable et conforme aux avis du Comité Chariaa pour la Finance Participative.

Basé sur les principes de la Mudaraba où le client agit en tant qu’investisseur et la banque en tant que gestionnaire, le dépôt d'investissement est un produit qui permettra aux clients de constituer une épargne tout en la fructifiant sur les marchés. Mais en cas de pertes, aucune garantie n'est accordée par la banque.

Afin de communiquer autour de cette nouvelle offre, Umnia Bank a mis à la disposition de sa clientèle des vidéos pédagogiques qui sont disponibles sur son site ainsi qu’un centre de relation clients, joignable au 05.22.64.62.64.

LeBoursier a appelé le centre de relation clients afin d’avoir plus d’informations sur cette offre.

Notre interlocutrice nous a expliqué que pour souscrire à cette offre, il faut tout d’abord avoir un compte courant chez Umnia Bank

Le produit s’appelle Amali. Le montant minimum d’investissement est de 5.000 DH sans plafond. La durée minimum du contrat est de 3 mois renouvelables. 

Les clients qui ne désirent pas renouveler le contrat doivent le notifier à leur agence 15 jours avant la date de sa fin

C’est tout ce que nous avons obtenu comme informations via le centre de relation client. Pour plus de détails, notre interlocutrice nous a demandé de passer à une agence d’Umnia Bank. 

Une source sûre à Umnia Bank nous a indiqué que chaque dépôt fait l’objet d’un contrat. Une fois l’argent déposé, on ne peut pas l'alimenter avec une autre somme. « Ce n’est pas un compte courant », souligne-t-elle. Autrement dit, le fonctionnement du produit est proche de celui des dépôts à terme chez les banques conventionnelles.

La durée peut être de 3 mois (minimum), 6 mois, 9 mois, 12 mois, 18 mois, 24 mois, 30 mois, 36 mois et même supérieure à 36 mois.

S’agissant du montant d’investissement minimum à déposer, notre source nous a expliqué que « le montant de 5.000 DH a été fixé par la banque vu qu’en-dessous de ce montant et pour une période de 3 à 6 mois le rendement sera minime ».

Et de souligner : « Ce qui est important à savoir c’est que les dépôts d’investissement sont investis dans le portefeuille global de la banque. C’est comme si la banque investissait l’argent déposé par le client dans son portefeuille global de financement ».

« Le rendement de ce dépôt d’investissement se partage entre le client et la banque. Ce rendement n’est pas fixe. Il varie en fonction du rendement de la banque, ce qui pourrait donner lieu à des fluctuations », précise-t-elle.

« On espère s’aligner sur les rendements du marché. Par ailleurs, on ne peut connaître le taux de rendement qu’à la fin du contrat. Mais, on cible un taux de rendement supérieur à celui des comptes sur carnet chez les banques conventionnelles », d’après notre source qui ajoute que : « Nous partageons le rendement, diminué du coût du risque de la banque, mais les charges liées au fonctionnement de la banque ne viennent pas en déduction. Les charges d’exploitation sont supportées uniquement par la banque. Ce qui est en soi une manière de sécuriser le client ». 

Il importe de préciser que le portefeuille peut afficher des pertes plutôt que des bénéfices. Ces pertes sont supportées par les clients selon la proportion de leurs apports au portefeuille. Toutefois, pour contrer les éventuelles pertes sur divers portefeuilles d'investissement, les banques sont autorisées à constituer des réserves à partir des bénéfices réalisés au niveau de chaque portefeuille.

Ce produit n’implique pas de frais liés à la gestion.

Pour ce qui est du calcul des gains, « cette opération prend en compte la marge de la banque qui est fixée par une comptabilité, définie et calculée par Bank Al Maghrib. C’est celle qu’on affiche au niveau de nos états financiers. Il y a une totale transparence par rapport à cette opération », indique notre source. 

Dans le cas où le client souhaite faire une sortie anticipée «Il suffit de faire une demande à l’agence. Ceci n’engendre pas de pénalité, c’est juste que le client ne profite pas du rendement de la période qui n’est pas courue. Il n’y a pas de frais à payer pour cette opération », indique notre source.

             >> Lire aussi : Banques participatives : ce que prévoit le contrat-type des dépôts d'investissement

Vous avez un projet immobilier en vue ? Yakeey & Médias24 vous aident à le concrétiser!

Si vous voulez que l'information se rapproche de vous

Suivez la chaîne Médias24 sur WhatsApp
© Médias24. Toute reproduction interdite, sous quelque forme que ce soit, sauf autorisation écrite de la Société des Nouveaux Médias. Ce contenu est protégé par la loi et notamment loi 88-13 relative à la presse et l’édition ainsi que les lois 66.19 et 2-00 relatives aux droits d’auteur et droits voisins.
lire aussi
  • | Le 29/2/2024 à 12:47

    Virement instantané : 21 milliards de DH émis et 31.000 virements par jour en 2023

    Entre le 1er juin et jusqu’au 31 décembre 2023, 31.000 virements instantanés en moyenne ont été effectués chaque jour. Sur cette même période, un total de près de 21 milliards de dirhams a été émis. Détails.
  • | Le 29/2/2024 à 10:05

    Cosumar : chiffre d’affaires consolidé quasi-stable en 2023

    Le chiffre d’affaires demeure stable par rapport à 2022 du fait d’une baisse des volumes de ventes disponibles à l’export et d’une légère hausse des ventes sur le marché local. La production de sucre blanc a baissé de 30% du fait de la campagne agricole compliquée.
  • | Le 29/2/2024 à 9:51

    SNEP : baisse de 28% des revenus en 2023

    Le groupe a notamment subi un impact sur ses revenus du fait de la baisse des prix de vente du PVC et des arrêts de production nécessaires à la réalisation des essais de démarrage des nouvelles unités.
  • | Le 29/2/2024 à 9:29

    LafargeHolcim Maroc : le chiffre d’affaires progresse de près de 3% en 2023

    Le groupe a pu assurer une petite croissance de son chiffre d’affaires dans un contexte annuel compliqué grâce à une hausse des ventes de ciment et des exportations de clinker.
  • | Le 29/2/2024 à 9:16

    Auto Hall : chiffre d’affaires stable en 2023

    Le groupe a pu bénéficier d’une reprise notable des ventes durant le T4-23. Concernant les résultats en 2023, ils font ressortir une amélioration par rapport aux niveaux enregistrés à fin juin 2023. Mais dans un contexte économique difficile, ils restent en recul par rapport à l’année précédente.
  • | Le 28/2/2024 à 16:18

    Akdital : hausse de 85% des revenus en 2023

    L'accroissement du périmètre a permis une forte croissance des revenus du groupe. Les investissements ont progressé de 31% par rapport à 2022, à plus d'un milliard de dirhams, notamment pour l'acquisition d'équipements et la construction des 5 nouvelles cliniques ouvertes en 2023.