Lesieur Cristal : les bénéfices de 2018 en chute de 54%

| Le 20/3/2019 à 9:21

Le résultat net du groupe est affecté par le ralentissement de l'activité et par un contrôle fiscal dénoué en fin d'année. Les actionnaires seront les premiers à en ressentir le coup : le dividende à distribuer sera de 3,5 dirhams, soit 1,5 dirham de moins que le dividende servi l'année dernière.

A fin 2018, le chiffre d’affaires de Lesieur Cristal ressort à 4,2 milliards de dirhams contre de 4,58 milliards en 2017, soit un retrait de 6,2%.

Le résultat d’exploitation affiche lui un recul de 2,7%, s’établissant 290 millions de dirhams.

Le management tient à préciser que Lesieur Cristal a évolué dans un contexte économique difficile marqué par :

> Un ralentissement des marchés de grande consommation ;

> Une tendance baissière des cours de matières premières (-10%), entrainant une forte pression sur les prix de vente et un glissement du marché vers l’entrée de gamme au détriment des marques ;

> Une baisse du marché de l’huile de table de 3%, liée à une grande disponibilité de l’huile d’olive par rapport à 2017.

S’agissant des bénéfices, le RNPG a enregistré une baisse de 54% passant de 194 millions de dirhams à 89 millions.

Notons que la société a subi durant l’année un contrôle fiscal au titre de l’IS, l’IR, la TVA et les droits d’enregistrement afférents à la période 2014-2017. Le contrôle s’est conclu par un redressement de 94 millions de dirhams. Le groupe en avait déjà alerté e marché via un profit warning sur ses résultats 2018.

Ainsi, le Conseil d’Administration propose à la prochaine Assemblée Générale, la distribution d’un dividende de 3,5 DH par action action, en baisse de 1,5 DH par rapport à 2017.

Le management du groupe souligne par ailleurs que les états de synthèse intègrent une année pleine d’activité de la filiale Indusalim, acquise en juillet 2017.

«Dans un environnement qui demeure volatil, Lesieur Cristal poursuivra sa stratégie axée sur le renforcement de ses marques, l’amélioration de la distribution de ses produits, l’optimisation de ses coûts opérationnels, le développement de ses filières olive et graines oléagineuses et le développement à l’international», note également le mangement du groupe.

 

lire aussi
  • | Le 1/12/2022 à 10:01

    L’encours du crédit bancaire progresse de 64,6 MMDH sur un an

    En octobre, les crédits bancaires progressent de 6,7% sur 12 mois glissants. Sur la même période, les impayés augmentent de 4,9% ou 4,2 MMDH. L’encours des crédits ralentit cependant par rapport à septembre, particulièrement pour les sociétés financières.
  • | Le 1/12/2022 à 9:25

    Le cash en circulation progresse de 23,2 MMDH à fin octobre

    En octobre, le cash en circulation repart à la hausse et progresse de 1,6 MMDH par rapport à septembre. Les dépôts bancaires reculent de 4,3% sur 12 mois glissants et se fixent à 1.084 MMDH.
  • | Le 30/11/2022 à 16:36

    Addoha : hausse de 4,2% du chiffre d'affaires à fin septembre

    Les préventes progressent de 2% à 6.961 unités, grâce à une bonne progression en Afrique de l'Ouest qui vient compenser la baisse sur le marché national. La filiale Douja Promotion Côte d’Ivoire a réalisé une première opération de dette privée de 200 MDH sur le marché financier à Abidjan.
  • | Le 30/11/2022 à 13:48

    HPS : chiffre d’affaires en hausse de 27% à fin septembre

    Le groupe a capitalisé sur la progression de l’activité de paiement, poussée par les revenus SaaS et les revenus d’Upselling. L’endettement baisse de 14% à 155 MDH par rapport à fin 2021.
  • | Le 30/11/2022 à 12:38

    Sanlam Maroc : hausse de 6,3% du chiffre d’affaires à fin septembre

    Le chiffre d’affaires du groupe progresse à fin septembre, poussé par la hausse de l’activité Non-Vie. Les provisions nettes progressent de 2% à 15 MMDH.
  • | Le 30/11/2022 à 10:55

    Cosumar : chiffre d’affaires en hausse de 15,5% à fin septembre

    L’activité export booste le chiffre d’affaires à la hausse à fin septembre. Les volumes exportés ont progressé de 18% à 570 KT. L’endettement est réduit fortement de 58,5% à 167 MDH.