χ

Phosphates: OCP 1er exportateur mondial d'engrais en 2018

Au sein du complexe OCP de Jorf Lasfar, une 3ème unité intégrée de production d’engrais est désormais à 100% opérationnelle. L’installation vient renforcer les capacités du groupe, qui deviendra en 2018 le premier exportateur mondial d’engrais.

Phosphates: OCP 1er exportateur mondial d'engrais en 2018

Le 23 novembre 2017 à 21h08

Modifié 23 novembre 2017 à 21h08

Au sein du complexe OCP de Jorf Lasfar, une 3ème unité intégrée de production d’engrais est désormais à 100% opérationnelle. L’installation vient renforcer les capacités du groupe, qui deviendra en 2018 le premier exportateur mondial d’engrais.

[JORF LASFAR].- Inaugurée en mars 2017, l’unité JFC 3 (Jorf Fertilizers Compagny 3) a atteint en octobre sa capacité nominale de production. Cette usine d’engrais – totalement intégrée dans la plateforme industrielle de Jorf Lasfar, est dotée d’une capacité de 1 million de tonnes par an.

Fruit d’un investissement de 5,2 MM DH, elle vient étoffer le dispositif de production de la plateforme chimique OCP de Jorf Lasfar, qui est le plus grand complexe d’engrais au niveau mondial.

Dans le détail, JFC 3 comprend également une ligne d’acide sulfurique d’une capacité de 1,4 million de tonnes par an, ainsi que d’une ligne d’acide phosphorique de 450.000 tonnes/an. Les réactions chimiques en œuvre dans la production de ces acides sont exothermiques et, dans une optique d’optimisation, la chaleur dégagée est récupérée pour alimenter une centrale thermoélectrique d’une puissance de 62 MW – ce qui rend JFC 3 totalement autonome en matière de consommation énergétique.

Toujours dans un souci d’autonomie, JFC 3 dispose d’infrastructures de stockage d’une capacité de 200.000 tonnes d’engrais, soit l’équivalent de plus de deux mois de réserves.

Vers une meilleure flexibilité opérationnelle

"Au sein de cette unité, la capitalisation autour de l’expertise OCP nous fait atteindre un niveau supérieur d’excellence opérationnelle. JFC 3 peut produire jusqu’à 40 variantes d’engrais, ce qui permet d’adapter notre production aux besoins des clients", explique Ahmed Mahrou, directeur de production-JFC 3.

Sur un plan environnemental, les rejets gazeux de cette unité sont trois fois inférieurs aux normes admises à l’international. Qui plus est, deux tours permettent de récupérer le fluor au sein des unités de concentration d’acide – évitant ainsi son rejet en mer, et produisant quelque 30.000 t/an d’acide fluosilicique. Une station de traitement des eaux usées a également été construite au sein de JFC 3, conformément aux meilleures pratiques internationales en la matière.

Parmi les nouvelles unités de production de Jorf Lasfar, JFC 3 est la 3ème usine totalement intégrée – après AFC (African Fertilizers Company, dédiée à l’Afrique depuis sa mise en service en 2015) et JFC 2.

Conscient de l’environnement hyper concurrentiel dans lequel il évolue, le management du groupe travaille déjà à la mise en conformité de ses engrais aux nouvelles règlementations en vigueur – notamment sur la teneur en cadmium. "Nous allons même devancer ces exigences règlementaires, ce qui permettra à nos engrais d’asseoir le leadership mondial d’OCP", souligne Amine Kaf, senior vice-président du complexe de Jorf Lasfar.

De nouvelles unités dans le pipe

Une 4ème unité – actuellement en phase d’essai, sera pleinement opérationnelle courant 2018. JFC 4 va porter la production d’engrais à 12 millions de tonnes par an, ce qui permettra à OCP de ravir à l’Américain Mosaic son leadership mondial, et devenir ainsi le premier exportateur d’engrais dans le monde.

JFC 4, reliée au pipeline OCP à l’instar des unités précédentes, sera totalement intégrée et disposera aussi de sa propre centrale thermoélectrique. Fait intéressant, ces centrales confèrent non seulement une totale autonomie énergétique aux unités de Jorf Lasfar, mais permettent également de dégager un excédent énergétique qui alimente la station de dessalement d’eau de mer du complexe. A l’horizon 2025, celle-ci produira 75 M de mètres cube/an, ce qui couvrira l’intégralité des besoins en eaux de Jorf Lasfar, en plus d’un volume de 15 M de mètres cube qui seront acheminés vers la ville d’El Jadida.

Le groupe OCP compte poursuivre sa stratégie de développement sur la période 2018-2025, par notamment la construction de 6 nouvelles usines d’engrais à Jorf Lasfar, ainsi que d’un pipeline reliant les mines de Benguerir au complexe chimique de Safi.

Les perspectives africaines occupent une bonne place dans la stratégie du groupe phosphatier, avec en particulier la construction d’une usine intégrée d’engrais en Ethiopie, ainsi que d’une unité de blending (mélange) au Rwanda. Ces deux installations sont destinées aussi bien à satisfaire les besoins de ces pays que de leur région.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

Immorente Invest : Paiement du 3éme rendement trimestriel de l'année 2022,1DH/action à verser le 29 septembre 2022

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.

Parlement européen à Bruxelles : Conférence CGEM "la coopération Maroc-UE pour la durabilité en Méditerranée"