χ

77 milliards de DH d'investissements pour les provinces du sud

Le Roi Mohammed VI a présidé, dans l'après-midi du 7 novembre à Laâyoune, au lancement du nouveau modèle de développement des provinces du sud.

77 milliards de DH d'investissements pour les provinces du sud

Le 7 novembre 2015 à 16h08

Modifié 11 avril 2021 à 2h37

Le Roi Mohammed VI a présidé, dans l'après-midi du 7 novembre à Laâyoune, au lancement du nouveau modèle de développement des provinces du sud.

Les trois régions sont concernées: Laâyoune Sakiet Al Hamra, Dakhla Oued Eddahab, Guemim Oued Noun.

Les projets totalisent 77 MMDH d'investissements et doivent créer 120.000 emplois.

De nombreux projets ont été annoncés, dont le port Dakhla Atlantique, une technopôle, un CHU de 500 lits qui sera édifié à Laâyoune, 5,4 milliards d'investissements portés par la CGEM devant créer plus de 10.000 emplois, des projets agricoles, un lycée d'excellence, des projets d'infrastructure...

Des contrats programmes ont été signés entre les régions concernées et l'Etat pour la réalisation de projets de développement intégrés.

Les axes de la stratégie de mise ont a été présentés par Mohamed Hassad, ministre de l’Intérieur.

Ce dernier a rappelé à titre d’exemples que dans les provinces du sud, le revenu annuel par habitant dépasse la moyenne nationale de 20% (33.864 DH contre 27.356 DH) et que l’accès eau potable est assuré à 99% contre 92% en moyenne nationale.

Des contrats programmes ont été signés:

-7 milliards de DH entre l’Etat et la région de Laâyoune- Sakiet Al Hamra ;

-6,63 milliards de DH entre l’Etat et la région de Dakhla Oued Eddahab.

-5,5 milliards de DH entre l’Etat et la région Guelmim Oued Noun.

Le ministre de l’Intérieur a annoncé un programme de promotion de la culture des droits de l’Homme dans les provinces du sud.

Valorisation locale des phosphates de Boucraâ

Mohamed Boussaid, ministre des Finances, a annoncé que des pôles de compétitivité seront créés. Le nouveau modèle est un modèle de développement durable a-t-il expliqué. Les secteurs qui seront les nouveaux moteurs de croissance sont le tourisme écologique, l’agriculture, la pêche et les phosphates.

Le projet Phosboucraâ de développement industriel verra un investissement de 16,8 milliards de DH, a annoncé le ministre.

Il s’agira de valoriser localement les phosphates extraits jusqu’à leur commercialisation à travers le nouveau port chimique et minéralier. Le projet va créer 1.270 emplois. Les richesses locales profiteront directement et totalement aux populations locales.

11.000 emplois seront par ailleurs créés dans l'agriculture:

-dans la région de Dakhla, création d'une station de dessalement d'eau de mer pour un investissement de 1,3 milliard de DH. Elle produira 100.000 mètres cubes d'eau douce par jour.

-un projet de production de primeurs dans la région de Boujdour, sur 1.000 hectares, pour un investissement de 465 MDH.

-lancement de 50 projets d'agriculture solidaire dans la région de Laâyoune, pour 1,1 milliard de DH.

Dans la pêche, deux gros projets verront le jour dans la région de Dakhla Oued Eddahab, et vont créer 8.000 emplois:

-un projet de transformation et de valorisation des captures, pour 1,2 milliard de DH.

-projets d'acquaculture pour 2,8 milliards de DH.

Tourisme écologique à travers des produits innovants combinant la mer, le désert, l'écologie:

-84 projets sont prévus pour 2,1 milliards de DH.

Différents pôles d'excellence seront créés:

-un CHU à Laâyoune pour un investissement de 1,2 milliard de DH;

-création de la technopôle d Foum El Oued pour un investissement de 2 milliards de DH;

-la culture hassanie sera érigée en levier de développement.

Un barrage sera construit sur l'oued Noun pour 800 MDH. Il servira à produire l'eau potable, l'eau d'irrigation et à protéger la région des inondations.

Les régions ne pourront pas devenir un hub international vers l'Afrique sans une excellente couverture en télécommunications. C'est pourquoi une enveloppe de 1 milliard de DH sera consacrée à la couverture de ces régions en nouvelles technologies, y compris les fibres optiques.

Le projet de voie Atlassique expresse sera également lancé: il s'agit d'une route express qui reliera Tiznit à Laâyoune et à Dakhla, pour 8,5 milliards pour la première tranche.

Le port Dakhla Atlantique en eau profonde sera également lancé pour 6 milliards de DH. Il sera construit à 70 km au nord de Dakhla et aura sa propre zone logistique.

La ville de Dakhla sera raccordée au réseau électrique national pour 1,7 milliard de DH.

L'enveloppe globale nécessaire au lancement de cette stratégie est de 77 milliards de DH devant doubler le PIB régional et créer 120.000 emplois à travers plus de 200 projets. Le taux de chômage devrait être divisé par deux.

>Le directeur général d'OCP, Mostafa Terrab, a souligné que le groupe va réaliser un nouveau complexe industriel pour la production d'engrais (16,8 MMDH), ainsi que la construction d'une Technopole à Foum El Oued (2 MMDH) qui abritera l'Université multidisciplinaire Mohammed VI de Laâyoune, un Lycée d'Excellence et un Centre de qualification des compétences.

>La présidente de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), Mme Miriem Bensaleh-Cheqroun, a annoncé des investissements our une enveloppe budgétaire de 5,4 MMDH, cette initiative de la CGEM prévoit la réalisation de 59 projets dans divers domaines (énergie, immobilier, commerce, services, transport, éducation, santé), permettant la création à terme de 10.300 postes d'emplois.

>Le ministre de l'Equipement, du transport et de la logistique, Aziz Rebbah a, pour sa part, présenté le projet de réaménagement de la route nationale n 1 entre Tiznit et Dakhla (8,5 MMDH). Ce projet, qui bénéficiera aux populations des régions de Souss-Massa, Guelmim-Oued Noun, Laâyoune-Sakia El Hamra, et Dakhla-Oued Eddahab, sera réalisé dans un délai de six ans et portera sur près de 1.055 km.

>Le ministre de l'Agriculture et de la pêche maritime, Aziz Akhannouch, a, quant à lui, indiqué qu'il sera procédé, dans le cadre du nouveau modèle de développement des provinces du Sud, à la réalisation de deux projets structurants permettant d'insuffler une nouvelle dynamique à l'économie agricole au niveau de la région de Laâyoune-Sakia El Hamra.

Ces deux projets portent sur la mise en valeur agricole de 1.000 hectares à Boujdour (465 Millions DH) et le développement du programme de l'agriculture solidaire dans la région de Laâyoune-Sakia El Hamra (1,1 MMDH).

>De son côté, le ministre de la Santé, M. El Houssaine El Ouardi a fait observer que le CHU qui sera réalisé à Laâyoune (1,2 MMDH) offrira des prestations de troisième génération. D'une capacité de 500 lits, ce centre hospitalier de référence comprendra des pôles d'excellence dans diverses spécialités (mère enfant, oncologie, psychiatrie, urgences).

Le Souverain a, par la suite, présidé la cérémonie de signature de cinq conventions relatives à la mise en œuvre du modèle de développement des provinces du Sud. Ci-dessous, vous pouvez feuilleter la présentation intégrale de la stratégie de développement des provinces du sud lancée par le Roi (texte en langue arabe).

marche_verte
(Cliquer sur l'image pour lire les slides et les feuilleter)

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

PROMOPHARM SA : L’Assemblée Générale ordinaire

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.