Verbatim. Driss Lachgar: « Chabat est pragmatique »

Dans la première partie du second épisode de "Hadith Ramadani", diffusé par Med Radio, Driss Lachgar a parlé de ses premières rencontres avec Benkirane et de l'alliance USFP-PJD. Dans cette partie, il revient sur la naissance du PAM, de ses rapports avec Hamid Chabat et de l'avenir de la Koutla.  

Verbatim. Driss Lachgar: « Chabat est pragmatique »

Le 15 juillet 2014 à 13h07

Modifié 15 juillet 2014 à 13h07

Dans la première partie du second épisode de "Hadith Ramadani", diffusé par Med Radio, Driss Lachgar a parlé de ses premières rencontres avec Benkirane et de l'alliance USFP-PJD. Dans cette partie, il revient sur la naissance du PAM, de ses rapports avec Hamid Chabat et de l'avenir de la Koutla.  

"Certains pensent que c'est en 2003, non en 2011, que les islamistes sont entrés au gouvernement. (…) A l'époque, l'USFP faisait partie du gouvernement Driss Jettou. Nous avons étudié la possibilité d'ouvrir la porte du gouvernement au PJD. Certains étaient pour, d'autres contre".

Une troisième faction voulait, selon Lachgar "ouvrir de nouvelles perspectives" et ont "commencé à drainer des militants de l'USFP. (…) Car quel est le parti qualifié qui possède des ramifications dans les montagnes et les plaines, dont les bureaux sont présents dans tout le Maroc et qui est porteur d'une l'idéologie progressiste et démocratique si ce n’est l’USFP?".

Ceci a poussé le Bureau politique du parti socialiste à décréter que "tout militant de l'USFP qui intégrera le Mouvement pour tous les démocrates (le futur PAM) sera exclu du parti".

Koutla contre vents et marées

Les "alliés historiques" que sont l'Istiqlal et l'USFP ont, selon Lachgar, "toujours pris l'initiative, lorsque cela s'avérait nécessaire. (…)  Quand la répression est devenue pesante pendant les années 70, la réponse était la koutla.

Et quand la démocratisation a marqué le pas, pour laisser place à la corruption et au musellement des libertés, "la solution était la koutla, toujours en compagnie de l'Istiqlal".

Au sujet de l'alliance du PJD avec l'Istiqlal, Lachgar dit avoir "été certain qu'il serait difficile pour l'Istiqlal de continuer avec le PJD".

Lachgar considère que le nouveau SG du parti de la balance "est très pragmatique. Il tient ses promesses, et exprime clairement ses opinions". Quant à l'avenir de la koutla, "nous sommes convaincus que nous serons ensemble dans n'importe quelle situation. Aujourd'hui dans l'opposition, demain, peut-être, dans le gouvernement. Soit nous irons ensemble, soit nous n'irons pas. Et les élections, on y participera ensemble, ou on n'y participera pas. Nous sommes aussi soucieux de régler certains problèmes dans les communes, là où il y a des rivalités entre Istiqlaliens et Ittihadis."

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

Sonasid : Résultats financiers du premier semestre 2021

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.