Publicis cède sa participation dans Royalties, l’agence qui a rebrandé Inwi

Le 12 juin 2014 à 13h02

Modifié 12 juin 2014 à 13h02

Publicis (France) vient de céder 60% de ses parts dans Royalties aux membres fondateurs. L’agence parisienne Royalties affirme que son partenariat avec Publicis va perdurer dans le temps pour servir les intérêts de leurs clients communs. Elle a été fondée par David Jobin, Olivier Bontemps et Alexandre de Coupigny pour se spécialiser dans le brand management.

Signalons que Royalties est l’agence conseil qui a modifié le positionnement, le nom, le logo, le style et les messages fondateurs de Wana pour la transformer en une marque nationale forte: Inwi.

L’agence compte une vingtaine de clients à son actif parmi lesquels Alcatel-Lucent, Atos, Kingfisher & Castorama, Bouygues, Castorama, Galeries Lafayette, Groupama-Gan, Orange, SBM Monte-Carlo, Société Générale, etc.


 

Vous avez un projet immobilier en vue ? Yakeey & Médias24 vous aident à le concrétiser!

Si vous voulez que l'information se rapproche de vous

Suivez la chaîne Médias24 sur WhatsApp
© Médias24. Toute reproduction interdite, sous quelque forme que ce soit, sauf autorisation écrite de la Société des Nouveaux Médias. Ce contenu est protégé par la loi et notamment loi 88-13 relative à la presse et l’édition ainsi que les lois 66.19 et 2-00 relatives aux droits d’auteur et droits voisins.

A lire aussi


Emploi. Les programmes et politiques actives du marché du travail passés au crible par le PCNS

Le marché du travail marocain est confronté à des défis persistants tels que le chômage élevé, l'inadéquation entre les compétences et les besoins du marché ainsi que la faible participation des jeunes et des femmes. En réponse, l'État a mis en place plusieurs programmes pour promouvoir l'emploi. Un rapport du Policy Center for the New South présente une analyse approfondie et des recommandations visant à optimiser ces programmes publics. Détails.

Un événement. Les agrégateurs agricoles pourront vendre librement leurs fruits et légumes sans passer par les marchés de gros

Plus de dix ans après son instauration, l’agrégation agricole n’a pas encore donné satisfaction. Pour améliorer la représentation de ce modèle d’organisation des exploitants dans le secteur agricole et réduire l’impact des intermédiaires sur le prix des fruits et légumes, le gouvernement a adopté un projet de décret qui permet à l’agrégateur de commercialiser ses produits sans passer par le marché de gros.

Communication financière

Aradei Capital : COMMUNICATION FINANCIÈRE DU 1er TRIMESTRE 2024

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.