Maroc Télécom, le personnel se dit “déçu“ par l’offre de Vivendi

| Le 17/5/2014 à 7:40

Les employés de Maroc Télécom donnent de la voix. Les primes de cession fixées par le cédant Vivendi ne correspondent pas à leurs attentes, disent-ils. Le conseil national du syndicat CDT qui se tiendra vers la fin du mois de mai prévoit d’examiner les éventuelles suites qui seront données à ce dossier.

Le personnel de Maroc Telecom n’est pas content. Les deux de mois salaires accordés par l’ancien actionnaire de référence Vivendi à titre de prime de cession ne satisfait personne, selon des sources syndicales.

«Nous exprimons notre grand étonnement face à cette offre. Nous avions évalué les primes de cession à des montants compris entre 40.000 et 50.000 DH par salarié», indique Khalil Bensami, secrétaire général de la section syndicale de la CDT au sein de Maroc Télécom. Et de poursuivre: «les usages et la pratique internationaux prônent l’application d’une prime unifiée, afin de renforcer le sentiment d’appartenance à l’entreprise».

Cette question avait été soulevée dès le début des transactions avec le repreneur des 53% du capital détenus par Vivendi. Le 21 mars 2013, un courrier adressé par Noubir Amaoui, secrétaire général de la confédération démocratique du travail, la CDT au chef du gouvernement, comprenait une revendication portant sur l’attribution de primes compatibles à la valorisation de Maroc Télecom. «Pour ma part, j’avais saisi le président du directoire de Vivendi dans ce sens», ne manque pas de préciser Khalil Bensami.

SUITE

Vous avez un projet immobilier en vue ? Yakeey & Médias24 vous aident à le concrétiser!

Si vous voulez que l'information se rapproche de vous

Suivez la chaîne Médias24 sur WhatsApp
© Médias24. Toute reproduction interdite, sous quelque forme que ce soit, sauf autorisation écrite de la Société des Nouveaux Médias. Ce contenu est protégé par la loi et notamment loi 88-13 relative à la presse et l’édition ainsi que les lois 66.19 et 2-00 relatives aux droits d’auteur et droits voisins.
lire aussi
  • | Le 24/4/2024 à 14:10

    L'or à des niveaux historiques, Managem en profitera

    L'once d'or flirte désormais avec les 2.400 dollars. Du jamais vu. Cette hausse va à contre-courant de la situation macroéconomique actuelle. Factuellement, l'accélération de la hausse du cours ne trouve pas de raison fondamentale, excepté les inquiétudes géopolitiques au Proche-Orient. Managem, dont la moitié des revenus proviennent de l'or, devrait profiter de cette bonne dynamique des prix.
  • | Le 24/4/2024 à 9:03

    Bitcoin : hausse attendue d'ici la fin de l'année grâce au halving

    Historiquement, le halving tire le cours du bitcoin à la hausse. Cependant, cet effet n'est pas instantané. D'ailleurs, le cours du bitcoin n'a que peu évolué depuis le dernier halving en date du 20 avril. L'offre baissera de facto et les prix à moyen terme seront tirés à la hausse si le niveau de demande actuelle demeure soutenue par les ETF.
  • | Le 23/4/2024 à 12:10

    Le groupe Atlantique en passe de prendre un nouveau virage avec l’entrée de CDG Invest dans son capital

    La filiale d’investissement de CDG est entrée dans le tour de table du groupe Atlantique en acquérant 20% du capital. Une opération qui permettra au groupe éducatif d’accélérer sa croissance et son développement. Le président du groupe Atlantique, Rachid M’Rabet, en a dévoilé les contours lors d’une conférence de presse organisée à l’occasion, le mardi 22 avril.
  • | Le 22/4/2024 à 16:56

    Le MASI euphorique sur certains secteurs comme l'immobilier et le BTP

    Les deux valeurs du secteur BTP, TGCC et Jet Contractors, affichent des progressions respectives en bourse de 70% et 117% en YTD. Les cours bénéficient de l'accueil favorable du marché concernant les résultats 2023, ainsi que de bonnes perspectives de développement dans le cadre de la Coupe du monde 2030 et des grands projets d'infrastructure.
  • | Le 22/4/2024 à 10:22

    TGCC : désengagement de Mediterrania Capital confirmé au profit d’investisseurs locaux

    Le fonds Mediterrania Capital, après six ans d’investissement, s’est totalement désengagé du groupe TGCC. Les titres ont été cédés en plusieurs séances sur le marché central.
  • | Le 19/4/2024 à 16:01

    “Le Maroc peut lorgner 5% ou 6% de croissance économique” (Maxime Darmet, Allianz)

    Lors d’un entretien avec Médias24, l’économiste sénior d’Allianz, Maxime Darmet, est revenu sur les grands chamboulements du monde économique depuis les cinq dernières années et a évoqué les perspectives de l’économie marocaine. Selon lui, plusieurs leviers sont actionnables pour faire bénéficier l’économie d’un souffle de croissance et la porter à 5% ou 6%. Entretien.