Une enquête parlementaire sera demandée

La CDG risque d’occuper le devant de la scène dans les prochaines semaines. Selon nos sources, la Cour des comptes se penchera sur l’institution dans son prochain rapport.

Une enquête parlementaire sera demandée

Le 28 mars 2013 à 20h23

Modifié 28 mars 2013 à 20h23

La CDG risque d’occuper le devant de la scène dans les prochaines semaines. Selon nos sources, la Cour des comptes se penchera sur l’institution dans son prochain rapport.

Les principaux « points chauds »

Dans ces assauts répétés contre la citadelle CDG, le groupe parlementaire du PJD est à la pointe du combat. Durant l’audience du 12 mars dernier, en présence d'Anas Alami, DG de la CDG, plusieurs volets ont été abordés. Ses réponses feront, d'ailleurs, l'objet d'une publication sur le site internet du Parlement, courant la semaine prochaine (www.parlement.ma).

Ainsi, lors de cette séance, les élus se sont interrogés sur le contenu du portefeuille du groupe et notamment sur les critères suivis pour la création des filiales. Ils ont aussi insisté pour avoir une idée sur la politique d’évaluation du risque adoptée par la CDG.

A l’ordre du jour également : le mode de rémunération des dépôts et le choix de placements des fonds collectés auprès des caisses de retraites par exemple.

Vient ensuite le gros du dossier, celui des pertes supposées suite à des opérations d’investissement infructueuses. Les parlementaires ont pointé du doigt ce qu’ils appellent la perte sèche de 3,7 milliards de DH suite à l’entrée de la CDG dans le capital du Club Med. Toujours sur leur lancée, les élus ont évoqué des opérations comme les stations Lixus, Saïdia et Mazagan…

Anas Alami a aussi été interrogé sur la grille des salaires et les critères d’attribution des rémunérations. Une source parlementaire présente à l’audition parle d’inadéquation entre les tailles des filiales et les niveaux de rémunération du top management.

Et enfin, les membres du groupe parlementaire du PJD se sont penchés sur les suites données aux recommandations du rapport de la Cour des comptes de 2009. Ce dernier avait épinglé trois filiales de la CDG : RCAR, SCR et Dyar El Madina.

Ces mêmes questions nécessitent, selon les mêmes sources, la création d’une commission d’enquête sur la CDG.

Entre tentative de création d’une commission d’enquête parlementaire (voir procédure ci-après) et investigations de la Cour des comptes, ce n’est pas une entreprise anodine qui est visée, mais le bras financier de l’Etat, qui a effectué des choix parfois politiques, souvent stratégiques, en matière d’investissements.

La procédure de l’enquête parlementaire

Les groupes parlementaires ont la possibilité d’émettre une demande de constitution de commission d’enquête. Cette requête est transmise à la chambre des représentants qui juge de l’opportunité. Si la demande est validée, le bureau se réunit ensuite pour validation du budget alloué à l’enquête (transport, hébergement, restauration) et fixe la date du début de la mission.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

BMCI : Communication financière – Résultats financiers au 31 décembre 2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.