Aradei Capital nous explique les dessous du rachat du capital d'Akdital Immo

| Le 13/6/2024 à 18:18
Actionnaire majoritaire à 51% d'Akdital Immo, Aradei Capital a annoncé racheter les 49% restants. Le management du groupe esquisse les contours de cette acquisition à venir.

Le groupe Aradei Capital, actionnaire majoritaire (51%) de la filiale Akdital Immo, a annoncé, dans un communiqué, qu’il comptait racheter les parts des autres actionnaires en place, à savoir Akdital (31,85%) et BFO Partners (17,15%). La transaction s’élèvera à 268 MDH. Les accords ont été signés le 11 juin. Pour rappel, Akdital Immo a pour vocation de détenir et développer un portefeuille d’actifs immobiliers de santé dans la perspective de générer du revenu locatif.

Mais au-delà de l’annonce, que sait-on des motivations d’Aradei Capital dans le cadre de cette acquisition, comment sera-t-elle financée, quelles sont les implications avec Akdital ? Voici ce que l’on sait.

Une opération prévue et financée par augmentation de capital

Contacté à ce sujet, le management du groupe Aradei Capital nous a livré quelques explications à la suite de la publication de son communiqué annonçant le rachat de la totalité des parts d’Akdital Immo.

Premièrement, ce rachat était calculé de longue date, dès la prise de participation de la filiale immobilière d’Akdital. "Cette opération était souhaitée et faisait d’ailleurs l’objet de l’augmentation de capital concomitante menée par Aradei, de 250 MDH," explique notre source.

"Le rachat de la participation des parts des minoritaires de Akdital Immo par Aradei Capital intervient à l’issue de finalisation de la phase de développement des établissements de santé avec la livraison et la stabilisation des cinq cliniques opérationnelles que sont Tanger, El Jadida, Agadir, Safi et Salé. Akdital Immo détient donc des actifs immobiliers opérationnels. Une fois l’autorisation de l’opération par le Conseil de la concurrence, la société sera détenue à 100% par Aradei Capital", ajoute le management d’Aradei Capital.

Et d'ajouter, "cette opération est relutive : s’agissant de l’acquisition de parts de la société, Aradei Capital bénéficiera du FFO à 100% depuis le premier janvier 2024", poursuit notre source.

Mais quid du développement des autres cliniques d’Akdital ? Rappelons que le groupe prévoit, en 2024, l’ouverture de 12 nouveaux établissements de santé, dont deux déjà opérationnels à Marrakech et Khouribga.

Les actifs portés par Akdital Immo ont été apportés à l’OPCI Sihaty Immo

Quelle sera désormais la relation entre Aradei Capital et Akdital, sachant que les liens capitalistiques qui les liaient dans Akdital Immo n’existeront plus ?

"Le partenariat avec Akdital continue également à travers le véhicule OPCI Syhati Immo SPI lancé en décembre 2023 par la société de gestion REIM Partners. Ce véhicule, dont Akdital Immo est actionnaire minoritaire, bénéficie d’un actionnariat marocain et international diversifié et de premier plan. L’OPCI détient notamment des actifs immobiliers en cours de développement dédiés à la santé à travers plusieurs villes du Royaume (dont Errachidia, Benguerir, Dakhla, Guelmim) et qui seront également loués au Groupe Akdital au titre de contrats de bail à long terme", explique le management.

Il convient de noter que les cinq structures de santé détenues par Akdital Immo ont été apportées à l’OPCI géré par Reim Partners. "Les actifs de Sihaty étaient au début portés par Akdital Immo, et ont par la suite été apportés au fur et à mesure à l’OPCI Sihaty. Par cet apport, Akdital Immo a été rémunéré par des actions de l’OPCI Sihaty. En somme, Akdital Immo est actionnaire de Sihaty Immo parmi les autres actionnaires. Akdital Immo sera détenue à 100% par Aradei. In fine, le groupe Aradei Capital reste investi sur la seconde phase de développement d’Akdital via Sihaty", précise le management.

Rappelons que dans Sihaty Immo, Akdital a apporté deux actifs opérationnels que sont Atfal et Aïn Sebaâ. Ainsi, Akdital est également actionnaire de l’OPCI Sihaty. "Il y a donc toujours ce lien entre Aradei Capital et Akdital dans cette phase de développement", souligne le management.

In fine, Akdital Immo recevra désormais les dividendes de Sihaty Immo suite à son apport immobilier.

Vous avez un projet immobilier en vue ? Yakeey & Médias24 vous aident à le concrétiser!

Si vous voulez que l'information se rapproche de vous

Suivez la chaîne Médias24 sur WhatsApp
© Médias24. Toute reproduction interdite, sous quelque forme que ce soit, sauf autorisation écrite de la Société des Nouveaux Médias. Ce contenu est protégé par la loi et notamment loi 88-13 relative à la presse et l’édition ainsi que les lois 66.19 et 2-00 relatives aux droits d’auteur et droits voisins.
lire aussi
  • | Le 24/7/2024 à 14:16

    Imane Belmejdoub nommée directrice du développement stratégique à Lesieur Cristal

    Lesieur Cristal a annoncé le retour d'Imane Belmejdoub au sein du groupe en qualité de directrice du développement stratégique, des fusions-acquisitions et d'autres initiatives de développement business.
  • | Le 24/7/2024 à 9:43

    Maroc Telecom : en prenant en compte l'amende, le RNPG du groupe passe dans le rouge

    Le groupe a pu capitaliser sur la croissance de ses filiales africaines pour tirer son chiffre d'affaires à la hausse. Les revenus de l'activité nationale reculent de 1,6% mais les marges s'améliorent. Les dotations nettes aux provisions et dépréciations comprennent l’impact de la provision complémentaire du litige opposant Maroc Telecom à l’opérateur Wana Corporate pour un montant de 5,9 milliards de dirhams au 30 juin 2024.
  • | Le 23/7/2024 à 16:14

    Malgré des performances notables, voici pourquoi le secteur bancaire décolle peu en bourse

    Le secteur bancaire affiche des niveaux assez bas de valorisation. Attijari Global Research l'évoque dans une récente note. Le MASI traite à 19,1x ses bénéfices alors que l'indice Banques traite à 15x ses bénéfices, au plus bas depuis quinze ans. Malgré des performances notables en 2023 et au T1-24, les bancaires bougent peu en bourse. Du cash frais des institutionnels pourrait changer la donne. Les OPCVM, eux, sont limités.
  • | Le 23/7/2024 à 13:40

    Le groupe Hayan boucle une émission obligataire de 110 MDH

    Le groupe Hayan annonce, ce mardi 27 juillet, la finalisation d'une émission obligataire de 110 millions de dirhams pour sa filiale éducative, le groupe scolaire Jacques Chirac.
  • | Le 22/7/2024 à 17:02

    Placements. Les investisseurs se positionnent sur le moyen, long terme au détriment du court terme

    Les chiffres de l’ASFIM à fin juin montrent que l’encours sous gestion des OPCVM a progressé de 7,3% au premier semestre, en franchissant les 600 MMDH. Une décollecte de l’obligataire court terme est observée, de l’ordre de 5,5 MMDH. D’un mois sur l’autre, l’encours a baissé de 11,2% traduisant une volonté des investisseurs de se positionner sur de l’OMLT plus risqué, mais plus rémunérateur.
  • | Le 18/7/2024 à 16:39

    Marsa Maroc veut se positionner comme un acteur majeur en Méditerranée occidentale

    Après plusieurs annonces marquantes qui impacteront positivement la dynamique de développement du groupe à Agadir, à Nador West Med ou encore à Cotonou au Bénin, Marsa Maroc nous explique ses choix.