Aïd al-Adha : 3 millions de têtes identifiées à ce jour

Les ovins et les caprins préparés pour l’abattage à l’occasion d’Aïd al-Adha 1445/2024 atteignent 3 millions de têtes identifiées depuis le 8 mars dernier.

Aïd al-Adha : 3 millions de têtes identifiées à ce jour

Le 30 avril 2024 à 10h58

Modifié 30 avril 2024 à 13h35

Les ovins et les caprins préparés pour l’abattage à l’occasion d’Aïd al-Adha 1445/2024 atteignent 3 millions de têtes identifiées depuis le 8 mars dernier.

Intervenant lundi 29 avril à la Chambre des représentants, le ministre de l'Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts, Mohamed Sadiki, a rappelé le lancement, depuis novembre 2023, d'un programme de préparation pour Aïd al-Adha comprenant plusieurs mesures, dont une "évaluation précise des prévisions d'offre et de demande en têtes destinées à l'abattage et ce, en coordination avec les professionnels, ainsi que l'enregistrement de 214.000 unités d'élevage et d'engraissement des ovins et des caprins destinées à l'Aïd".

Sur le volet sanitaire, le ministre a souligné que l'état de santé actuel du cheptel est "bon" et que plusieurs mesures ont été prises concernant la surveillance sanitaire et la protection du cheptel contre les maladies infectieuses, le contrôle des aliments pour animaux, des médicaments vétérinaires utilisés et de l'eau destinée à l'abreuvement, ainsi que du transport de la fiente de volailles via l'instauration d'une autorisation préalable et la délivrance d'un laisser-passer.

Et de poursuivre que les mesures prises dans le cadre des préparatifs pour l'Aïd al-Adha portent sur la création et l'aménagement de 34 marchés temporaires pour renforcer les marchés existants, l'autorisation temporaire et exceptionnelle des importations pour augmenter l'offre en têtes de bétail destinées à l'Aïd al-Adha et contribuer à la préservation du cheptel national, ainsi que la réduction des coûts d'importation et la stabilisation des prix.

Le ministre a également rappelé les mesures relatives aux importations, telles que l'octroi d'une subvention à l'importation des ovins destinés à l'abattage d'un montant de 500 dirhams par tête, à compter du 15 mars 2024 jusqu'au 15 juin 2024, en plus de l'exonération du droit d'importation et de la taxe sur la valeur ajoutée à l'importation applicables aux ovins.

L'importation des viandes rouges, une "mesure exceptionnelle et conjoncturelle"

En réponse à une question orale sur la hausse des prix des viandes rouges au Maroc, Mohammed Sadiki a nié "l'existence de toute exclusion de quiconque de la subvention à l'importation des ovins", précisant que la quantité est fixée à 600.000 têtes, que le nombre d'importateurs atteint 100, et que le taux d'importation pour chacun d'eux varie entre 3.000 et 20.000 têtes.

Concernant les facteurs qui expliquent la hausse des prix des viandes rouges, le ministre a souligné que "les perturbations des prix résultent de l'augmentation des coûts de production, en raison de la détérioration du couvert végétal des pâturages et de la rareté de la production de fourrage, en plus de la hausse des prix de l'alimentation animale de 70%".

Et de poursuivre que la sécheresse sans précédent qu'a connue le Maroc au cours des trois dernières années "a eu un impact majeur sur le secteur agricole en général et sur le cheptel national de tous types en termes de quantité et de productivité, en raison du déséquilibre de la reproduction".

Afin d'assurer la stabilité de l'approvisionnement du marché national en viandes rouges, le gouvernement a pris plusieurs mesures, notamment la subvention de l'alimentation de la production animale de manière continue, la promotion des importations via la suspension des droits d'importation appliqués aux bovins destinés à l'abattage et à l'engraissement, et l'ouverture sur de nouveaux marchés pour l'importation de bovins, notamment celui de l'Amérique du Sud, a rappelé le ministre.

Vous avez un projet immobilier en vue ? Yakeey & Médias24 vous aident à le concrétiser!

Si vous voulez que l'information se rapproche de vous

Suivez la chaîne Médias24 sur WhatsApp
© Médias24. Toute reproduction interdite, sous quelque forme que ce soit, sauf autorisation écrite de la Société des Nouveaux Médias. Ce contenu est protégé par la loi et notamment loi 88-13 relative à la presse et l’édition ainsi que les lois 66.19 et 2-00 relatives aux droits d’auteur et droits voisins.

A lire aussi


Communication financière

Crédit du Maroc: Communiqué de l’AGO du 13 juin 2024

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.