Dossier Cet article est issu du dossier «Affaire Bioui-Naciri» Voir tout le sommaire

Affaire Bioui-Naciri : fin de l'instruction, démarrage du procès en audience publique

La phase d’instruction prend fin dans l’affaire Bioui - Naciri. L'ordonnance de renvoi a été prononcée ce vendredi 22 mars. Tous les accusés ont été inculpés et seront jugés en audience publique. Voici les chefs d'accusation officiellement reprochés à Said Naciri.

Affaire Bioui-Naciri : fin de l'instruction, démarrage du procès en audience publique

Le 22 mars 2024 à 14h02

Modifié 23 mai 2024 à 8h40

La phase d’instruction prend fin dans l’affaire Bioui - Naciri. L'ordonnance de renvoi a été prononcée ce vendredi 22 mars. Tous les accusés ont été inculpés et seront jugés en audience publique. Voici les chefs d'accusation officiellement reprochés à Said Naciri.

Trois mois après l’arrestation des accusés dont font partie Saïd Naciri et Abdenbi Bioui, c'est une nouvelle étape qui démarre dans l'affaire de trafic de drogue "Escobar du Sahara".

La phase d'instruction a été clôturée et l'ordonnance de renvoi du dossier a été prononcée ce vendredi 22 mars, apprend Médias24 de sources sûres.

Le juge d’instruction a présenté ses conclusions au procureur général du Roi près la Cour d’appel de Casablanca. Celles-ci contiennent donc les chefs d’accusations retenus contre les accusés qui devront répondre de ces faits en comparaissant devant la Cour d’appel de Casablanca, compétente pour connaître des affaires criminelles en premier ressort.

Les 21 inculpés, initialement arrêtés, ont tous été renvoyés en audience devant les juges. Selon nos sources, les mêmes chefs d'accusation ou la plupart d'entre eux ont été maintenus dans les poursuites.

Pour le cas de Said Naciri, il est poursuivi pour :

  • Faux et usage de faux;
  • Facilitation d'usage de drogue;
  • Abus de pouvoir;
  • Incitation d'autrui à porter de fausses déclarations;
  • Escroquerie et tentative d'escroquerie;
  • Utilisation de chèques falsifiés.

La phase d’instruction a donc duré trois mois. Rappelons que le procureur général du Roi près la Cour d’appel de Casablanca avait auditionné 26 personnes le 21 décembre dernier. Il avait par la suite ordonné la poursuite de l’enquête, par un juge d’instruction, avec incarcération de 21 personnes, la liberté provisoire avec interdiction de quitter le territoire pour quatre personnes, et la liberté d’une seule personne.

Il convient de noter qu’en matière de délits, la loi accorde au juge d’instruction un délai d'un mois renouvelable deux fois, tandis qu'en matière de crime, c'est un délai de deux mois renouvelable cinq fois, dont dispose le magistrat avant d'établir ses conclusions.

L'affaire en question comporte des suspicions de qualification de délits et d'autres de crimes. Il était donc prévisible que l'instruction s'achève ce jeudi 21 mars, au moins pour une partie des mis en cause.

LIRE AUSSI : 

Affaire Naciri-Bioui : la douane intervient  

Vous avez un projet immobilier en vue ? Yakeey & Médias24 vous aident à le concrétiser!

Si vous voulez que l'information se rapproche de vous

Suivez la chaîne Médias24 sur WhatsApp
© Médias24. Toute reproduction interdite, sous quelque forme que ce soit, sauf autorisation écrite de la Société des Nouveaux Médias. Ce contenu est protégé par la loi et notamment loi 88-13 relative à la presse et l’édition ainsi que les lois 66.19 et 2-00 relatives aux droits d’auteur et droits voisins.
SOMMAIRE DU DOSSIER

A lire aussi


Communication financière

Africa Stone Management: Valeur liquidative au 01/07/2024 de l'OPCI « CMR ASTONE SPI-RFA »

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.