Examen du permis de conduire : ce qui va changer à partir du 25 mars 2024

L’Agence nationale de la sécurité routière va adopter une nouvelle banque de questions pour l’examen d’obtention du permis de conduire. Cette mesure vient répondre à une demande urgente des professionnels pour améliorer le niveau de formation et garantir la transparence et l’équité dans le secteur de l’enseignement de la conduite.

Examen du permis de conduire : ce qui va changer à partir du 25 mars 2024

Le 5 mars 2024 à 15h17

Modifié 5 mars 2024 à 15h53

L’Agence nationale de la sécurité routière va adopter une nouvelle banque de questions pour l’examen d’obtention du permis de conduire. Cette mesure vient répondre à une demande urgente des professionnels pour améliorer le niveau de formation et garantir la transparence et l’équité dans le secteur de l’enseignement de la conduite.

Initialement prévu le 18 mars prochain, le démarrage de l’utilisation de la nouvelle banque de questions sera effectif à partir du lundi 25 mars, a indiqué l’Agence nationale de la sécurité routière (NARSA) dans un communiqué publié le 4 mars.

Cette dernière a précisé que la date limite pour se présenter au premier examen théorique avec la banque de questions actuelle est fixée au mercredi 13 mars. Par ailleurs, le mercredi 20 mars correspond à la date limite pour se soumettre à l’épreuve de rattrapage, en cas d'échec au premier essai. Dans la foulée, la période du 21 au 24 mars sera allouée au déploiement du nouveau système informatique au sein de tous les services provinciaux et régionaux de l’Agence.

La NARSA appelle, dans son communiqué, tous les professionnels du secteur de l’enseignement de la conduite "à faire preuve de responsabilité, à s’engager et à coordonner de manière positive avec les services provinciaux et régionaux de l’Agence et à respecter les mesures prises pour gérer cette phase de transition".

De nouvelles règles d’utilisation de la plateforme de formation "PERMINOU-NARSA"

Dans un autre registre, un accord a été conclu sur la proposition présentée par l’Agence concernant l’élimination de toutes les restrictions qui encadraient l’utilisation de la plateforme de formation "PERMINOU-NARSA", en particulier celles qui concernent "le calcul du nombre minimum d’heures de formation qui était de 20 heures pour chaque candidat avant la délivrance du certificat de formation obligatoire, la réussite aux tests de connaissances spécifiques à chaque module avant de passer à un autre et la hiérarchisation des modules", avait précédemment annoncé la NARSA.

En conséquence, pour garantir l’égalité des chances entre les professionnels et les candidats – ce qui nécessite la fourniture d’un support pédagogique pour la formation –, l’utilisation de la plateforme sera facultative, mais avec l’obligation pour les auto-écoles d’y inscrire les candidats et de générer leur certificat de formation à partir de la même plateforme, poursuit la même source.

Cette procédure sera appliquée pendant une phase de transition de 6 mois, durant laquelle les données relatives à l’utilisation de la plateforme seront étudiées et analysées, afin de continuer à améliorer sa forme et son contenu, en partenariat avec les professionnels, à travers les travaux des commissions techniques conjointes.

Des ajustements dans les auto-écoles

Dans le Bulletin officiel paru le 15 février dernier, le ministère du Transport et de la logistique a, de son coté, introduit une série de nouvelles règles afin d’"améliorer les standards de formation et d’évaluation des futurs conducteurs".

Selon les nouvelles dispositions, le nombre d’apprenants ne devra pas excéder 16 par salle en vue d’offrir une approche plus personnalisée et un meilleur suivi par les moniteurs. De même, le nombre d’apprenants par véhicule est désormais limité à 4, afin de maximiser l’attention individuelle et l’efficacité de la formation pratique.

D’autre part, les évaluations de conduite pratique dureront désormais 30 minutes. Tout candidat n’ayant pas réussi lors de l’évaluation théorique ou pratique aura droit à une évaluation de rattrapage unique. Les auto-écoles sont tenues de programmer cette évaluation de rattrapage dans les trois mois suivant l’annonce des résultats.

Si un candidat échoue à l’évaluation de rattrapage, il se verra dans l’obligation de reprendre l’intégralité de la formation et de se soumettre à nouveau aux évaluations.

Vous avez un projet immobilier en vue ? Yakeey & Médias24 vous aident à le concrétiser!

Si vous voulez que l'information se rapproche de vous

Suivez la chaîne Médias24 sur WhatsApp
© Médias24. Toute reproduction interdite, sous quelque forme que ce soit, sauf autorisation écrite de la Société des Nouveaux Médias. Ce contenu est protégé par la loi et notamment loi 88-13 relative à la presse et l’édition ainsi que les lois 66.19 et 2-00 relatives aux droits d’auteur et droits voisins.

A lire aussi


Communication financière

Bank Assafa: Communication financière au 31 Décembre 2023

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.