Installation de la Commission permanente chargée du renouvellement et de l’adaptation des curricula

La Commission permanente chargée du renouvellement et de l’adaptation continus des curricula, programmes et formations a été officiellement installée, mardi 27 février à Rabat, en présence du ministre de l'Education nationale, du préscolaire et des sports, Chakib Benmoussa.

Installation de la Commission permanente chargée du renouvellement et de l’adaptation des curricula

Le 27 février 2024 à 18h02

Modifié 28 février 2024 à 10h03

La Commission permanente chargée du renouvellement et de l’adaptation continus des curricula, programmes et formations a été officiellement installée, mardi 27 février à Rabat, en présence du ministre de l'Education nationale, du préscolaire et des sports, Chakib Benmoussa.

S’exprimant à cette cérémonie, Chakib Benmoussa a mis l'accent sur la nécessité de mettre à jour constamment les curricula et les référentiels des formations et de les adapter aux évolutions pédagogiques modernes, soulignant que c'est l'une des missions les plus importantes confiées à la Commission permanente chargée du renouvellement et de l’adaptation continus des curricula, programmes et formations.

Cette commission, a-t-il dit, œuvrera à la mise en place d’un plan d’action intégré à court, moyen et long terme, afin d'activer ses rôles, prenant en compte les projets de réforme prioritaires, mais également en accompagnant et soutenant le modèle social et de développement du Royaume.

Le ministre a dans ce sens noté que l’objectif d'établir un modèle pédagogique basé sur la consolidation des acquis, l'amélioration de l'apprentissage et le contrôle des compétences, afin que l'éducation et le système de formation s’inscrive dans une dynamique durable de transformation et de renouveau, fondée sur deux piliers à savoir l’équité et l’égalité des chances en vue de faire progresser l’individu et la société.

La dimension stratégique, scientifique et prospective donne une forte impulsion aux missions de la Commission, puisqu’il s'agit d'un espace de réflexion, de recherche, d'étude, de consultation mais également de suggestions, fondé sur la solide expérience des membres de ladite commission, afin de proposer des approches de développement qui apportent des réponses pertinentes pour améliorer le modèle pédagogique et améliorer la politique éducative.

Pour sa part, le ministre de l'Inclusion économique, de la petite entreprise, de l'emploi et des compétences, Younes Sekkouri, a souligné que la Commission est appelée à intégrer l’intelligence collective pour accomplir ses missions marquées par le renouvellement afin de faire face aux problématiques complexes que connaît le système éducatif.

Dans une allocution de circonstance, M. Sekkouri a passé en revue les dimensions sociales et économiques de cette commission mettant l’accent sur la dimension sociétale dans le système d'éducation.

De son côté, le président du Conseil supérieur de l'éducation, de la formation et de la recherche scientifique (CSEFRS), Habib El Malki, a relevé que le processus de réforme au cours des deux dernières décennies montre l'importance que revêt la question des curricula dans le système éducatif, afin de l'adapter au développement technologique que connaît le monde, ce qui a conduit à la nécessité de réfléchir à reformuler des programmes éducatifs qui suivent ces évolutions et contribuent à la formation d’un apprenant créatif, imprégné des valeurs de citoyenneté et d’identité, de valeurs sociales et sociétales et d’une culture d’ouverture.

L'installation de cette commission répond à une demande prioritaire émise par le Conseil, qui est convaincu de son rôle central et de son caractère décisif dans l'amélioration de la qualité du système d'éducation, a ajouté M. El Malki, soulignant la disposition du CSEFRS à coopérer et à coordonner pour atteindre les principaux objectifs d'amélioration de la qualité du système éducatif à tous les niveaux.

Le président de la Commission, Mohamed Sghir Janjar, a, quant à lui, fait savoir que cette commission représente un nouveau mécanisme de consolidation de la réforme du système éducatif au Maroc, laquelle est une réforme profonde entamée il y a des années.

Il a relevé que l’installation de cette commission vise à assurer l'ouverture du système éducatif sur ce qui se passe dans le monde et à assurer en même temps la consolidation de l'identité et des valeurs nationales dans les différentes étapes du processus éducatif, estimant que la mission de cette commission est un chantier ouvert pour des années, étant donné que l'école marocaine est amenée à se renouveler sans cesse pour faire face aux défis du monde contemporain.

L'annonce de la mise en place de la commission a été faite dans un communiqué émis le vendredi 9 février par le ministère de l’Éducation nationale du préscolaire et des sports.

Présidée par Mohamed-Sghir Janjar, la commission ainsi instituée pour une durée de quatre années est composée de 35 membres, dont des représentants de chacune des autorités gouvernementales en charge des secteurs concernés, de représentants d'institutions constitutionnelles, et d'experts reconnus pour leur compétence et leur expérience dans les domaines pédagogique, scientifique et aussi technique, économique, historique, environnemental, sportif et culturel.

Selon la même source, "la commission aura, conformément à loi, la charge d’établir un cadre référentiel des curricula et des guides référentiels des programmes et formations et de veille, à leur actualisation et à leur adaptation permanente aux évolutions pédagogiques modernes".

Pour élaborer les cadres et guides référentiels, la commission, dont l’avis est consultatif, prend en considération des principes et orientations tels :

- la révision, le renouvellement et l’adaptation permanente des manuels scolaires et des divers outils didactiques,

- la diversification et l’adaptation des approches pédagogiques,

- l’exploitation des résultats de la recherche pédagogique et sociale en vue d’améliorer la qualité des programmes,

- l’intégration obligatoire des activités culturelles, sportives et créatives,

- la mise en place de mécanismes permanents d’évaluation et de révision.

Vous avez un projet immobilier en vue ? Yakeey & Médias24 vous aident à le concrétiser!

Si vous voulez que l'information se rapproche de vous

Suivez la chaîne Médias24 sur WhatsApp
© Médias24. Toute reproduction interdite, sous quelque forme que ce soit, sauf autorisation écrite de la Société des Nouveaux Médias. Ce contenu est protégé par la loi et notamment loi 88-13 relative à la presse et l’édition ainsi que les lois 66.19 et 2-00 relatives aux droits d’auteur et droits voisins.

A lire aussi


Communication financière

SRM: Résultats au 31 décembre 2023

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.