Éducation : les suspensions, ce point de discorde qui persiste entre ministère et enseignants

Alors que les coordinations déplorent le maintien des suspensions et des retenues sur salaire à l'encontre de plusieurs enseignants, le ministère de tutelle a annoncé qu’il n’y avait plus de suspensions.

Éducation : les suspensions, ce point de discorde qui persiste entre ministère et enseignants

Le 18 janvier 2024 à 18h34

Modifié 18 janvier 2024 à 18h52

Alors que les coordinations déplorent le maintien des suspensions et des retenues sur salaire à l'encontre de plusieurs enseignants, le ministère de tutelle a annoncé qu’il n’y avait plus de suspensions.

La Coordination nationale du secteur de l'éducation, regroupant pas moins de 24 coordinations, a organisé ce jeudi 18 janvier une conférence de presse au siège du Parti socialiste unifié, intitulée : "L'Appel de Rabat pour rendre justice aux hommes et femmes de l'Education, fondé sur le retour des suspendus, la mise en œuvre des engagements antérieurs et la résolution de tous les dossiers en suspens, en tant qu'approche essentielle pour restaurer la considération pour l'école publique et le système éducatif".

Une conférence intervenant à la suite de la journée d’étude organisée antérieurement au Parlement, sur le thème "La possibilité de surmonter la crise de l’Education".

530 enseignants encore suspendus selon les coordinations

Les coordinations affiliées à la Coordination nationale du secteur de l'éducation, présentes à cette occasion, ont fait savoir que les suspensions et les retenues sur salaire à l'encontre des enseignants, qui sont au nombre de 530 selon celles-ci, étaient maintenues.

Revendiquant le règlement des dossiers catégoriels en suspens, elles précisent que les grèves ont été uniquement suspendues, et non levées définitivement, une déclaration aux accents de menace implicite.

Elles critiquent par ailleurs les exigences imposées par certains directeurs d'établissement pour la levée des suspensions, telles que la non-affiliation à une coordination, l'assurance obligatoire des cours de soutien et l'engagement à ne plus prendre part à une grève.

"Les 300.000 enseignants sont tous solidaires. Ils suffit que nous leur donnions le feu vert pour qu'ils entament de nouveau les grèves". Les Tansikiyat rappellent que la crise dans le secteur ne peut se régler qu'à travers un dialogue avec les coordinations. "La balle est dans le camp du ministère de l'Education nationale", soulignent les coordinations.

Le ministère a levé les suspensions et les retenues sur salaire selon les syndicats

Pourtant, la FNE et la CDT, deux des cinq syndicats les plus représentatifs ayant signé l'accord du 26 décembre avec le ministère, portant essentiellement sur le renouvellement du statut unifié via un nouveau décret abrogeant l’ancien texte objet de la discorde, ont été informées par le ministère qu'il n’y avait plus de suspensions, que l'étude des dossiers était en cours et que les suspensions seront discutées avec les syndicats.

Selon les réponses fournies par le ministère à la FNE et à la CDT, les retenues sur salaire ont également été suspendues, d'autant que le traitement des retenues, tel que convenu dans l'accord du 26 décembre, est en cours.

Vous avez un projet immobilier en vue ? Yakeey & Médias24 vous aident à le concrétiser!

Si vous voulez que l'information se rapproche de vous

Suivez la chaîne Médias24 sur WhatsApp
© Médias24. Toute reproduction interdite, sous quelque forme que ce soit, sauf autorisation écrite de la Société des Nouveaux Médias. Ce contenu est protégé par la loi et notamment loi 88-13 relative à la presse et l’édition ainsi que les lois 66.19 et 2-00 relatives aux droits d’auteur et droits voisins.

A lire aussi


Communication financière

Upline Capital Management: FCP “UPLINE RENDEMENT PLUS” Rapport du commissaire aux comptes exercice du 1er Janvier 2023 au 31 Décembre 2023

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.