GAFI : le Maroc sort de la liste grise

La Groupe d’action financière a décidé, à l’unanimité de ses membres, la sortie du Maroc du processus de surveillance renforcée, connu sous le terme "liste grise", après évaluation de la conformité du dispositif national avec les normes internationales relatives à la lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme.

22 February 2023 : FATF OECD Headquarters, Paris

GAFI : le Maroc sort de la liste grise

Le 24 février 2023 à 11h57

Modifié 24 février 2023 à 17h01

La Groupe d’action financière a décidé, à l’unanimité de ses membres, la sortie du Maroc du processus de surveillance renforcée, connu sous le terme "liste grise", après évaluation de la conformité du dispositif national avec les normes internationales relatives à la lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme.

Un communiqué de la primature annonce la sortie du Maroc de la "liste grise" du Groupe d’action financière (GAFI). Cette décision intervient à la suite des conclusions positives contenues dans le rapport des experts du groupe, sanctionnant la visite de terrain entreprise au Maroc du 16 au 18 janvier 2023.

"Ce rapport, en vertu duquel le Maroc est sorti de la liste grise, a salué l’engagement politique formel du Royaume pour la conformité du dispositif national de lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme avec les normes internationales, ainsi que le total respect par notre pays de tous ses engagements dans les délais fixés", souligne le communiqué du chef du gouvernement.

Dans un communiqué diffusé le 24 février, le GAFI "note les progrès du Cambodge et du Maroc dans l’amélioration de leurs régimes respectifs de lutte contre le blanchiment de capitaux et de financement du terrorisme (LBC/FT) couverts par leurs plans d’action individuels. Chaque pays a remédié à ses carences techniques pour respecter les engagements de son plan d’action sur les carences stratégiques que le GAFI a identifiées en février 2019 et 2021 respectivement".

"Les deux pays ne sont plus soumis au processus de surveillance accrue du GAFI, mais continueront à travailler avec l’organisme régional de type GAFI (FSRB) dont ils sont membres pour renforcer davantage leurs régimes de LBC/FT", souligne l'organisme.

Le GAFI indique notamment que le Maroc a procédé aux réformes clés suivantes :

(1) améliorer la supervision basée sur les risques et prendre des mesures correctives et appliquer des sanctions efficaces, proportionnées et dissuasives en cas de non-conformité ;

(2) renforcer son cadre de sanctions financières ciblées et veiller au respect, par les institutions financières et les entreprises et professions non financières désignées, des obligations en matière de sanctions financières ciblées ;

(3) entreprendre et partager les résultats de l'évaluation des risques sur l'utilisation abusive de tous les types de personnes morales avec le secteur privé et les autorités compétentes ;

(4) accroître la diversité des déclarations de transactions suspectes ;

(5) établir des procédures de saisie et de confiscation des avoirs.

La sortie du Maroc de la liste grise impactera positivement les notations souveraines et les notations des banques locales, note la primature, tout comme elle renforcera l’image du Maroc et son positionnement lors des négociations avec les institutions financières internationales, ainsi que la confiance des investisseurs étrangers dans l’économie nationale.

Afin de consolider les acquis réalisés au cours des dernières années, le Maroc réitère son engagement fort à poursuivre le renforcement du dispositif national de lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme, conformément à l’évolution des normes internationales en la matière, et souligne que cet engagement revêt désormais un caractère stratégique et institutionnel visant la préservation du système financier national contre les dangers des crimes financiers.

 

Vous avez un projet immobilier en vue ? Yakeey & Médias24 vous aident à le concrétiser!

Si vous voulez que l'information se rapproche de vous

Suivez la chaîne Médias24 sur WhatsApp
© Médias24. Toute reproduction interdite, sous quelque forme que ce soit, sauf autorisation écrite de la Société des Nouveaux Médias. Ce contenu est protégé par la loi et notamment loi 88-13 relative à la presse et l’édition ainsi que les lois 66.19 et 2-00 relatives aux droits d’auteur et droits voisins.

A lire aussi


Communication financière

SRM: ASSEMBLEE GENERALE ORDINAIRE DU 21 JUIN 2024 AVIS DE CONVOCATION

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.