1er mai: l'allocution de Younes Sekkouri

Voici les principaux points de l'allocution de Younes Sekkouri, ministre de l'Inclusion économique, de la Petite entreprise, de l'Emploi et des Compétences à l’occasion du 1er mai.

1er mai: l'allocution de Younes Sekkouri

Le 1 mai 2023 à 7h54

Modifié 2 mai 2023 à 7h49

Voici les principaux points de l'allocution de Younes Sekkouri, ministre de l'Inclusion économique, de la Petite entreprise, de l'Emploi et des Compétences à l’occasion du 1er mai.

Dans la traditionnelle allocution du 1er mai, Younes Sekkouri ne pouvait échapper à l'exercice de l'inventaire. Il a donc présenté le bilan du gouvernement dans le domaine social ou en lien avec le dialogue social et l'emploi.

On sait que l'action du gouvernement actuel est placée sous le signe de l'Etat social. Certains éléments de son allocution sont donc déjà connus, d'autres ne le sont pas, ou alors d'une manière imprécise.

Les principaux points

Voici donc les principaux points de l'allocution de Younes Sekkouri, ministre de l'Inclusion économique, de la Petite entreprise, de l'Emploi et des Compétences à l’occasion du 1er mai, diffusée dimanche soir 30 avril 2023:

- Le gouvernement a lancé trois réformes fondamentales visant à améliorer les secteurs sociaux de la santé, de l'enseignement supérieur et de l'éducation nationale et de l'enseignement primaire;

- Le gouvernement a œuvré à l'amélioration des salaires et des conditions de travail au profit de larges catégories de fonctionnaires qui étaient lésés;

- Il a été procédé à la suppression de l’échelle 7 pour les assistants administratifs et techniques;

- Le quota de promotion dans ce grade a été porté à 36% dans la fonction publique, outre la création d'un congé de paternité rémunéré de 15 jours dans la fonction publique;

- Le gouvernement œuvrera à l'augmentation de 5% du salaire minimum dans les secteurs de l'industrie, du commerce et des professions libérales, tout comme dans l'agriculture. Ici, Sekkouri fait allusion à la suite de l'accord d'avril 2022 où il était question de 5% de hausse du SMIG en septembre 2022 et 5% en septembre 2023, à condition d'une adoption d'un projet de loi sur la grève et d'une réforme du code du travail. Mais ces deux points n'ont pas été réalisés. De sorte que la hausse du SMIG en septembre prochain n'est pas certaine. Il faudrait que ces deux engagements (loi sur la grève et code du travail) soient réalisés (voir nos révélations sur les conclusions du dialogue social d'avril 2023).

- Le gouvernement a résolu une problématique touchant plus de 80% des retraités qui étaient incapables de satisfaire le seuil de cotisation de 3.240 jours auprès de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS), et ce en ramenant ce seuil à 1.320 jours de cotisation;

- Quelque 57.884 litiges individuels ont été traités, 65.450 plaintes sur 129.383 ont été réglées (51%), et 4.930 salariés licenciés ont été réintégrés;

- Quelque 2,4 millions de travailleurs non salariés ont été inscrits à l’Assurance maladie obligatoire (AMO) durant les 18 derniers mois, outre 340.000 membres de leurs familles, soit un total de 2,74 millions de travailleurs et ayants droit;

- Il a été aussi procédé à l’inscription de 3,76 millions de bénéficiaires dans le cadre de l’AMO Tadamon;

- Il a été convenu de créer un comité de veille sociale composé de représentants du gouvernement et des partenaires sociaux pour élaborer une vision intégrée au sujet de l’amélioration du pouvoir d’achat de la classe ouvrière, dans la perspective de l’élaboration de la loi de Finances 2024;

- Le gouvernement a injecté cinq milliards de dirhams dans l’Office national de l'Electricité et de l'Eau Potable pour maintenir les prix de l’électricité au Maroc à leur niveaux actuels;

- Le gouvernement a subventionné le gaz butane à raison de plus de 22 milliards de dirhams.

En chiffres, les revalorisations et promotions dans les domaines de la santé et de l'enseignement

Vous avez un projet immobilier en vue ? Yakeey & Médias24 vous aident à le concrétiser!

Si vous voulez que l'information se rapproche de vous

Suivez la chaîne Médias24 sur WhatsApp
© Médias24. Toute reproduction interdite, sous quelque forme que ce soit, sauf autorisation écrite de la Société des Nouveaux Médias. Ce contenu est protégé par la loi et notamment loi 88-13 relative à la presse et l’édition ainsi que les lois 66.19 et 2-00 relatives aux droits d’auteur et droits voisins.

A lire aussi


Communication financière

Microdata : Avis de convocation à la prochaine Assemblée Générale des actionnaires, programmée le mercredi 26 juin 2024’

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.

Defendis lance sa plateforme marocaine de cybersécurité